Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L'élevage français perd un grand homme

Élevage / 19.11.2018

L'élevage français perd un grand homme

C’est un grand nom de l’élevage français qui s’est éteint, lundi matin, dans sa 87e année. Le monde de l’obstacle en général, et de l’AQPS en particulier, doit beaucoup à Bernard Cyprès, père de Michèle, Jacques et Thierry. Ce dernier, très ému, résume en quelques mots l’importance du patriarche dans la réussite de l’élevage familial : « Mon père, c’était toute ma vie. C’était mon maître, celui qui m’a tout appris, et les victoires des chevaux "Cyprès" ont eu lieu grâce à lui. Notre réussite, c’est la sienne. Il a surtout su transmettre sa passion à ses enfants et à ses huit petits-enfants. C’était un homme d’exception, à tout point de vue. » Jusqu’au bout, Bernard Cyprès a suivi les courses. Thierry Cyprès se souvient : « Le lundi suivant les 48 h de l’obstacle, où son héritage a brillé via Bipolaire, Eludy ou Floridée, il pleurait de joie. J’étais fier d’avoir pu lui rendre tout ce qu’il m’a transmis. C’était un vrai homme de cheval. Il était respecté et écouté, notamment à l’époque des Haras nationaux, quand il donnait son avis sur l’arrivée de tel ou tel étalon… »