Le haras de Montfort & Préaux dévoile ses tarifs 2019

International / 06.11.2018

Le haras de Montfort & Préaux dévoile ses tarifs 2019

Pour la prochaine saison de monte, le haras de Montfort & Préaux se recentre sur ses deux étalons de tête, Le Havre (110 juments en 2018) et Recorder (152 juments en 2018). Le premier nommé officiera à 45.000 €, alors que le deuxième sera proposé à 6.000 €.

Mathieu Alex, directeur commercial du haras de Montfort & Préaux, nous a expliqué : « Le Havre réalise à nouveau une très belle année avec 11 chevaux de Stakes et des yearlings très bien vendus en France comme à l’étranger. La pouliche vendue un million d’euros au book 1 de Newmarket établit un nouveau record pour un yearling issu d’un étalon français à Tattersalls. Cela confirme toute la confiance que lui accordent les investisseurs. Le Havre est un étalon confirmé au plus haut niveau et nous sommes impatients de voir en piste les productions issues des très bonnes juments saillies ces dernières années. Nous avons vu plusieurs 2ans de qualité en 2018 qui, espérons-le, sont de vrais espoirs pour l’an prochain. » On notera par ailleurs que Godolphin a acquis chez Goffs une fille de Le Havre (Noverre) pour 360.000 Gns. Lors de la vente d’août, Oliver St Lawrence a signé le bon à 240.000 € pour un produit du même étalon.

Un pilier du parc français. Déjà père de 40 black types, Le Havre s’installe durablement dans le paysage de l’élevage européen grâce à la constance de sa production. Elle s’exprime au travers de statistiques remarquables, notamment 11 % de black types par partant à partir de générations conçues à 5.000 €. En 2018, il a déjà donné près de 60 gagnants et 11 d’entre eux ont décroché du caractère gras. Plusieurs mâles ont fait parler d’eux, à l’image de Suédois, encore placé de Groupe à 7ans, Auvray, lauréat de Gr3 en Australie… Parmi les espoirs de Le Havre pour 2019, on peut citer plusieurs très bons 2ans dont Montviette (lauréate du Prix des Marettes et deuxième du Prix des Réservoirs, Gr3), Roman Candle**, impressionnant lauréat de son maiden à Deauville et estimé par André Fabre, Commes (gagnant du Prix de la Reboursière), Boitron (gagnant de Listed à Newbury et quatrième de Gr1)… Ces 2ans très attendus en 2019 représentent la première génération de Le Havre conçue à 20.000 €, c’est-à-dire avec une jumenterie supérieure à celle de ses débuts.

Recorder veut capitaliser sur ses bons débuts. Très utilisé par les éleveurs français pour sa première année de monte, Recorder (Galileo) a toutes les chances de son côté (quantité et qualité de juments, soutien de son entourage). À son sujet, Mathieu Alex a déclaré : « Recorder est un magnifique cheval qui a été très bien accueilli par les éleveurs. Nous tenons à les remercier pour leur confiance. Il a sailli 152 juments, dont 62 black types ou ayant produit black type. Cela lui donne une vraie chance de réussir avec ses premiers 2ans. Recorder, fils du phénoménal Galileo (Sadler’s Wells) et d’une gagnante de Gr2 à 2ans, a montré beaucoup de talent en piste, d’où l’estime que lui porte tout son entourage. Sa Majesté la reine d'Angleterre, très attachée à Recorder, l’a soutenu cette année avec de bonnes juments et souhaite continuer à le faire chaque année. » John Warren, racing manager de l’écurie royale, a déclaré ce matin : « La qualité et la quantité de juments saillies par Recorder lors de sa première saison de monte nous ravit. Le haras de Montfort & Préaux a vraiment très bien soutenu le cheval et The Royal Studs vont encore une fois cette année lui envoyer un nombre important de juments. Nous pensons que Recorder a toutes les qualités pour devenir un étalon de grande classe. » Les produits du sire issus de juments royales devraient être entraînés par William Haggas et Sir Mickael Stoute. Ce fils de Galileo avec de la vitesse tire cette qualité de son origine maternelle. Sa mère – impressionnante lauréate de Groupe à 2ans – a trois produits en piste et ils sont tous black types.

Rajsaman déménage à Jalogny à partir de 2019

À partir de l’année prochaine, Rajsaman (Linamix) va faire la monte dans le Centre-Est, à la ferme de Jalogny, au côté d’Estejo (Johan Cruyff). Il officiera à 4.500 €.

Sylvie Le Gall, de PromoSire, nous a expliqué : « C’est par l’intermédiaire de Richard Venn que l’on m’a proposé d’accueillir Rajsaman. C’est déjà lui qui avait déniché Estejo et il est difficile de refuser une telle proposition. C’est certainement la première fois qu’un père classique vient faire la monte dans la région. Nous avons adapté son prix de saillie à la clientèle locale. C’est un fils de Linamix, comme Martaline, ce qui ne manquera pas d’intéresser les éleveurs d’obstacle. Ces dernières années, on a pu voir que le déplacement d’un étalon de Normandie vers notre région pouvait être très bénéfique, aussi bien pour le cheval que pour les éleveurs. Les exemples les plus récents sont Vision d’État (Chichicastenango), American Post (Bering) et Whipper (Miesque’s Son). En 2019, Rajsaman aura des générations fournies de 2ans et de 3ans en piste. On peut donc légitimement penser que de bons gagnants vont continuer à étoffer son palmarès. Il faudra suivre avec attention les performances de King Cobra. Ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget a gagné son maiden à Deauville dans un style très prometteur. Nos étalons feront partie des 12 présentés le 15 décembre à Cluny. Par ailleurs, comme à l’époque des Haras nationaux, notre étalonnier va suivre ses étalons en station de monte. Séverine Solnon, très appréciée pour son professionnalisme, est une personne fiable et douée. Elle est d’ailleurs nommée pour les Trophées du personnel. » Rajsaman est notamment le père de Brametot (Abu Dhabi Poule d'Essai des Poulains & Qipco Prix du Jockey Club, Grs1), Trouble of Course (Marit Sveaas Minnelop, Ovrevoll, Gr3), Malkoboy (Prix Fréderic de Lagrange & Grand Prix Land Rover Jockey Club, L), Prinz Hlodowig (deuxième du Prix de Condé, Gr3), Olympico (deuxième de la Coupe de Marseille et du Prix Delahante, L), Nullemont (troisième du Derby du Languedoc, L)…