Le mot de la fin - Kilo

Le Mot de la Fin / 06.11.2018

Le mot de la fin - Kilo

Un kilo, une longueur. On l’a appris à la maternelle des courses. Marmelo avait un poids de 55 kilos et il a été battu d’une longueur par Cross Counter dans la Melbourne Cup. Le problème, c’est qu’après la course, le jockey du deuxième, Hugh Bowman, le pilote de Winx, a été enregistré à 56 kilos, soit un de plus que prévu. Si l’on suit la règle un kilo, une longueur, il aurait fait dead-heat avec 55 kilos, mais l’école des handicapeurs impose, sur une course de 3.200m, un kilo pour deux longueurs. Marmelo aurait donc gagné ! Le chef des commissaires, Robert Cram, a dit au jockey : « Nous admirons votre habilité mais vous avez enfreint les règles. » Il a ensuite expliqué que 55 kilos, c’est le poids minimum de Bowman et qu’il a donc fait des grands efforts avant la course. Il a vite récupéré ce qu’il avait perdu et il devait donc être sanctionné. Les commissaires lui ont infligé 21 réunions de mise à pied. Il a ensuite reçu huit journées de plus pour abus de la cravache (12 coups avant les derniers 100 mètres) et douze autres pour avoir gêné le japonais Chestnut Coat. Total, 41 réunions, mais les commissaires lui ont accordé une remise de six réunions pour ne pas dépasser le mois de suspension.