Le mot de la fin : Rebond

Le Mot de la Fin / 12.11.2018

Le mot de la fin : Rebond

L’histoire d’Olivier Doleuze avec les courses hongkongaises s’est terminée il y a quelques mois. The flamboyant Frenchman, comme on le surnommait là-bas, était l’un des jockeys les plus aimés des fans locaux, tant pour ses exploits sur la piste que pour son enthousiasme communicatif. Dans un premier temps, le jockey, titulaire de plus de 570 victoires à Hongkong, n’avait pas annoncé de quoi serait fait son avenir, souhaitant prendre le temps de la réflexion. C’est finalement dans les Émirats Arabes Unis que la vedette exerce son art, et avec toujours autant de maestria ! Vendredi dernier, lors de la grande réunion d’Abu Dhabi, il s’est imposé avec un pensionnaire d’Ali Al Rayhi, Jaareef (Sea the Stars), portant les couleurs du cheikh Hamdan Al Maktoum. La dernière fois qu’Olivier Doleuze avait brillé dans les Émirats, c’était en 2015, à Meydan, avec l’idole Rich Tapestry (Holy Roman Emperor), encore à ce jour le seul cheval hongkongais à avoir gagné un Gr1 aux États-Unis.