Les automobilistes se mobilisent le 17 novembre… France Galop anticipe !

Courses / 09.11.2018

Les automobilistes se mobilisent le 17 novembre… France Galop anticipe !

Galère en vue… Le samedi 17 novembre, la France pourrait être paralysée avec la mobilisation contre la hausse de la fiscalité des carburants. Le mouvement est populaire et son impact est impossible à cerner. La réunion 1 est prévue à Auteuil. Un certain nombre des partants vont donc venir de la province. Jean d’Indy, vice-président de France Galop et président du Conseil de l’obstacle, nous a expliqué quelles mesures sont mises en place.

Mieux vaut partir en avance… « François Boulard est en train de contacter les associations d’entraîneurs et de jockeys. La situation est la suivante : ce jour-là, on court à Auteuil, Laval, Lyon-Parilly et au Croisé-Laroche. Les réunions premium sont difficiles à bouger et nous ne pouvons pas annuler quatre réunions premium. Nous pensons que le problème de ce samedi 17 novembre n’est pas propre à Auteuil. C’est un mouvement qui vient de la France profonde. Le Croisé-Laroche change de date. Pour les trois autres réunions, nous sommes en train de prendre des dispositions de manière à pouvoir communiquer à tous les entraîneurs sur le fait que nous ouvrons des hippodromes dès la veille.

À Paris notamment, nous assurerons l’hébergement des chevaux et des hommes à Auteuil et ParisLongchamp. À Auteuil, nous avons aussi des boxes pour accueillir tous les chevaux la veille. Nous serons disponibles pour accueillir les chevaux très tôt le samedi matin, avant 7 heures, ainsi que les accompagnants des chevaux. Nous serons en mesure de les loger entre Auteuil et ParisLongchamp, avec un système de navettes. Pour les professionnels, nous allons les inciter à utiliser le plus possible les transports en commun pour venir. »

Auteuil reste prévu en réunion 1. « Mercredi, en fonction des informations que nous aurons, nous réfléchirons au Quinté. Pour l’instant, il est toujours prévu à Auteuil. Encore une fois, c’est un mouvement qui vient de la France profonde et il est finalement peut-être plus difficile de bloquer Paris qu’une ville de province. Si on décidait de transférer le Quinté dans l’Ouest pour le mettre au trot à Laval, qui est en mesure de l’accueillir, rien ne garantit que Laval ne serait pas bloqué. La ville est susceptible d’être au moins autant bouchée que Paris. »

Une mobilisation populaire… et impossible à prévoir. « Nous sommes en contact avec les préfectures pour suivre l’évolution des informations que nous pouvons avoir et, d’ici mercredi, décider éventuellement de réactions complémentaires. Cependant, nos interlocuteurs dans les préfectures nous disent que, lorsqu’un mouvement est organisé par les syndicats, il est possible de savoir ce qui se prépare. Mais quand un mouvement est spontané, comme pour le 17 novembre, il n’y a pas d’interlocuteur. Donc les préfectures ont très peu d’infos. Nous communiquerons en temps réel, au fur et à mesure. Les engagements pour Auteuil ont lieu ce vendredi et les entraîneurs vont être prévenus des dispositifs que nous mettons en place : nous hébergeons les chevaux et les accompagnants, nous regardons les hôtels et réfléchissons à organiser du transport dans Paris. Je pense que, lundi, nous serons en mesure de communiquer de façon plus précise et officielle. »

Le Croisé-Laroche passe le dimanche

La réunion du Croisé-Laroche du samedi 17 novembre se disputera le dimanche 18 novembre. Il y a un créneau disponible : la réunion de Maronas sera remplacée par celle du Croisé-Laroche.