MELBOURNE CUP (GR1) - Cross Counter ou la délivrance de Godolphin

International / 06.11.2018

MELBOURNE CUP (GR1) - Cross Counter ou la délivrance de Godolphin

FLEMINGTON (AU), MARDI

Ils ont insisté – again, again and again, comme aime l’affirmer le cheikh Mohammed Al Maktoum –, et enfin la première Melbourne Cup (Gr1) de Godolphin est arrivée. La quête a été longue : en vingt ans, les boys in blue ont présenté 31 partants, dont plusieurs lauréats de Gr1 et un futur gagnant d’Arc (Marienbard), et c’est avec Cross Counter (Teofilo), un cheval entraîné par Charlie Appleby que la coupe sera enfin exposée dans la salle de trophées. Le cheikh Mohammed avait eu son premier partant, Authaal (Shergar), en 1988, il y a trente ans, avant la création de Godolphin. D’après l'étude réalisée par un journal économique australien, ses investissements dans l’élevage et les courses du pays ont dépassé 1,1 milliard de dollars australiens, c’est-à-dire presque 700 millions d’euros.

Un 3ans en progression. Charlie Appleby avait déjà indiqué le 3ans comme un cheval de Melbourne en août, après son succès dans les Gordon Stakes (Gr3) à Goodwood. Il fallait le protéger au poids et croiser les doigts. Cross Counter avait peut-être un petit avantage sur le handicapeur, ce qui est normal avec un 3ans en pleine progression, mais dans une course à 24 partants, avec le 19 à la corde, le moindre détail peut coûter cher. Au premier passage devant le poteau, quand le pauvre The Cliffsofmoher (Galileo) s’est fracturé une jambe, il avait deux Godolphin derrière lui : Avilius (Pivotal) et Cross Counter. Le premier l’a pris de plein fouet, Kerrin McEvoy a réussi à l’éviter. Il y avait encore une vingtaine de chevaux devant lui mais il pouvait compter sur un poulain en pleine forme.

Finche quatrième d’un quinté européen. Le train, plutôt soutenu sur le terrain alourdi par une tempête qui a frappé Flemington en début de réunion, a bien servi les attentistes. Kerrin McEvoy a attendu la ligne droite pour lancer en pleine piste son cheval. Marmelo (Duke of Marmalade), qui avait eu raison des animateurs Prince of Aran (Shirocco) et Finche (Frankel) à 200m du poteau, n’a pas pu résister à la fin de course de Cross Counter, qui s’est imposé d’une longueur. Prince of Aran a gardé la troisième place sur Finche, qui peut devenir un bon cheval pour les Cups, alors que Rostropovich (Frankel), malheureux à mi-parcours, a complété un quinté de chevaux élevés en Europe. La pouliche Youngstar (High Chaparral) est sixième et la meilleure des australiens. Le favori Yucatan (Galileo) ne s’est pas montré dangereux, tout comme le top weight Best Solution (Kodiac).

La loi des 3ans d’Europe. Cross Counter a signé le deuxième succès consécutif pour les 3ans du Vieux Continent après celui de Rekindling (High Chaparral). Il portait 51 kilos, soit un kilo de moins que e précité. D’après le rating officiel, Cross Counter vaut exactement Marmelo (114), et la décharge pour les 3ans en Europe, sur 3.200m, en novembre, est de sept livres. Le gagnant en recevait neuf et il a gagné d’une longueur. Le coup de deux des 3ans de l’hémisphère nord, qui étaient à zéro avant 2017, peut indiquer un chemin aux entraîneurs européens.

Trente Grs1 en 2018 pour Godolphin. Tout ça, c’est pour l’avenir. Charlie Appleby peut fêter dignement ce succès longuement attendu, qui arrive à la fin d’une année record pour Godolphin. C’est le trentième Gr1 de la casaque, dont douze sont signés par l’Anglais. Il a dit tout de suite après la course : « Ce succès était le rêve de tous. Nous avons connu une saison incroyable, nous avons gagné le Derby avec Masar (New Approach) et dans tous les grands meetings. Je ne veux pas que l’année se termine. Pour moi, c’est spécial d’être ici, mais pour toute l’équipe, c’est fantastique. Après le Derby, le cheikh Mohammed m’avait dit : c’est une grande victoire mais il y a une autre course que l’on doit gagner, la Melbourne Cup. Je l’ai eu au téléphone, il est aux anges parce que cette course était un défi de longue date. »

Le grand retour de McEvoy. Kerrin McEvoy a retrouvé la casaque Godolphin au bon moment. Il était venu en Europe en 2004 comme deuxième pilote des Bleus, et il est reparti pour l’Australie en 2008, avec une dizaine de Grs1, comme premier jockey de l’antenne australienne, une position qu’il a quittée à la mi-saison 2014. Le jeune prodige, qui avait remporté sa première Melbourne Cup à vingt ans en selle sur Brew, a signé sa troisième victoire à trente-huit ans et peut enfin tenir la promesse faite à sa femme, Cathy, d’acheter une maison avec piscine. Il a expliqué : « J’avais monté mon premier cheval pour Godolphin en 2002 et c’était le début d’une longue association avec le cheikh Mohammed Al Maktoum. J’ai enfin gagné la course qu’il voulait et c’est la meilleure façon de le remercier pour les opportunités qu’il m’a offertes. »

Teofilo fait la Une, Pantall aussi. Les statistiques de Teofilo (Galileo), qui a donné quarante-quatre gagnants de Groupe en sept générations de 3ans et plus, sont très bonnes, mais on lui reprochait de n’avoir jamais produit un cheval capable de faire la Une. C’est fait avec Cross Counter, qui est son quinzième lauréat de Gr1. Il faut noter que cinq d'entre eux sont élevés dans l’hémisphère sud. Henri-Alex Pantall a entraîné les trois premières mères de Cross Counter : Waitress (Kingmambo) s’est classée troisième dans le Prix Cérès (L), la deuxième mère Do the Honours (Highest Honor) a gagné le Prix de Meautry (Gr3) en devançant Invincible Spirit (Green Desert), et la troisième mère, Persian Secret (Persian Heights), s’est imposée dans Prix La Sorellina (L). Waitress a une 2ans par Farhh (Pivotal) et une yearling par Helmet (Exceed and Excel).