PRIX CAMBACÉRÈS - GRANDE COURSE DE HAIES DES 3ANS (GR1) - Beaumec de Houelle, la perfection incarnée

Courses / 04.11.2018

PRIX CAMBACÉRÈS - GRANDE COURSE DE HAIES DES 3ANS (GR1) - Beaumec de Houelle, la perfection incarnée

AUTEUIL, DIMANCHE

Les adjectifs manquent pour qualifier Beaumec de Houelle (Martaline). Magnifique, agile, calme, véloce… Il a tout. Déjà vainqueur du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et des Prix Robert Lejeune et Stanley (Ls), le beau gris a dominé de la tête et des épaules ce Prix Cambacérès - Grande Course de Haies des 3ans (Gr1). L’opposition était pourtant très relevée, mais Beaumec de Houelle vient d’ailleurs. Il y a eu du rythme dans cette épreuve, car Pat du Pont (Cokoriko) n’a pas amusé la galerie en prenant les devants à vive allure. Se montrant très droitier, le pensionnaire de Donatien Sourdeau de Beauregard a toujours été marqué de près par Pic d’Orhy ** (Turgeon), tandis que le reste du peloton suivait à distance. Beaumec de Houelle, quant à lui, a longtemps patienté en quatrième position, sans s’affoler. Se rapprochant dans le tournant final, le représentant de JDG Bloodstock Services et de Franck Leblanc est venu à l’intérieur de Pic d’Orhy entre les deux derniers obstacles et il a effectué un bond splendide pour franchir l’ultime haie. Il a filé sur le plat vers un net succès, ralliant le poteau avec une longueur et quart d’avance sur le poulain de la famille Détré. Seule pouliche de la course, L’Autonomie ** (Blue Brésil) a bien sprinté sur le plat pour s’emparer de la troisième place à quatre longueurs et demie de Pic d’Orhy. Farnice (Saddler Maker) hérite du quatrième rang à nette distance, précédant Doctor Squeeze (Doctor Dino) et Porto Pollo (Manduro). Pat du Pont est quant à lui tombé à l’avant-dernière haie, alors qu’il aurait pu encore prétendre à une place.

Une future carrière d’étalon toute tracée. Arnaud Chaillé-Chaillé, entraîneur du vainqueur, nous a dit : « Il est parfait, c’est un beau mec (rires) ! C’est un champion, tout simplement. Il y a eu beaucoup de rythme, mais cela ne me dérangeait pas, car il est tellement maniable. Il s’est rapproché en progression et n’a fait aucun effort, tout en sautant très bien. Il a toujours un coup de rein qui sort un peu de l’ordinaire. Il a la chance d’avoir encore ses attributs, donc il fera sûrement une courte carrière en course. Mais j’espère qu’il en fera une longue au haras ! Le poulain devrait rester à l’entraînement à 4ans, car il a encore une belle année à faire, il y a un bon programme et nous restons dans la même génération. Logiquement, vous le reverrez en 2019 ; mais la décision ne m’appartient pas non plus. »

Beaumec de Houelle a débuté sous les couleurs de Franck Leblanc, son éleveur, qui est l’un des professionnels les plus en vue au trot. Suite à ses premiers pas victorieux dans le Prix Grandak, James-Douglas Gordon en a acquis la moitié et c’est la raison pour laquelle il court désormais sous les couleurs de ce propriétaire anglais. Franck Leblanc nous a expliqué : « L’obstacle, c’est vraiment ma passion et c’est aussi une histoire d’amitié avec son entraîneur. J’ai d’ailleurs plus de pression à Auteuil qu’à Vincennes ! Nous avons déjà pris du bon temps hier soir et cela devrait aussi être le cas ce soir… C’est un cheval qui a bon mental, il fait toutes ses courses. La décision de ne pas le castrer a été prise par Arnaud Chaillé-Chaillé. Il a rapidement vu que le cheval était bon. Vu ses origines, son profil est remarquable pour en faire un étalon. Mais pour l’instant, la priorité va à sa carrière de course. J’ai encore sa mère et deux de ses produits. » Arnaud Chaillé-Chaillé a précisé : « Franck Leblanc m’avait envoyé deux entiers cette année-là et il m’avait demandé si je pensais qu’il fallait les castrer. Beaumec de Houelle est donc resté entier, étant donné que c’était un cheval facile. Beaugos de Houelle (Martaline) a été castré après avoir eu un petit problème. »

Un deuxième Cambacérès pour James-Douglas Gordon. Copropriétaire du poulain, James-Douglas Gordon s’offre un deuxième Cambacérès quatre ans après la victoire du champion Bonito du Berlais ** (Trempolino). Il nous a déclaré : « C'est incroyable. Ce poulain domine vraiment sa génération. J'étais malgré tout assez nerveux, car il a mis du temps pour prendre le meilleur. Son jockey a très bien monté. On peut imaginer qu'il sera parfait pour les grandes courses de haies de la saison de 4ans. »

Un premier Gr1 pour Pierre Dubourg. Lauréat de son premier Groupe il y a un peu plus de deux semaines avec Beaumec de Houelle, Pierre Dubourg décroche une première victoire au plus haut niveau grâce à son champion. Il a déclaré au micro d’Equidia : « J’ai beaucoup de chance. Il est beau, il est gentil, il est intelligent, et surtout il est bon ! C’est un vrai rêve. Je n’en suis qu’au début de ma carrière et j’ai déjà gagné un Gr1, donc je n’ai plus qu’à profiter ! »

Les trois quarts de l’armada Nicolle à l’arrivée. François Nicolle était très bien armé au départ de ce Gr1, mais cela n’a pas suffi pour remporter la belle. Il a tout de même réussi à placer trois de ses quatre pensionnaires à l’arrivée, ce qui constitue un joli tour de force. Il nous a confié : « Il n'y a pas eu de concession. Pic d'Orhy s'est tiré la bourre avec Pat du Pont devant. Je pense que, sur un déboulé, j'aurais peut-être, je dis bien peut-être, pu venir ajuster Beaumec de Houelle avec Pic d'Orhy. Je suis assez déçu, j'avais un peu prévu ce scénario avec la présence de Pat du Pont, et c'est dommage. D'un autre côté, cela montre qu'en classe pure, Beaumec de Houelle est au-dessus des autres. Il a su remettre une accélération et a été le seul à en être capable. C'est le propre des cracks et le gagnant est un crack. 

L'Autonomie court très bien, elle n'a pas à rougir de cette troisième place derrière deux très bons chevaux. Son propriétaire voulait courir le Gr1 plutôt que le Prix Bournosienne (Gr3). J'ai dit : très bien. Elle est troisième de Gr1 et peut partir dès demain au haras s'il le souhaite. Farnice était moins tonique que la dernière fois, selon son jockey. Il faut aussi dire que cela est allé très vite. Quant à Porto Pollo, il ne veut plus aller au combat. Je pense qu'il va aller sur le steeple, mais pas à Auteuil. Je vais lui trouver des engagements faciles en province pour qu'il reprenne du moral. Je ne veux plus le mettre dans des courses où il est surclassé.

Ils ont tous rempli leur contrat. Dans l'immédiat, vacances ! »

Il attire déjà les convoitises. Les représentants des principaux haras français étaient dans le rond d’Auteuil ce dimanche et ils regardaient Beaumec de Houelle avec les yeux de l’amour. Et pour cause, le podium du Prix Cambacérès a vu passer de futurs étalons ayant produit des gagnants à haut niveau, comme Buck's Boum (Cadoudal), Nickname (Lost World), Villez (Lyphard's Wish), Denham Red (Pampabird), Dom Alco (Dom Pasquini), Quart de Vin (Devon), Tiaia (Nic), Verdi (Maurepas), Samaritain (Maravedis), Wild Risk (Rialto), Orvilliers (Tanerko)… En outre, c’est un fils de l’exceptionnel Martaline (Linamix). Le top-étalon du haras de Montaigu a déjà deux fils au haras, mais aucun d’entre eux n’est lauréat de Gr1.

Une mère placée de Listed. Élevé par Franck Leblanc, Beaumec de Houelle est un fils de Martaline (Linamix), étalon au haras de Montaigu, et de Zandalee (Trempolino), troisième des Prix d’Iéna (L) et Sagan (L, à l’époque). Zandalee s’est aussi imposée sur les steeples d’Auteuil et Fontainebleau et sur les haies d’Enghien et d’Auteuil. Elle était issue du même croisement (Trempolino sur Green Dancer) que Mandarino, le seul lauréat du triptyque Congress, Maurice Gillois & Grand Steeple-Chase de Paris. Beaumec de Houelle est le frère de Kendalee (Kendargent), lauréate du Prix Nivolet à Enghien, et de Shedance de Houelle (Gentlewave), troisième sur les haies du Lion-d’Angers pour son unique sortie. Il a également une sœur âgée de 2ans, nommée Be it de Houelle (Poliglote), et son propre frère, Miracle de Houelle, n’est encore qu’un yearling.

Beaumec de Houelle est aussi le neveu de Powder Card (Ultimately Lucky), gagnante sur les balais d’Enghien. Celle-ci a produit Another Sensation (Martaline), deuxième du Prix Wild Monarch (L), et Powder Tremp (Trempolino), la génitrice du prometteur Powder Path ** (Coastal Path). La troisième mère de Beaumec de Houelle est une fille de Green Dancer (Nijinsky), comme le chef de race Cadoudal.

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/beaumec-de-houelle-1.pdf

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

BEAUMEC DE HOUELLE (M3)

 

 

 

 

 

 

Sharpen Up

 

 

Trempolino

 

 

 

 

Tréphine

 

Zandalee

 

 

 

 

 

Green Dancer

 

 

Areej

 

 

 

 

Only a Native