PRIX CONGRESS (GR2) - Polirico s’offre le scalp de Goliath du Berlais

Courses / 03.11.2018

PRIX CONGRESS (GR2) - Polirico s’offre le scalp de Goliath du Berlais

PRIX CONGRESS (GR2)

Polirico s’offre le scalp de Goliath du Berlais

Jusqu’à présent leader des steeple-chasers de 3ans et logiquement favori du Prix Congress (Gr2), Goliath du Berlais (Saint des Saints) n’a pu confirmer son statut dans ce Grand Steeple-Chase des 3ans. Tout en se défendant bien, il a dû s’avouer vaincu face à Polirico (Cokoriko), le seul poulain dont on ne connaissait pas la marge dans la discipline puisqu’il avait fait tomber son jockey à la rivière du huit pour ses premiers pas en steeple. Le sauteur de Jacques Détré a remis les pendules à l’heure en l’emportant nettement pour son vrai premier parcours sur les gros obstacles. Au final, il n’a pas fait que répéter la valeur qu’il avait affichée au printemps. En effet, au premier semestre, il avait battu Goliath du Berlais dans le Prix Champaubert sur les haies. Économe dans un parcours et parfois fautif, Polirico possède de la marge et peut s’affirmer en steeple. Il a permis à son entraîneur, François Nicolle, de grappiller quelques milliers d’euros sur Guillaume Macaire lors d’un week-end qui pourrait décider en partie du titre d’entraîneur tête de liste en obstacle.

Quelques petites erreurs, mais le profil pour bien vieillir. Polirico a galopé dans le sillage de Goliath du Berlais. Malgré des fautes au petit open ditch et à l’oxer, sans oublier la rivière du huit où il est parti de loin, il a toujours conservé des ressources intactes. À l’entrée de la ligne droite, il s’est annoncé en pleine piste, alors que Goliath du Berlais est resté calé le long de la corde. Pour aller franchir la dernière haie, on sentait que le fils de Cokoriko avait la pointure de Goliath du Berlais. Sur le plat, il s’est assuré l’ascendant sûrement pour l’emporter de deux longueurs devant Goliath du Berlais. Son entraîneur, François Nicolle, a remporté son premier Congress et il a aussi pris la troisième place avec Royal et Tic (Policy Maker). Il nous a déclaré : « Nous sommes très contents, le contrat est rempli. Nous n’avions pas été heureux la dernière fois. Il avait débuté en steeple comme Pic d’Orhy (Turgeon) en tombant. Mais j’étais très chaud toute la semaine pour gagner. Polirico est un poulain qui n’est pas encore venu, il est un peu droitier, mais il va apprendre. Il a aussi une très bonne pointe de vitesse. Il a tout pour bien faire à 4ans» Polirico est un cheval qui s’économise, il en a sous la pédale lorsqu’il finit le parcours et vu sa manière de sauter, il devrait pouvoir encore progresser. Au sujet de Royal et Tic, l’homme de Saint Augustin a ajouté : « Il court bien. Je suis satisfait de sa performance. Celui-là, plus ce sera long, plus ce sera lourd, mieux ce sera pour lui. » Royal et Tic est certainement le meilleur maiden d’Auteuil. Il a un grand physique, mais on voit qu’il n’est pas encore fini ce qui est logique. Lui aussi possède donc beaucoup de marge en vue de sa saison de 4ans.

Les pendules à l’heure. Par le passé, Jacques Détré avait déjà remporté le Prix Congress grâce à Oculi (Denham Red). Il a signé une nouvelle victoire dans ce Gr2 ce qui lui a fait dire : « Polirico est un très bon cheval. L’autre jour, dans le Prix Noiro, il aurait dû gagner. Aujourd’hui, il a remis les pendules à l’heure. Dans la Nièvre [où Polirico a été élevé par Thierry Cyprès, ndlr], il faut amener des poulinières pur-sang, ils ont des terres exceptionnelles qui valent celles de la Normandie»

Goliath du Berlais battu par meilleur ce samedi. Vainqueur des trois premiers steeples de 3ans à Auteuil, Goliath du Berlais a subi sa première défaite en steeple. Fautif sur la rivière des tribunes où il est parti de très loin, il a cherché appui sur sa gauche sur le plat. Son jockey Bertrand Lestrade a été obligé de le remettre en ligne, car il retournait sur la rivière des tribunes. À la fin, Polirico l’a passé grâce à sa pointe. Cette deuxième place ne lui enlève pas sa qualité d’autant qu’il rendait trois kilos au vainqueur. Derrière Royal et Tic, troisième, Katana One (Sunday Break) a tracé un bon parcours venant prendre la quatrième place à Fantastic Sivola (Noroit).

Premier gagnant de Groupe pour Cokoriko. Avec 234 juments saillies en 2018, Cokoriko (Robin des Champs) a le record français du plus grand nombre de juments saillies en une seule saison. L’étalon du haras de Cercy compte déjà quatre black types et il s’affirme ainsi comme un des jeunes reproducteurs les plus prometteurs du parc étalon français avec Polirico, son premier lauréat de Groupe, Flying Startandco (Prix Finot, Listed), Étoile du Ficheaux (troisième du Prix Sagan, Gr3) et Lisa de Vassy (troisième du Prix Rose de Mai, Listed, donc un black type de plat).

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Polirico.pdf

Le frère de Villa Navarre. Élevé par Thierry Cyprès, Polirico est un fils de Polimere (Poliglote), double gagnante en plat sous les couleurs de Jacques Détré. Cette dernière est pleine de nouveau de Cokoriko. Polirico est le frère de Villa Navarre (Saint des Saints), lauréate sur les haies de Clairefontaine et deuxième du Prix Géographie à Auteuil, et le neveu de Kadance Blue (Anabaa Blue), troisième du Prix Yacowlef (L). Il descend de Kadance Ville (Fabulous Dancer), lauréate du Prix André Baboin (Gr3), laquelle a produit Guest Ville (Highest Honor), deuxième du Prix Noailles (Gr2). Il s’agit de la famille d’Arkalon (Tiger Groom), lauréat du Premio Giulio Berlingieri Hurdle (Gr2) et de la Corsa Siepi dei 4 Anni Hurdle (Gr2), mais aussi d’Azura du Kalon (Tiger Groom), lauréate du Prix Bournosienne (Gr3).

Garde Royale

Robin des Champs

Relayeuse

Cokoriko

Nikos

Cardounika

Cardoudalle

POLIRICO (H3)

Sadler’s Wells

Poliglote

Alexandrie

Polimere

Bering

Kadance Ring

Kadance Ville