PRIX CONTESSINA (A) - Bayoun reste invaincu en 2018 !

Courses / 15.11.2018

PRIX CONTESSINA (A) - Bayoun reste invaincu en 2018 !

FONTAINEBLEAU, JEUDI

Bayoun (Kouroun) courait pour la première fois sous les couleurs de Mme Lemer et d’Émilie Lafeu dans le Prix Contessina (A) à Fontainebleau. Appartenant désormais aux épouses de l’entraîneur Thierry Lemer et du jockey Olivier Peslier, le cheval a signé sa sixième victoire consécutive de la saison. Invaincu depuis sa rentrée en avril et après une longue absence (plus d’un an), Bayoun a, encore une fois, impressionné ce jeudi.

À l’année prochaine. Vite derrière les animateurs, Bayoun s’est rapproché de Bakoel Koffie (Naaqoos) dans la phase finale. Le partenaire d’Olivier Peslier, qui ne l’a sollicité qu’aux bras, a facilement pris l’avantage sur ses adversaires à cent mètres du but. Bakoel Koffie a dû s’avouer vaincu mais conserve une bonne deuxième place, une longueur et demie devant Cheikeljack (Myboycharlie). Ce dernier s’est bien défendu, il a conservé de peu la troisième place devant Zalaméa (Lope de Vega), qui a terminé à une courte tête du podium. Thierry Lemer, entraîneur du lauréat, a expliqué au micro d’Equidia : « Quand on a un homme comme Olivier pour monter ses chevaux, on a toujours l’impression que les chevaux peuvent faire encore plus. Quand c’est un tableau de maître, c’est une belle signature en bas du tableau. Je pense que c’est sa patte. Cela donne un peu de panache à la victoire. Le cheval a du gaz ! Je l’ai poussé jusqu’à aujourd’hui, car c’était une course A. L’année prochaine il sera revu dans des courses à conditions, où nous reprendrons en bas de l’échelle. »

Une victoire familiale. Olivier Peslier, jockey de Bayoun, a dit : « Il le fait très bien. J’ai gagné de 1.600 à 1.200m avec lui. Que ce soit La Teste, Longchamp ou Fontainebleau, le résultat est le même. Je suis très content pour tout le monde, ainsi qu’Émilie, car c’est la première fois pour elle. »

Une belle histoire. Thierry Lemer a précisé : « Nous lui demandions quelque chose de nouveau. La montée, le terrain souple, Olivier, peu de partants, c’est un ensemble. Nous étions un petit peu inquiets parce que, quand un cheval est invaincu, nous aimons qu’il le reste. Celui-là a aussi une place particulière, c’est la première victoire de mon épouse avec ses couleurs en région parisienne. Il a changé de couleurs et, pour cela, je remercie énormément à titre posthume M. et Mme de La Chauvelais, qui avaient voulu que leurs chevaux restent chez les gens qui en avaient la responsabilité de leur vivant. J’avais la chance d’avoir Bayoun dans mes boxes et j’ai pu le garder. Pour nous, c’est une belle histoire. »

Le frère de Bamiyan. Élevé par Henri de La Chauvelais, Bayoun est un fils de Kouroun et de Baenia (Verglas), gagnante de deux courses, qui a donné trois vainqueurs, dont Bamiyan (Kouroun), lauréat du Prix du Pin (Gr3). Plus loin, on retrouve Bleu de Chine (Lichine), qui s’était classé deuxième de Listed à Marseille-Vivaux. 

 

 

 

Caro

 

 

Kaldoun

 

 

 

 

Katana

 

Kouroun

 

 

 

 

 

Lead on Time

 

 

Kuneitra

 

 

 

 

Reine de Lenza

BAYOUN (H5)

 

 

 

 

 

 

Highest Honor

 

 

Verglas

 

 

 

 

Rahaam

 

Baenia

 

 

 

 

 

Lichine

 

 

Brillana

 

 

 

 

Baena