PRIX ELSENEUR - Last Sparkler ouvre son palmarès directement en steeple

Courses / 17.11.2018

PRIX ELSENEUR - Last Sparkler ouvre son palmarès directement en steeple

AUTEUIL, SAMEDI

Doué en haies, Last Sparkler (Rip van Winkle) avait notamment fini deuxième du Prix Wild Monarch (L). Troisième du Prix Kargal pour ses débuts en steeple, il aurait pu tout à fait s’orienter vers le Prix Congress (Gr2), mais il venait de décevoir dans le Prix Noiro. Son entourage a donc fait l’impasse sur le Grand Steeple des 3ans pour privilégier la facilité et ce Prix Elseneur. Bien lui en a pris puisque Last Sparkler a signé la première victoire de sa carrière, directement sur les gros obstacles. Le représentant de Martina Stadelmann a rapidement évolué en tête avec La Barakas (Davidoff). En dépit de petites fautes, notamment à la rivière du huit, il n’a pas perdu de rang. Entre les deux derniers obstacles, il s’est annoncé en pleine piste. Après lutte, il s’est assuré l’avantage à 100m du but puis s’est légèrement détaché pour l’emporter de deux longueurs devant la bonne note de la course, Kapdam (Kapgarde). Entraîneur de Last Sparkler avec son fils Yann, Carlos Lerner nous a dit : « Il avait largement la pointure, et c’était l’un des poulains les plus expérimentés du lot. J’étais confiant avant la course. Il venait de faire une contre-performance dans un lot de très bon niveau. Il a fait beaucoup de petites fautes, mais il va se régler. C’est un cheval qui aime le terrain lourd. Il est maniable, son jockey l’a laissé galoper et il a été à l’aise. La dernière fois, il n’avait pas fait du tout sa course. Il faudra qu’il revienne en meilleure société pour le juger. »

Kapdam, la bonne note de la course. Cinquième pour ses premiers pas sur les haies d’Auteuil, dans le Prix Lusignan, Kapdam débutait en steeple dans ce Prix Elseneur. Ce poulain, qui appartient à Richard Corveller, Arnaud Chaillé-Chaillé et Jacques Bruneau, est né pour cette discipline puisqu’il est le neveu du champion Djakadam (Saint des Saints), double gagnant du John Durkan Memorial Punchestown Chase (Gr1) et deux fois deuxième de la Cheltenham Gold Cup (Gr1), entre autres. Très bon sauteur, il n’a pas fait de faute, galopant en dernière position, dans sa bulle. Son jockey, Pierre Dubourg, a attendu le franchissement de la dernière haie pour commencer à cadencer Kapdam aux bras. Dans les cent derniers mètres, il a trouvé son action, finissant fort pour venir subtiliser la deuxième place, sans avoir eu toutes ses aises entre deux concurrents, pendant un moment. Le tout sans que son pilote ne lui donne un coup de cravache. Une bonne leçon ! Ce sont Fou du Brésil (Blue Brésil) et l’immense Mannix du Berlais (Saint des Saints) qui se sont partagé la troisième place. Ce dernier a fait une faute à la rivière du huit, mais il est venu en tête à l’amorce du tournant final, courant proprement pour une rentrée. La favorite, Fair Play Sivola (Noroit), a chuté à la réception du talus, obstacle qu’elle a sauté en force.

Le frère de Red Rocky. Élevé par sa propriétaire, Martina Stadelmann, Last Sparkler est un fils de Rip van Winkle et de Sparkling Star (Art Sebal), gagnante d’un handicap en plat. C’est le frère de Red Rocky (Rock of Gibraltar), vainqueur du Prix Prédicateur (L), de Selam (Tertullian), troisième du Prix des Rêves d’Or (L), et de Sekota (Tertullian), deuxième de Listed en plat en Allemagne. 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Rip van Winkle

 

 

 

 

 

Stravinsky

 

 

Looking Back

 

 

 

 

Mustique Dream

LAST SPARKLER (H3)

 

 

 

 

 

 

Arctic Tern

 

 

Art Sebal

 

 

 

 

Par Three

 

Sparkling Star

 

 

 

 

 

Shardari

 

 

Star Aline

 

 

 

 

Follow the Stars