Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX JEAN SENS (HAIES) - Divine de Thaix de bout en bout

Courses / 21.11.2018

PRIX JEAN SENS (HAIES) - Divine de Thaix de bout en bout

AUTEUIL, MERCREDI

Favorite de l’épreuve, Divine de Thaix (Voix du Nord) a parfaitement rempli son contrat en s’imposant de bout en bout dans ce Prix Jean Sens (Haies). La jument de Laurent Viel et de Michel Bourgneuf a contrôlé les opérations du début à la fin, sans jamais être réellement inquiétée. Innovate (Full of Gold) se classe deuxième à une longueur et demie de la lauréate, tandis que Panis Moon (Spanish Moon) hérite du troisième rang à un nez.

Une réelle aptitude au terrain lourd. Lauréate en plat, en haies et en steeple, Divine de Thaix est la jument dont rêve tout propriétaire. Son entraîneur, Laurent Viel, nous a dit : « Elle a une grosse aptitude au terrain lourd, comme nous l’avions vu en début d’année à Meslay-du-Maine, où elle s’était imposée facilement sur une piste défoncée. L’engagement était favorable aujourd’hui et il n’y avait pas une grosse opposition. Je suis très content, car auparavant, elle avait du mal à tenir la distance car elle ne se gérait pas trop. Cela fait deux fois qu’elle fait 3.900m correctement. Je ne sais pas encore ce que sera la suite de son programme. »

Le meilleur élément de sa famille. Élevée par Michel Bourgneuf et madame G. Boillereau, Divine de Thaix est une fille de Voix du Nord (Valanour) et de Star’Ela (Shaanmer), gagnante en plat sur l’hippodrome de Segré. Cette dernière est une sœur de Queen’Ela (Robin des Champs), placée à quatre reprises en six sorties et mère de l’utile Amour’Ela (Fragrant Mix), vainqueur de trois courses en plat. La troisième mère, Unik’Ela, a gagné en cross.

 

 

 

Lomond

 

 

Valanour

 

 

 

 

Vearia

 

Voix du Nord

 

 

 

 

 

Top Ville

 

 

Dame Édith

 

 

 

 

Girl of France

DIVINE DE THAIX (F5)

 

 

 

 

 

 

Darshaan

 

 

Shaanmer

 

 

 

 

Fée des Mers

 

Star’Ela

 

 

 

 

 

Hawker’s News

 

 

Kiss’Ela

 

 

 

 

Unik’Ela