PRIX MAURICE GILLOIS - GRAND STEEPLE-CHASE DES 4ANS (GR1) - Cicalina, première de la classe

Courses / 04.11.2018

PRIX MAURICE GILLOIS - GRAND STEEPLE-CHASE DES 4ANS (GR1) - Cicalina, première de la classe

AUTEUIL, DIMANCHE

Cicalina (Santiago) s’est imposée de trois quarts de longueur dans le Prix Maurice Gillois (Gr1), son jockey, Bertrand Lestrade, lâchant les rênes et levant les bras, à l’image d’un Éric Raffin remportant un Cornulier avec Roxane Griff… La pouliche n’a pas été franchement inquiétée par le bon retour d’Épi Sacré (Secret Singer), deuxième après un joli effort pour finir. L’arrivée est assez serrée puisque Eddy de Balme (Cachet Noir) est troisième à une longueur. Cicalina gagne et prend le leadership des 4ans sur le steeple… Mais on garde l’impression que ce leadership 

reste fragile, d’autant plus que les deux leaders précédents, Whetstone ** (Poliglote), désormais poulinière, et Lou Buck’s ** (Buck’s Boum), ne sont pas là.

Malgré une grosse frayeur. La course a eu un déroulement assez particulier car la très délicate Évidence Madrik (Sageburg) n’a pas amusé la galerie. Vite en tête, elle a déroulé pendant les deux premiers tiers du parcours, tout en frôlant sérieusement la correctionnelle au saut de la rivière du huit. Cicalina n’a pas eu un parcours très évident car elle a mené la chasse, en deuxième position et isolée du reste du peloton. Elle est venue à la hauteur d’Évidence Madrik pour aborder le gros open-ditch et n’est pas passée loin de la chute à la fameuse petite haie qui suit…. La représentante de Jacques Bisson, d'Anne-Sophie et Daniel Allard ainsi que de Palmyr Racing s’est montrée courageuse jusqu’au bout pour l’emporter.

Cicalina restait sur une deuxième place dans le Prix Orcada (Gr3), où elle avait dû porter le poids de la course et n’avait pas pu résister à Eludy (Saddler Maker) pour finir. Ce dimanche, elle a suivi Évidence Madrik à distance, bien dans son rythme. Guillaume Macaire, son entraîneur, n’était pas présent à Auteuil ce dimanche. Son copropriétaire, Daniel Allard, nous a dit : « Elle nous étonne à chaque fois. Ce n’est pas une pouliche avec une action phénoménale le matin, elle est plutôt ordinaire. Mais elle se révèle pleinement l’après-midi aux courses. C’est une première de la classe et elle a un cœur plus gros qu’elle. Elle nous a fait peur à la dernière haie en face. Son jockey, Bertrand Lestrade, nous a dit qu’elle était peut-être trop relâchée, alors qu’il lui faut un point d’appui. »

Le bon finish d’Épi Sacré. Épi Sacré passé un test en telle compagnie. Gagnant de handicaps, il restait sur une septième place dans le Prix Orcada, où il a longuement patienté et a fini correctement. Cette expérience lui a servi dans ce Prix Maurice Gillois et il faudra le revoir : il a de la tenue, une jolie accélération. Son entraîneur, François-Marie Cottin, nous a dit : « La course parle d'elle-même, il court super bien. C'est un bon cheval. Il n'a pas manqué de grand-chose pour s'imposer. Je pense qu'il a beaucoup de tenue. La dernière fois, dans le Prix Orcada, nous l'avons fait monter davantage en retrait, car il découvrait le parcours et la distance et il avait besoin d'expérience. Cela nous a permis de pouvoir le faire monter de manière un peu plus offensive aujourd'hui. C'était la façon dont il avait gagné ses courses précédentes. Nous allons voir la façon dont il récupère avant de décider de la suite de son programme, mais il n'ira pas en meeting dans tous les cas. »

Résultats mitigés pour les "Nicolle". François Nicolle avait quatre pensionnaires au départ. Eddy de Balme, troisième, obtient la meilleure mention. Sa performance est d’autant plus prometteuse que ce n’était que son deuxième parcours à Auteuil, lui qui avait remporté le Prix Bayonnet pour sa première sortie sur la butte Mortemart. Eni Light (Network), cinquième, a manqué d’un petit quelque chose sur le plat. Eludy (Saddler Maker), septième, déçoit alors qu’elle avait remporté brillamment le Prix Orcada. Le bon mais fragile Guaduloup ** (Kapgarde) a fait une faute au brook puis au gros open-ditch, où son jockey n’a pu éviter la chute. François Nicolle nous a dit : « Aujourd'hui, certains paramètres étaient différents, le rythme et le terrain. Eni Light et Eludy ont été moins percutants sur ce terrain. Eddy de Balme a été pris de vitesse, mais il a fait un bon bout pour finir. Guaduloup a fait une faute au brook et il s'est peut-être fait mal au dos, ce qui fait qu'il ne s'est pas enlevé sur l'open-ditch. Il faudra le revoir »

Cat Tiger, un peu en-dessous de son meilleur niveau. Gagnant du Prix The Fellow - Marquise de Moratalla (Gr3) pour sa rentrée, Cat Tiger (Diamond Green) a ensuite pris la troisième place du Prix Orcada en se montrant pris de vitesse. Ce dimanche, il évolue un peu en-dessous de ce qu’il a montré dans le Prix The Fellow, même s’il ne démérite pas. Il faudra le revoir. Son entraîneur, Dominique Bressou, nous a dit : « Sa faute au dernier saut de la ligne d'en face lui coûte très cher. Cela lui a coupé les jambes, même s'il n'était plus totalement dans la course. En tout cas, cela ne l'a pas aidé. Habituellement c'est un bon sauteur et aujourd’hui ce n'était pas le cas. Sa prestation est un peu en-dessous de celle de sa rentrée. »

PEDIGREE WEATHERBYS :  

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Cicalina.pdf

Une mère lauréate en obstacle. Élevée par Hans Wirth, Cicalina appartient à Anne Sophie & Daniel Allard, Jacques Bisson et Palmyr Racing. C’est une fille de Santiago, gagnant de Gr2 sur 1.600m, à Rome, et de deux Groupes en Allemagne, autour du mile. Le meilleur produit de Santiago est Khan, lauréat cette année du Preis von Europa (Gr1) où il offrait son premier Gr1 à Clément Lecœuvre. C’est aussi en Allemagne que Guillaume Macaire, Jacques Bisson et Daniel Allard avaient déniché le champion Esmondo (Sholokhov).

Cicalina provient d'une famille allemande. Sa mère, Concetta (Winged Love), a gagné cinq fois en obstacle sous l'entraînement de Guillaume Macaire, également mentor de Cicalina. Cette dernière fut achetée 5.000 € en octobre 2015 à BBAG, alors qu'elle était yearling. Sa deuxième mère a donné Champion's Day (Valanour), deuxième du Baden-Württemberg-Trophy (Gr3).

 

 

 

Kenmare

 

 

Highest Honor

 

 

 

 

High River

 

Santiago

 

 

 

 

 

Lomitas

 

 

Serenata

 

 

 

 

Secret Energy

CICALINA (F4)

 

 

 

 

 

 

In the Wings

 

 

Winged Love

 

 

 

 

J’ai Deux Amours

 

Concetta

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Courtly Times

 

 

 

 

Dancing Moon