PRIX RMC - PRIX BERNARD SECLY (L) - Jubilatoire **, une revanche avec la manière

Courses / 04.11.2018

PRIX RMC - PRIX BERNARD SECLY (L) - Jubilatoire **, une revanche avec la manière

AUTEUIL, DIMANCHE

Deuxième de l’édition 2017 de ce Prix Bernard Secly (L), celle de Roxinela (Muhtathir), Jubilatoire ** (König Turf) a pris sa revanche cette année dans un style superbe. Déjà lauréate du Prix San Pietro (L) en steeple, elle remporte à cette occasion une deuxième Listed, la première sur les haies. Vu sa forme, tout pousse à croire que Jubilatoire pourrait s’élancer en tant que favorite lors du Prix André Michel (Gr3) dans quelques semaines.

Au-dessus du lot. Dans une course très rythmée, sous l’impulsion de Roxinela, Jubilatoire s’est élancée très mollement, au point d’être décollée du peloton au départ. Visiblement dérangée par la proximité de ses poursuivantes, l’animatrice a déroulé en tête, alors que la future lauréate recollait progressivement au reste du groupe. En face, Jubilatoire et L’Aubade (Enrique) ont galopé isolées à la corde, alors que les autres concurrents évoluaient tout à l’extérieur. Jubilatoire a facilement pris le meilleur à la sortie du dernier tournant, si bien que la fin de course ne fut qu’une formalité. En toute décontraction elle a créé la différence pour finalement s’imposer de six longueurs devant L’Aubade. Ébonite** (Khalkevi) est troisième à deux longueurs. Stéphane Paillard, le jockey de Jubilatoire, a déclaré : « Elle gagne vraiment avec beaucoup de facilité. Je n’étais vraiment pas à fond après le dernier obstacle. Une fois devant, elle se reprend beaucoup et il a fallu attendre le dernier moment pour prendre l’avantage. C’est une jument maniable. Elle sait tout faire. En outre, Jubilatoire est une très bonne sauteuse et peut encore monter d’autres échelons vu sa prestation du jour. Je la connais mal. C’était d’ailleurs la première fois que je la montais. Mais elle m’a paru assez molle au départ. J’ai mis du temps à la faire entrer dans sa course. »

Direction le Prix André Michel. L’entraîneur de la gagnante, Isabelle Pacault, était visiblement très émue. Elle a déclaré : « Merci les chevaux ! Et merci aussi à ceux qui nous les ont fait aimer. Je pense que Bernard Secly et mon père nous ont sans doute regardés depuis là-haut ! Bernard Secly m’a toujours manifesté son soutien et son amitié. J’ai une pensée pour lui. Et merci à Guy Cherel de m’avoir aidée à élever cette jument avec mes enfants. C’est vraiment une histoire de famille. J’avais deux options : le Prix Sytaj si elle courait mal aujourd’hui, mais vu sa prestation, elle devrait recourir Prix André Michel (Gr3), sur les haies. Elle a été arrêtée pendant longtemps car nous avions pensé la vendre outre-Manche, comme une de ses sœurs. Mais j’ai la mauvaise habitude de m’attacher à mes chevaux et j’ai voulu que nous la gardions comme poulinière. Nous lui avons donc laissé le temps de mûrir et elle nous récompense de notre patience. J’avais acheté sa mère avec Guy à l’élevage de Beaufai. Jonathan Plouganou a eu un comportement exemplaire. J’aime ces jockeys qui sont des gentlemen. » Emmanuel Clayeux, l’entraîneur de la troisième, nous a dit : « Ébonite court très bien. Je l'ai peut être fait monter un peu loin, mais d'un côté, de cette manière, elles prennent moins dur. »

La famille de Vieux Beaufai. Stationné au haras du Chêne Vert en 2018, König Turf (Big Shuffle) décroche une troisième victoire black type à Auteuil après celles de Darasso (Prix Marc Antony & Guillaume de Pracomtal, L). Élevée par Guy Cherel, Isabelle Pacault, Anne-Sophie Pacault et Magali Girot Pacault, Jubilatoire est une fille de Jaune de Beaufai (Ultimately Lucky), une jument inédite, qui a déjà produit Jaune et Bleue ** (Al Namix), gagnante à Pau et vendue en Angleterre. Jubilatoire est aussi la nièce de Jean d’Angely (Pelder), vainqueur des Prix Morgex (Gr3) et Triquerville (L), et de Diamant de Beaufai (Red Guest), troisième du Prix Léon Olry-Roederer (Gr2). Djephane (Soyeux), troisième mère de Jubilatoire, a donné le jour à Duc de Normandie (Cadoudal), lauréat de gros handicap à Auteuil, Cyborg de Beaufai (Cyborg), vainqueur de sept courses, et surtout de Soyeuse de Beaufai (Olmeto), mère de Vieux Beaufai (Le Nain Jaune), lauréat du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2000.

 

 

 

Super Concorde

 

 

Big Shuffle

 

 

 

 

Raise your Skirts

 

König Turf

 

 

 

 

 

Île de Bourbon

 

 

Kaiserin

 

 

 

 

Königsblute

JUBILATOIRE ** (F5)

 

 

 

 

 

 

Kris

 

 

Ultimately Lucky

 

 

 

 

Oczy Czarnie

 

Jaune de Beaufai

 

 

 

 

 

Le Nain Jaune

 

 

Jaune et Or

 

 

 

 

Djephane