PRIX ROGER SAINT - PRIX PIERRE DRION (L) - Equemauville après un duel épique

Courses / 09.11.2018

PRIX ROGER SAINT - PRIX PIERRE DRION (L) - Equemauville après un duel épique

COMPIÈGNE, VENDREDI

La phase finale du Prix Roger Saint (L) a été palpitante. Après une lutte intense et 3.800m de course, c’est Equemauville (Saint des Saints) qui est sorti vainqueur de son duel avec le polonais Haad Rin (Samum). Le représentant de l’écurie Sagara a ainsi décroché une première victoire d’importance après avoir notamment fini deuxième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3) sur les haies de Compiègne. Placé en position d’attente par son jockey, Thomas Gueguen, il a gagné du terrain à un tour de l’arrivée, grâce à ses sauts et à l’allure peu élevée. En face, il a bien sauté et il a attaqué Haad Rin, qui avait relayé les animateurs entre les deux dernières haies. Sur le plat, Equemauville et Haad Rin se sont rendu coup pour coup et ce dernier a longuement fait illusion. Mais, dans la phase finale, le fils de Saint des Saints est venu s’assurer une courte encolure d’avance sur Haad Rin.

Contrat rempli. Equemauville restait sur quatre places en steeple, qui faisaient suite à sa victoire dans la discipline à Bordeaux. Son entourage avait fait de cette course principale son dernier objectif de la saison et il a été atteint. Joint au téléphone, son entraîneur, François Nicolle, nous a déclaré : « Le contrat est rempli. La dernière fois, il était deuxième de Sainte Gaya et j’étais un peu déçu sur le coup. Nous avons choisi d’aller sur cette Listed, et nous l’avons gardé pour. Il a été plus attentif et il a gagné à la lutte. Il va maintenant partir en vacances. »

La Pologne passée proche d’un exploit. Vainqueur sur les haies en Pologne et troisième de Gr2 sur les haies de Merano, Haad Rin a bien failli devenir le premier cheval entraîné en Pologne gagnant sur les obstacles français. Il a donné du fil à retordre au vainqueur, après un parcours sans erreur. Son propriétaire, Tadeusz Sieradskin, nous a dit : « C’est un bon poulain mais nous n’avions pas de lignes. Grâce à sa deuxième place, nous savons maintenant ce qu’il vaut. Nous sommes satisfaits de son comportement et nous reviendrons en France, peut-être à Compiègne. Il a fait une très bonne course. »

Écho Sacré a de la marge. Écho Sacré (Network) a patienté au centre du peloton et il a fait mouvement au bout de la ligne d’en face. Il a bien prolongé son effort pour obtenir une bonne troisième place. Il a certainement de la marge en steeple et peut faire un bon élément. D’autant qu’il n’a pas penché sur sa gauche comme il pouvait le faire par le passé. Son entraîneur, Yannick Fouin, nous a déclaré : « J’étais déjà très content de sa rentrée et je le suis aujourd’hui aussi. J’avais préféré le faire monter off car je savais qu’il n’était pas tout à fait prêt. Aujourd’hui, il débutait en steeple pour moi. Il s’était fait une petite atteinte entre sa dernière course et aujourd’hui. Il pouvait manquer de condition, mais il est généreux. Finalement, il a besoin de fraîcheur. Je ne sais pas si nous allons descendre à Cagnes avec lui. » Aurélio (Kamsin) a fait une faute sérieuse au fence du tournant final, manquant d’éjecter son jockey, Kilian Dubourg. Son erreur lui a coûté un meilleur classement. Il a conclu quatrième devant l’animateur Éclair Mag (Network). Kapkiline (Kapgarde) était déjà battu à l’entrée de la ligne droite.

Une mère gagnante du Jacques de Vienne. Élevé par le haras de la Croix Sonnet, Sandra et Hubert Hosselet, Equemauville est un fils de Saint des Saints, étalon au haras d’Étreham, et de Miss Academy (Video Rock), lauréate de cinq courses plates en France, dont les Prix Jacques de Vienne (Course A à l’époque) et du Bourbonnais (course B à l’époque). Miss Academy a ensuite été vendue en Angleterre, où elle a conclu quatrième de Gr1 sur les claies. Les cinq produits de Miss Academy vus en course se sont désormais tous imposés, mais Equemauville est son meilleur produit. C’est le neveu de Mister No (Graveron), lauréat du Bourbonnais, en haies, en steeple, et troisième de Listed à Auteuil, de Miss Palma (Great Palm), d’où Miss Sarenne (Robin des Prés) et Sister Palma (Kahyasi). Equemauville avait été acheté yearling chez Arqana par Pierre Boulard.

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

EQUEMAUVILLE (H4)

 

 

 

 

 

 

No Lute

 

 

Video Rock

 

 

 

 

Pauvresse

 

Miss Academy

 

 

 

 

 

Prince Wo

 

 

Mademoiselle Wo

 

 

 

 

Golda