Signora Cabello, de Royal Ascot à Tattersalls

Institution / Ventes / 15.11.2018

Signora Cabello, de Royal Ascot à Tattersalls

La 2ans Signora Cabello (Camacho) sera une des wild cards, le lot 1.908A, à la Tattersalls December Sale. La pouliche a gagné les Queen Mary Stakes (Gr2) à Royal Ascot avant de remporter le Prix Robert Papin (Gr2) et de se classer deuxième dans le Darley Prix Morny (Gr1). Il ne s’agit pas d’une première. L’année dernière, Different League (Dabirsim), lauréate des Albany Stakes (Gr3) devant une certaine Alpha Centauri (Mastercraftsman) et elle aussi placée de Morny, fut adjugée 1,5 million de guinées à un partenariat constitué par Peter Brant et Coolmore. C’est aussi un signe de l’évolution du marché du pur-sang, qui a beaucoup changé en très peu de temps. Dans l’histoire des ventes, celle de Vaguely Noble (Vienna) fait référence, quelques semaines après son succès dans l’Observer Gold Cup – devenu ensuite le Racing Post Trophy –, en 1967. Il a remporté une grande édition du Prix de l’Arc de Triomphe l’année suivante. En octobre, une gagnante du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) a été achetée en vente publique à Arqana. Mais Lily’s Candle (Style Vendôme) n’était encore qu’une gagnante de Listed quand le marteau est tombé à 390.000 €.

Phoenix a investi 22,21 millions de dollars. Le marché a beaucoup changé, en particulier grâce à la constitution de partenariats. Signora Cabello sera proposée sur le ring de Newmarket par Bellwood Cottage Stakes, c’est-à-dire l’écurie de son entraîneur, pour le compte de Zen Racing (ses premiers propriétaires) et Phoenix Thoroughbred, qui avait acquis 75 % de la pouliche avant Royal Ascot. Il s’agit fort probablement d’une dissolution d’association sur le ring. Les vendeurs peuvent souffler, Phoenix Thoroughred, troisième acheteur de yearlings (42 lots pour 22,21 millions de dollars) au monde en 2018 ne lève par le pied.

Les wild cards. De plus en plus de chevaux sont désormais en multipropriété et il ne s’agit pas que de syndicats de petits propriétaires. Même les grands s’associent, en particulier sur les gros lots. C’est même la mode en 2018. Il y a dix ans, les wild cards n’existaient pas, cette année Tattersalls en a ajouté trois autres ce jeudi : la gagnante de Gr3 Binti Al Nar (Areion), la lauréate de Listed Intello Kiss (Intello) et un yearling par Invincible Spirit (Green Desert).