Un peu de France au Japon ce week-end

International / 10.11.2018

Un peu de France au Japon ce week-end

Un peu de France au Japon ce week-end

La France est présente au Japon ce week-end. Par Christophe Lemaire évidemment, lequel a signé un coup de quatre à Tokyo ce samedi et caracole en tête du classement de la Cravache d’Or, avec 188 succès. Le cap des 200 victoires est largement possible, tout comme le record de victoires en un an sur le circuit JRA (212). Attention cependant, il ne faudra pas baisser de pied, car les meilleurs jockeys internationaux vont peu à peu prendre leurs quartiers d’hiver au Japon.

Trois sur trois pour Admire Mars, signé Saint-Pair. L’élevage français est bien présent en piste tout au long du week-end. Les courses avaient aussi lieu du côté de Kyoto ce samedi, avec un Gr2 pour 2ans, les Nisai Stakes (Gr2). Il y avait peu de partants et c’est Admire Mars (Daiwa Major) qui s’est imposé en costaud, sous la selle de Mirco Demuro. Vite en tête, il a mené à son rythme. Dans la ligne droite, Meisho Shobu (Daiwa Major) est venu l’attaquer et lui a peut-être même pris l’avantage à un moment. Mais Admire Mars, encore immature, a su se relancer pour s’imposer de trois quarts de longueur. À noter la bonne fin de course, en retrait, d’Happy Hour (Harbinger), troisième. La suite logique serait les Asahi Hai Futurity Stakes (Gr1), le Lagardère japonais, en décembre à Hanshin.

Admire Mars est un fils de Daiwa Major et de Via Medici (Medicean). Il a été acheté environ 400.000 €, yearling, à la vente de sélection de la JRHA par Riichi Kondo, où il était présenté par Northern Farm. Via Medici est une élève et ancienne représentante du haras de Saint-Pair. Sous l’entraînement de François Rohaut, elle a remporté le Prix de Lieurey (Gr3) et le Prix des Lilas (L). La jument, pleine de Dansili, a été achetée 480.000 € à la vente d’élevage Arqana par Narvick International (Emmanuel de Seroux). Elle était donc pleine de Freccia (Dansili), une bonne 3ans au Japon qui compte trois succès en cinq sorties, dont une épreuve de Stakes, le Kisarazu Tokubetsu. En France, avant d’être vendue, Via Medici a notamment donné Via Pisa (Pivotal), lauréate du Prix Coronation (L) et troisième du Premio Lydia Tesio (Gr1), ainsi que Via Firenze (Dansili), gagnante de Listed et deuxième des Balanchine Stakes (Gr2). Via Medici a une pouliche yearling par Kinshasa no Kiseki et une pouliche foal par Duramente.

https://youtu.be/17wmpAxZR48

Deuxième place pour une inédite élevée par l’écurie des Monceaux et Skymarc Farm. La quatrième épreuve du jour, à Tokyo, était réservée aux inédits de 2ans sur 1.400m. C’était l’occasion d’assister aux débuts d’Eternal Blaze (Invincible Spirit), une représentante de Red Magic Co. Ltd élevée par l’écurie des Monceaux et Skymarc Farm, et achetée 340.000 € par Akira Katayama à la vente de yearlings d’août 2017 Arqana. Eternal Blaze a pris la deuxième place, après avoir été vue aux avant-postes. Elle a un peu coincé pour finir et sera à revoir.

Lys Gracieux, pour Liliside. L’épreuve majeure de ce week-end au Japon a lieu dimanche à Kyoto : la Queen Elizabeth II Cup, Gr1 pour seules femelles sur 2.200m. Ce sera l’occasion de revoir la bonne Lys Gracieux (Heart’s Cry), qui cherche une victoire tant méritée de Gr1. Fille de Liliside (American Post), l’élève du haras de Tourgeville, Lys Gracieux compte quatre deuxièmes places de Gr1. Ce dimanche, elle est associée à Joao Moreira. Il y a de l’opposition, avec par exemple Mozu Katchan (Harbinger), la tenante du titre, confiée à Mirco Demuro, ou Normcore (Harbinger), confiée à Christophe Lemaire et qui arrive en forme sur ce Gr1. Cristian Demuro monte quant à lui Cantabile (Deep Impact), une bonne 3ans qui reste sur une troisième place dans le Shuka Sho (Gr1) derrière la merveilleuse Almond Eye (Lord Kalanoa).