Une rare opportunité pour pouvoir utiliser Showcasing

Institution / Ventes / 14.11.2018

Une rare opportunité pour pouvoir utiliser Showcasing

Par Adrien Cugnasse

La saison 2018 a été pleine de réussite pour Showcasing. Et ce vendredi, un breeding right sera à vendre sur Arqanaonline pendant huit heures. Ed Harper, qui dirige Whitsbury Manor Stud, a répondu à nos questions.

Jour de Galop. – Quel est le contexte d’une telle vente ?

Ed Harper. – Ce breeding right est vendu par l’un des premiers investisseurs à avoir fait confiance au cheval. Lorsque l’étalon a intégré Whitsbury Manor Stud, nous avons vendu des breeding rights à vingt-quatre personnes différentes. Et c’est l’une d’entre elles qui est à l’origine de la vente. Ces dernières années, certains breeding rights ont été vendus à l’amiable. Mais celui qui sera proposé sur Arqanaonline est seulement le deuxième à passer sous le feu des enchères.

Comment expliquer la réussite de cet étalon en France ?

Showcasing a eu peu de partants en France et la réussite qu’il connaît dans votre pays est donc d’autant plus remarquable. En 2018, il a pu compter sur plusieurs chevaux de stakes à 2ans dans l’Hexagone : Devant (Prix Miesque, Gr3, deuxième du Prix Six Perfections, Gr3), Showout (deuxième Prix Zeddaan, L), Soldier's Call (troisième du Prix de l'Abbaye de Longchamp - Longines, Gr1)… On se souvient également que Dice Roll (Prix Djebel, Gr3, troisième de l’Emirates Poule d'Essai des Poulains, Gr1) avait remporté le très richement doté Haras de Bouquetot - Critérium de la Vente d'Octobre d'Arqana, avant de confirmer à 3ans au niveau classique. Je pense que plusieurs raisons permettent d’expliquer la réussite de la production de Showcasing dans votre programme de course. L’un d’entre elles est leur capacité à aller dans tous les terrains. En outre, ils ont un bon changement de vitesse, ce qui est important dans les courses françaises où le train est moins soutenu.

Mais il ne produit pas que des 2ans et plusieurs ont confirmé l’année suivante. D’autres sont attendus pour 2019 après avoir bien couru cette saison…

Dice Roll n’est pas passé loin d’une victoire classique, ce qui est tout de même un signe de grande qualité. Devant, issue d’une mère par Galileo, sera certainement à suivre en 2019. Il faut par ailleurs souligner la performance de Soldier's Call. Se classer troisième du Prix de l'Abbaye de Longchamp face aux chevaux d’âge, c’est remarquable. Aucun 2ans n’a gagné cette course depuis les années 1970. Et il a perdu beaucoup d’énergie en se bagarrant avec Battaash (Dark Angel) en début de course. Sans ce déroulement, qui est plus est après une très longue saison de course, il aurait certainement pu s’imposer. Soldier's Call a couru huit fois à 2ans et c’est l’une des qualités de la production de son père : ce sont des chevaux qui vont aux courses et qui sont constants dans leurs valeurs. Quel que soit leur niveau.

C’est un cheval dont la progression a été régulière, aussi bien en piste que sur les rings. Quel sera son prix de saillie 2019 ?

Il a commencé à faire la monte à 5.000 £ et sera proposé à 55.000 £ en 2019. Le cheval est très demandé et nous avons beaucoup d’appels pour la prochaine saison de monte. Il est devenu un étalon international et en 2019, nous avons des réservations provenant d’éleveurs japonais et américains. Cette année, il est le deuxième père de 2ans en Grande-Bretagne, étant seulement devancé par Dubawi. Cette génération a été conçue à 15.000 £ et elle compte cinq gagnants de stakes à 2ans, dont deux chevaux de Gr1 avec Soldier’s Call et Advertise (Keeneland Phoenix Stakes, Gr1). Cela laisse entrevoir la capacité d’amélioration de cet étalon. Nous n’avons d’ailleurs certainement pas encore vu ses limites. Le marché le suit depuis longtemps et il a toujours été populaire aux ventes. C’est aussi lié au fait que nous lui avons toujours fait saillir des books de taille raisonnable. Cela correspond à notre politique d’élevage. Depuis quinze ans, nous voulons produire des chevaux avec la vitesse et de la précocité. Showcasing correspond à cet objectif. À 2ans, pour ses débuts, il avait refait le peloton pour échouer du minimum face à Arcano (Oasis Dream) qui était resté invaincu à cet âge. C’est un cheval qui a dès le départ montré toutes les qualités que nous recherchions.