Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE D’AUTOMNE ARQANA - JOUR 3 - Un bilan contrasté pour l’édition 2018

Institution / Ventes / 21.11.2018

VENTE D’AUTOMNE ARQANA - JOUR 3 - Un bilan contrasté pour l’édition 2018

Ce mercredi, Deauville accueillait le troisième et dernier jour de la vente d’automne Arqana. Elle était réservée aux yearlings plutôt orientés vers le plat, mais c’est pourtant un cheval acquis pour l’obstacle qui a réalisé le top price. Pour 72.000 €, ce fils d’Authorized (Montjeu) issu d’une sœur de Monsun (Königsstühl) va être entraîné en France pour le compte d’un client de Bertrand Le Métayer. Cette troisième journée est historiquement la plus faible de cette vacation. Acheteur et vendeurs en ont bien conscience, et dans un élan de réalisme, le taux de vendus augmente de 1,44 % pour s’établir à 77,97 %. De même, le prix moyen progresse de 7,53 % pour atteindre 8.228 €. Le médian passe de 5.500 € à 6.000 €.

Ceci étant dit, le marché reste difficile pour cette catégorie de chevaux qui n’a souvent pas trouvé sa place dans les autres ventes de yearlings de l’année. En 2017, 10 yearlings avaient atteint ou dépassé la barre des 20.000 € lors du troisième jour de la vente de novembre. Seulement huit répondent à ce critère en 2018. Au final, ce mercredi, le chiffre d’affaires – avec les amiables – s’élève à 1.131.500 €, soit une baisse de 9,47 %.

Des indicateurs cumulés en baisse. Au terme des trois journées de vente, 426 lots ont changé de mains, contre 463 l’année dernière. En fin d’après-midi, on dénombrait 76,90 % de vendus soit - 2,11 % et un chiffre d’affaires total de 7.761.600 € (- 9,48 %). Cependant le prix moyen reste identique, à 18.154 €, et le médian progresse, en passant de 8.000 € à 9.000 €. La vente d’automne, qui repose principalement sur les chevaux d’obstacle, doit faire face à la concurrence des amiables dans cette filière. Cette année, par rapport aux éditions précédentes, il a certainement manqué quelques chevaux à l’entraînement dans le haut du panier. Et sur le papier, le lot de yearlings était peut-être moins commercial : 23 % présentaient une mère ou un produit utérin black type, contre 28 % en 2017.

Les grands indicateurs - Jour 3
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. * (évol.)
2018 177 138 (77,97 %) 8.228 € (+ 7,53 %) 6.000 € (+ 9,1 %) 1.135.500 € (- 8,96 %)
2017 213 163 (76,53 %) 7.652 € 5.500 € 1.247.300 €
* Hors amiable
Les grands indicateurs cumulés
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. * (évol.)
2018 554 426 (76,90 %) 18.166 € (+ 0,06 %) 9.000 (+ 12,5 %) € 7.738.800 € (-7,93 %)
2017 586 463 (79,01 %) 18.154 € 8.000 € 8.405.500 €

LES TOP-LOTS - Jour 3
Lot Sexe Origines Prix
632 M Authorized & Morning Sun 72.000 €
Acheteur : BLM Bloodstock
Vendeur : Pérelle
574 M No Nay Never & Folle Allure 52.000 €
Acheteur : Con Marnane
Vendeur : Capucines
502 M Dabirsim & Takara Girl 35.000 €
Acheteur : Broadhurst Agency
Vendeur : Grandcamp
629 M Dabirsim & Miss Coral 27.000 €
Acheteur : Con Marnane
Vendeur : Grandcamp
577 M Lucayan & Gallaecia 25.000 €
Acheteur : Con Marnane
Vendeur : Marais

LE TOP DES VENDEURS
Jour 3
# Vendeurs Vendus Prix moyen Chiffre d'affaires
1 Grandcamp 6 18.167 € 109.000 €
2 Pérelle 2 40.000 € 80.000 €
3 Lieu des Champs 10 7.700 € 77.000 €
4 Capucines 2 31.000 € 62.000 €
5 Hôtellerie 3 18.833 € 56.500 €
LE TOP DES ACHETEURS
Jour 3
# Acheteurs Achetés Prix moyen Chiffre d'affaires
1 Con Marnane 4 28.500 € 114.000 €
2 Zied Romdhane 17 6.412 € 109.000 €
3 Sarl Imperial Bloodstock 19 4.447 € 84.500 €
4 Paul Nataf 8 9.250 € 74.000 €
5 BLM Bloodstock 1 72.000 € 72.000 €
LE TOP DES ÉTALONS
Jour 3
# Étalons Vendus Prix moyen Chiffre d’affaires
1 Authorized 1 72.000 € 72.000 €
2 No Nay Never 1 52.000 € 52.000 €
3 Lucayan 1 25.000 € 25.000 €
4 Wootton Bassett 2 25.000 € 50.000 €
5 Dabirsim 4 21.750 € 87.000 €

LES FAITS MARQUANTS

UN AUTHORIZED POUR L’OBSTACLE

#632         (M) Authorized & Morning Sun, par Law Societey                72.000 €

                 Acheteur : BLM Bloodstock

                 Vendeur : Haras de la Pérelle

                 Éleveur : Haras de la Pérelle

Jean-Marie Callier a dû batailler face à Seamus Murphy et Tomas Janda pour décrocher ce lot 632, un des tout derniers de la vente de novembre. Il a signé le bon à 72.000 €, synonyme de top price pour le compte de Bertrand Le Métayer (BLM Bloodstock) et nous a dit : « C’est un cheval avec beaucoup de classe. Il est très typé Montjeu et son pedigree doit lui permettre d’aller sur les obstacles. Je l’ai acquis pour Bertrand Le Métayer et il va rester en France pour l’un de ses clients. » Les étalons de Darley ne sont pas promus sur les obstacles. Pourtant certains réussissent très bien dans cette double vocation. C'est le cas d'Authorized (Montjeu), un cheval certainement sous-estimé par le marché du plat (41 black types) et qui est par ailleurs le père de Nichols Canyon (Mersey Novices' Hurdle, Deloitte Novice Hurdle, Royal Bond Hurdle & Tattersalls Ireland Champion Hurdle, Gr1) et Tiger Roll (Triumph Hurdle, Gr1). Ce lot 632 est le trois quarts frère de Beaulieu (Motivator), troisième du Prix du Lys (Gr3).

Le produit d’une sœur de Monsun. Sa mère est la propre sœur de celle de Brametot (Rajsaman), lauréat du Prix du Jockey Club et de la Poule d'Essai des Poulains (Grs1). Avec un autre fils de Montjeu, cette famille a aussi donné Wekeela (deuxième du Prix Saint-Alary, Gr1). C’est une souche de tenue très vivante avec Molly Malone (Prix du Cadran, Gr1, Morgan le Faye (troisième du Prix du Cadran, Gr1)… La deuxième mère a donc produit Monsun (Königsstühl), lauréat de 12 courses dont l’Aral-Pokal et l’Europa Preis (Grs1) à deux reprises. Monsun a lui-même produit des gagnants de Gr1 sur les obstacles, comme Parlour Games (Betfred Goals Galore Challow Novices' Hurdle, Gr1), Foreman (John Smith's Maghull Novices' Chase, Gr1) ou Shot from the Hip (Evening Herald Champion Novice Hurdle, Gr1). Actuellement en Europe de nombreux fils de Monsun font la monte sur le marché de l’obstacle et un certain nombre ont produit des lauréats de Groupe dans cette spécialité (Manduro, Network, Shirocco).

CON MARNANE FAIT SON MARCHÉ

#574         (M) No Nay Never & Folle Allure, par Poliglote                      52.000 €

                 Acheteur : Con Marnane

                 Vendeur : Haras des Capucines

                 Éleveurs : Dominique Adès Hazan & Lily Adès

Le mouvement des gilets jaunes ayant bloqué une partie de la Normandie, Con Marnane et sa fille ne se sont pas attardés à Deauville… par crainte de rater leur avion ! Mais ils ont tout de même eu le temps d’acheter trois yearlings. Le plus cher, qui s’est finalement révélé le deuxième prix de la vente, à 52.000 €, est un fils de No Nay Never (Scat Daddy) qui avait été retiré lors de la vente d’octobre. Amy et Con Marnane nous ont expliqué : « Cette année, nous avons acquis quatre produits de No Nay Never en vue des breeze up 2019. Ce poulain est beau et nous sommes restés spécialement pour lui. Son père impressionne par la qualité de sa production. Sa mère était très bonne. Nous espérons qu’il plaira au mois d’avril ! Que ce soit en course, avec une pouliche comme Teppal [Emirates Poule d’Essai des Pouliches, ndlr] ou au niveau des achats avec un cheval comme Sands of Mali [Qipco British Champions Sprint Stakes], la France nous a porté chance cette année ! »

No Nay Never a la cote. La hausse de tarif la plus importante, parmi les étalons de Coolmore, est à mettre au crédit de No Nay Never (Scat Daddy), qui a déjà remporté le titre de Champion first crop sire par les gains et garde un petit avantage sur Charm Spirit (Invincible Spirit) pour celle des gagnants. Le lauréat du Prix Morny 2013 passe de 25.000 € à 100.000 €, et même à ce prix, il sera complet pour la saison 2019. Ses yearlings conçus à 17.500 € ont réalisé aux ventes un prix moyen de 137.591 € (pour 97 vendus). Et pour cause, avec ses premiers 2ans, No Nay Never réalise un carton plein, dont 13 black types (soit 9,26 % de ses partants) dont Ten Sovereigns (Juddmonte Middle Park Stakes, Gr1) et Land Force (Qatar Richmond Stakes, Gr2). Ce lot 574 est issu d’une souche développée par la famille Adès depuis plusieurs décennies. Sa mère, Folle Allure (Poliglote), s’est classée deuxième du Prix Panacée (L) et troisième du Prix Fille de l'Air (Gr3). À ce jour, elle a eu quatre partants mais aucun gagnant. La deuxième mère est à l’origine de seize black types dont Nysaean (Sadler's Wells), troisième de la Gold Cup (Gr1) et du Prix Foy (Gr2), Celtic Cavalier (Caerleon), deuxième des National Stakes (Gr1), Anjaal (Bahamian Bounty), lauréat des July Stakes (Gr2)…

#629         (M) Dabirsim & Miss Coral, par Big Shuffle                           27.000 €

                 Acheteur : Con Marnane

                 Vendeur : Haras de Grandacamp

                 Éleveur : Écurie Normandie Pur-sang

Con Marnane était parti de Deauville depuis un long moment quand ce poulain est entré sur le ring. Et c’est au téléphone qu’il a placé les enchères pour son quatrième achat du jour. Pour 27.000 €, il s’est offert un fils de Dabirsim (Hat Trick), un étalon cher à son cœur depuis la réussite de Different League (deuxième des Juddmonte Cheveley Park Stakes & troisième du Darley Prix Morny, Grs1). Il s’agit du propre frère de Moral Gagnant (Dabirsim), lauréat d’une course et pris en valeur 39.

#577         (M) Lucayan & Gallaecia, par Choisir                                     25.000 €

                 Acheteur : Con Marnane

                 Vendeur : Haras des Marais

                 Éleveur : Anthony Forde

Juste avant de partir, Amy et Con Marnane ont pris le temps de lever une dernière fois le doigt, et pour 25.000 € ils ont décroché un fils de Lucayan (Turtle Bowl). L’Irlandais nous a dit : « Son père a gagné les Guinées françaises et a débuté la monte en Espagne avant de venir saillir en France. La dernière fois que j’ai acheté le produit d’un étalon ayant officié en Espagne, c’était First Selection (Diktat) et il s’est classé deuxième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), alors j’espère que celui-là sera aussi bon ! En tout cas c’est un très beau poulain avec une belle famille. » Élevé par Tony Forde, copropriétaire de son père Lucayan (haras de Saint Vincent), ce lot 577 est issu d’une jument inédite. Mais la deuxième mère a produit trois gagnants dont Broox (Xaar), gagnant du Prix d'Arenberg (Gr3) et deuxième du Prix Robert Papin (Gr2). Il s’agit de la famille de Mr Brooks (Blazing Saddles), titulaire de huit victoires dont le Prix de l'Abbaye de Longchamp et de la July Cup (Grs1)…

UN  WOOTTON BASSETT POUR UN CLIENT DANOIS DE GUY PETIT

#626         (M) Wootton Bassett & Mischka, par Anabaa                         35.000 €

                 Acheteur : Guy Petit

                 Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

                 Éleveur : Marc Bridoux

Wootton Bassett (Iffraaj) continue à produire des black types comme le très prometteur Amilcar (Prix Herod, L) il y a quelques jours seulement. Après le champion Almanzor (Irish Champion Stakes, Qipco Champion Stakes & Prix du Jockey Club, Grs1) il a pu compter en 2018 sur The Black Album (Prix La Rochette, Gr3), Wootton** (troisième des St James's Palace Stakes, Gr1), Patascoy (Qipco Prix du Jockey Club, Gr1)… Après avoir signé le bon à 35.000 € pour un fils de l’étalon du haras d’Étreham, Guy Petit nous a confié : « C’est un des plus beaux poulains de la vente. Un super yearling avec un bon pedigree et un père que j’apprécie. Je l’ai acquis pour un client danois. Nous avons le temps de décider quel sera son avenir car il ne devrait pas débuter en mars ! » Sa mère est la propre sœur d’Hapsburg (Anabaa), gagnante du Grand Prix de Vichy - Auvergne, Gr3).

UN DABIRSIM POUR LAURENT BENOIT

#502         (M) Dabirsim & Takara Girl, par Kodiac                                35.000 €

                 Acheteur : Broadhurst Agency

                 Vendeur : Haras de Grandcamp

                 Éleveur : Ecurie Normandie Pur-sang

Laurent Benoit n’était pas à Deauville ce mercredi et c’est au téléphone qu’il a eu le dernier à 35.000 € pour ce lot 502. Le père de ce mâle, Dabirsim (Hat Trick), a déjà donné deux placés de Gr1, Cœur de Beauté (deuxième de l’Emirates Poule d'Essai des Pouliches, Gr1) et Different League (deuxième des Juddmonte Cheveley Park Stakes & troisième du Darley Prix Morny, Grs1)… Or ces deux pouliches sont issues d’un père de mère par Danehill (Danzig), comme ce lot 505, dont la mère est par Kodiac. Issu d’un père et d’un père de mère, vecteurs de précocité, ce poulain est un petit-fils de Choirgir (Unfuwain). Or cette dernière fut elle-même performante à 2ans en se classant deuxième des Prestige Stakes (Gr3). Il s’agit d’une famille de Cheveley Park Stud, celle de Chorist (Pivotal), lauréate de neuf courses dont les Pretty Polly Stakes (Gr1).

À LA RECHERCHE DU NOUVEAU CACCINI

#607         (M) American Post & Louve Rose, par Muhtathir                  22.000 €

                 Acheteur : BMS group

                 Vendeur : Haras du Hoguenet

                 Éleveurs : Arnaud & André Mottai

Le polonais Adam Wyrzyk a connu une belle réussite à domicile avec les "FR" et en particulier avec Caccini (American Post). Celui qui est désormais étalon a remporté le Derby et l’équivalent polonais du Prix de l’Arc de Triomphe. Il s’est par ailleurs classé deuxième de Listed en Allemagne et cinquième du Longines Grosser Preis von Berlin (Gr1). Adam Wyrzyk nous a confié : « Il était logique que je m’intéresse à un poulain français par American Post (Bering) ! Je vais l’entraîner en Pologne. J’ai actuellement six ou sept chevaux français à l’entraînement. Si j’en ai un assez bon, je viendrai courir avec en France ! » La troisième mère, Luth de Saron (Luthier), lauréate du Prix de Malleret (Gr2), est l’aïeule de nombreux black types dont Coquerelle (Zamindar), lauréate du Prix Saint-Alary (Gr1).

UN DABIRSIM QUI VA DÉBUTER EN FRANCE POUR UN CLIENT DE ZIED ROMDHANE

#528         (M) Dabirsim & Almahroosa, par Green Tune                       21.000 €

                 Acheteur : Zied Romdhane

                 Vendeur : Haras de Grandcamp

                 Éleveur : Haras de Grandcamp

Zied Romdhane a acquis 17 lots ce mercredi et le plus cher d’entre eux, à 21.000 €, est ce fils de Dabirsim. Il nous a expliqué : « C’est un beau cheval, avec une belle origine. Je l’ai acheté pour un client libyen mais il va débuter sa carrière en France. » Sous la deuxième mère, on retrouve Balin's Sword (Spectrum), troisième du Prix de la Jonchère (Gr3), Garden City (Majorien), deuxième du Critérium de Vitesse (L), et Thrust Home (Fastnet Rock), troisième des Prix Ronde de Nuit et Cérès (Ls).