PRIX DE LA GAGNERIE (INÉDITES) - Grand Glory de bout en bout

Courses / 16.12.2018

PRIX DE LA GAGNERIE (INÉDITES) - Grand Glory de bout en bout

DEAUVILLE, DIMANCHE

Grand Glory (Olympic Glory) s’est imposée de bout en bout dans le Prix de la Gagnerie (Inédites). La pouliche est sortie très vite de sa stalle, tout comme Orglandes (Le Havre), et s’est installée aux commandes. La représentante de Bartolo Faraci a mené à son rythme et est bien repartie dans la ligne droite, tout en se montrant assez immature. Elle s’impose de trois quarts de longueur devant Lady Hippolyta (Sommerabend), laquelle a réalisé une très belle fin de course. Orglandes conserve la troisième place à une longueur un quart.

Encore immature. Grand Glory s’impose en pouliche encore immature. La pensionnaire de Gianluca Bietolini a été un peu perdue, seule en tête dans la ligne droite, et cette première sortie devrait l’aider à progresser. Son jockey, Pierre-Charles Boudot, a expliqué au micro d’Equidia : « L’impression est plutôt bonne. J’avais pour ordre de la monter et de venir finir pour lui donner une bonne leçon, mais elle est très bien sortie des stalles. J’ai préféré ne pas la contrarier et elle a un peu fait le serpent dans la ligne droite. »

La souche d’Alzao. Élevé par le haras de Bourgeauville, Grand Glory a été achetée 18.000 € à l’amiable par Marco Bozzi, à la vente de yearlings d’octobre Arqana. C’est un fils d’Olympic Glory, étalon au haras de Bouquetot. Il s’agit du douzième gagnant de son père qui est, selon les données disponibles ce dimanche, tête de liste des étalons français de première génération selon le nombre de lauréats. Sa mère, Madonna Lily (Daylami), a pris des places en compétition. Grand Glory est son cinquième produit et son troisième gagnant. La deuxième mère, Maria de la Luz (Machiavellian), a décroché la deuxième place de la Coupe des Pouliches de Marseille (L). Au haras, on lui doit Minakshi (Footstepsinthesand), deuxième en France du Prix Isolla Bella (L) avant d’être exportée en Amérique du Nord où elle a remporté les Canadian Stakes (Gr2). Elle a aussi donné Marble Garden (Royal Academy), qui a brillé dans un autre registre puisqu’il a remporté les Prix Guillaume de Pracomtal et Marc Antony (Ls) en obstacle. La troisième mère est une propre sœur du champion sire Alzao (Lyphard), que l’on retrouve dans le pedigree d’Olympic Glory.

 

 

 

Danehill Dancer

 

 

Choisir

 

 

 

 

Great Selection

 

Olympic Glory

 

 

 

 

 

Alzao

 

 

Acidanthera

 

 

 

 

Amaranthus

GRAND GLORY (F2)

 

 

 

 

 

 

Doyoun

 

 

Daylami

 

 

 

 

Daltawa

 

Madonna Lily

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Maria de la Luz

 

 

 

 

Light of Hope