AL FAHIDI FORT (GR2) - Sans Winx, Waller fait quand même le déplacement

International / 23.01.2019

AL FAHIDI FORT (GR2) - Sans Winx, Waller fait quand même le déplacement

MEYDAN (AE), JEUDI

L’entraîneur Chris Waller est bien obligé de faire le déplacement à Meydan. Mais ce sera sans sa star Winx (Street Cry). Il a un surplus de bons chevaux dans ses écuries et doit donc essayer de leur bâtir un programme en trouvant des courses à l’étranger. C’est pour cela que ce jeudi, il aligne Comin’ Through (Fastnet Rock) dans l’Al Fahidi Fort (Gr2, 1.400m), un des deux Groupes à l’affiche de la réunion de Meydan. L’australien a largement déçu lors de son premier déplacement international, à Sha Tin, pour le Longines Hong Kong Mile (Gr1). À cette occasion, il a pris dans les dents le champion local Beauty Generation (Road to Rock). Et après avoir beaucoup tiré, il a fini par céder. Comin’ Through est gagnant de Gr1 et il vaut mieux que cela. Son entraîneur a expliqué : « Il se situe légèrement en dessous des dix meilleurs chevaux en Australie. Mais il a du talent. Dubaï offre de bonnes allocations et son propriétaire et éleveur, Sir Owen Glenn, aime travailler en faveur de la notoriété de ses chevaux, en particulier au niveau international ». Bien que Comin’ Through ait couru une fois face à Winx – cinquième battu et de cinq grandes longueurs – dans les Longines Queen Elizabeth II Stakes (Gr1), il serait futile de tirer de sa course des enseignements sur son niveau de forme.

Marinaresco pour l’Afrique du Sud. Comin’ Through ne sera pas le seul cheval en provenance d’un autre continent, jeudi soir à Meydan. Marinaresco (Silvano) est en effet le gagnant du Durban July (Gr1). Il effectuera ses débuts pour l’entraînement de Mike de Kock. Le champion sud-africain est le meilleur du lot selon les ratings (118). Mais il a réalisé ses valeurs sur 2.000m et plus. Godolphin présente quatre chevaux pour le Carnaval. D’Bai (Dubawi) est peut-être le plus fort mais Top Score (Hard Spun), associé à Christophe Soumillon, n’est pas loin de lui. Il a même l’avantage d’avoir une course dans les jambes.

Al Rashidiya en bleu. Les bleus représentent les deux tiers des partants de l’Al Rashidiya (Gr2, 1.800m). Christophe Soumillon sera en selle sur Dream Castle (Frankel), qui a bien gagné lors de sa course de rentrée. Blair House (Pivotal), gagnant du Jebel Hatta (Gr1) l’année dernière, a fait le déplacement en Australie où il a décroché la deuxième place dans la Caulfield Cup (Gr1). C’est le cheval de classe du lot mais il effectue sa rentrée. L’entraîneur et propriétaire de Bahreïn, Fawzi Naas, présente deux de ses achats récents. Le premier est Euginio (Fastnet Rock) et il sera monté par Fabrice Veron. Il s’agit d’un gagnant de Gr3 en Angleterre, acheté 400.000 Gns lors de la grande vente de chevaux à l’entraînement de l’agence Tattersalls. Le second se nomme Deauville (Galileo). Troisième des Irish Champion Stakes en septembre, il provient d’une boutique bien connue : Ballydoyle.

Direction l’UAE Derby. La troisième course intéressante de la réunion, l’Al Bastakiya Trial, se déroule sur 1.900m et sur le dirt. Elle s’adresse aux 3ans. Charlie Appleby veut se faire un avis sur Art du Val (No Nay Never), deuxième du Prix Isonomy (L). Elle effectue ses débuts sur la surface, tout comme Victory Command (War Command), un pensionnaire de Mark Johnston lauréat de Listed. Deux entraîneurs américains sont sur la liste. Steven Asmussen a envoyé Tone Broke (Broken Wow), lequel a remporté deux courses en Oklahoma. Son rêve serait de le qualifier pour le Kentucky Derby. Mais cela paraît bien difficile. Ken McPeek a choisi cette course pour lancer son argentin Grecko (Not for Sale), qui a gagné le Gran Premio Estrellas Juvenile (Gr1) sur le dirt de Palermo. Il s’agit d’un candidat à l’UAE Derby (Gr2).