Chemical Charge veut surfer sur la vague Sea the Stars

Élevage / 31.01.2019

Chemical Charge veut surfer sur la vague Sea the Stars

Remarqué lors de la Route des étalons, Chemical Charge est l’un des deux débutants de la saison 2019 au haras de Grandcamp. Issu de courants de sang recherchés et proposé à 4.000 €, il sera l’un des fils de Sea the Stars les plus accessibles…

Par Adrien Cugnasse

Lauréat de ses deux sorties à 2ans, Chemical Charge (Sea the Stars) n’a pas couru l’année suivante. Après une année d'interruption, il a donc repris le chemin de la compétition en 2016 et, à 4ans, il s'est classé deuxième des Finlay Volvo International Stakes (Gr3, 2.000m) en terrain souple. À 5ans, il s'est notamment classé troisième des Hardwicke Stakes (Gr2, 2.400m), entre deux chevaux de Gr1, Idaho (Galileo) et Dartmouth (Dubawi). Toujours en 2017, le cheval a remporté les Toteplacepot September Stakes (Gr3, 2.400m) à Kempton.

Éric Lhermite nous a expliqué au mois d’octobre : « Ce bon cheval est issu d'un bon papier rassemblant des courants de sang européens et américains. Sa famille a déjà donné de bons étalons, à l'image de Summer Squall (Hopeful Stakes & Preakness Stakes, Gr1) et d'AP Indy (Belmont Stakes, Santa Anita Derby, Hollywood Futurity & Breeders' Cup Classic, Grs1), deux fois tête de liste aux États-Unis. C'est un cheval épais. Toisé à 1,62m, il a une excellente locomotion, ce qui est très important. Invaincu en deux sorties à 2ans, il a été accidenté. Il est habituellement très difficile de revenir en compétition après ce type d'incident. Pourtant, Chemical Charge a été assez dur et solide pour refaire surface, gagner un Groupe et se placer à ce niveau à Royal Ascot. Il sera proposé à 4.000 €. Comme Sumbal, il a été acquis par un groupe d'éleveurs. Nous les soutiendrons avec nos propres juments, ce que nous avons toujours fait lorsque des étalons arrivent chez nous. »

Un croisement efficace. Chemical Charge est issu d'un croisement redoutablement efficace : Sea the Stars (Cape Cross) sur une fille de Kingmambo (Mr Prospector). Pas moins de cinq black types en sont déjà issus, dont deux gagnants de Gr1 : Cloth of Stars (Prix Ganay, Gr1, deux fois sur le podium de l’Arc, meilleur cheval français en 2018), Sivolière (Critérium du Bequet - Ventes Osarus, L, troisième du Longines Prix du Calvados, Gr3) et Migwar (deuxième du Prix du Conseil de Paris, Gr2).

De l’influence de Kingmambo chez les étalons. Fils de la championne Miesque (Nureyev), Kingmambo est le père de King Kamehameha (Kingmambo), un des meilleurs étalons japonais. Tête de liste des pères de gagnants en 2010 et 2011, il est à l’origine de 135 black types et d’une quinzaine de gagnants de Gr1. Ses fils, à leur tour, produisent des chevaux de haut niveau. C’est le cas de Lord Kanaloa (King Kamehameha), géniteur de trois gagnants de Gr1, dont la championne Almond Eye (Lord Kanaloa). En Europe, outre Chemical Charge, la rencontre du sang de Kingmambo et de celui d’Urban Sea (Miswaki) a donné New Approach (sept gagnants de Gr1, 81 black types) et Ruler of the World (père de l’espoir classique Iridessa, lauréate des bet365 Fillies' Mile Stakes, Gr1, à 2ans). Kingmambo est enfin le père de mère de Camelot (Montjeu), un des jeunes sires européens les plus en vue. Avec deux générations en piste, ce dernier a notamment produit deux gagnants à Royal Ascot, dont le 2ans Arthur Kitt (Camelot), lauréat des Chesham Stake (L), alors qu'Hunting Horn (Camelot) s'est imposé dans les Hampton Court Stakes (Gr3). Camelot a donné trois gagnants de Gr1 en 2018 : deux 3ans, Latrobe (Derby Irlandais) et Athéna (Belmont Oaks), et une femelle de 2ans contre les mâles, Wonderment (Critérium de Saint-Cloud).

L’année de Sea the Stars. Deux mille dix-huit restera comme une très grande année pour l'étalon de la famille Tsui. Il a notamment brillé grâce à l'étoile Sea of Class (Darley Irish Oaks & Darley Yorkshire Oaks, Grs1), brillante deuxième de l'Arc, Cloth of Stars (Prix Ganay, Gr1), deux fois sur le podium de l'Arc, Stradivarius (Ascot Gold Cup & Qatar Goodwood Cup Stakes, Grs1), qui a remporté le million de livres promis au lauréat du challenge de Weatherbys Hamilton, Crystal Ocean (deuxième des King George VI and Queen Elizabeth Stakes, Gr1), Almodovar (deuxième du Churchill Coolmore Prix d'Ispahan, Gr1), Fox Tal (troisième du Critérium de Saint-Cloud, Gr1) et Star Terms (troisième du Prix Marcel Boussac, Gr1). À ce jour, Sea the Stars a donné neuf gagnants de Gr1, dont quatre lauréats classiques, 83 black types et 30 gagnants de Groupe. Dans l'histoire du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe, qui remonte à 1920, seuls deux étalons ont placé deux produits sur le podium d'une même édition : Galileo (Sadler's Wells) et son frère Sea the Stars ! Actuellement, un seul fils de Sea the Stars a des produits en âge de courir. Il s'agit de Sea the Moon. Avec ses premiers 2ans, il compte déjà quatre black types et trois chevaux de Groupe : Noble Moon (Preis des Winterfavoriten, Gr2), un cheval en vue pour le Derby allemand 2018, Quest the Moon (Wackenhut Mercedes Benz- Zukunfts Rennen, Gr3, deuxième du Premio Gran Criterium, Gr2), et Man on the Moon (troisième Preis des Winterfavoriten, Gr3).

CHEMICAL CHARGE

Sea the Stars & Jakonda, par Kingmambo

Toteplacepot September Stakes (Gr3)

Troisième des Hardwicke Stakes (Gr2)

Stationné au haras de Grandcamp (61)

4.000 € H.T. (P.V.)

 

 

 

Green Desert

 

 

Cape Cross

 

 

 

 

Park Appeal

 

Sea the Stars

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Urban Sea

 

 

 

 

Allegretta

CHEMICAL CHARGE (M7)

 

 

 

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Kingmambo

 

 

 

 

Miesque

 

Jakonda

 

 

 

 

 

Belong to Me

 

 

Mystery Trip

 

 

 

 

Weekend Surprise