Disparition du champion El Paso III

Courses / 07.01.2019

Disparition du champion El Paso III

Le champion El Paso III (Vidéo Rock) nous a quittés à l’âge de 27ans, il y a quelques jours, alors qu’il coulait une retraite heureuse au domaine de Pron, chez Jacques et Andrée Cyprès. À son grand âge, il était encore vif. Sa carrière aura marqué tous les passionnés d’obstacle. Andrée Cyprès nous a dit : « El Paso III a eu une belle vieillesse, dans nos prés, en compagnie d’autres retraités. Il était devenu presque impossible à attraper ! Quasiment aveugle, il suivait en permanence le poney de nos enfants. Il y a quelques jours, nous l’avons retrouvé sans vie dans son champ. Bernard Secly nous a toujours dit qu’il était certainement meilleur qu’Al Capone mais son manque de santé l’a toujours pénalisé. Au départ, il était à la retraite à Chantilly. Mais il ne supportait pas cette vie et le boxe en particulier. C’est la raison pour laquelle il est revenu finir ses jours sur les terres qui l’ont vu naître. Comme Al Capone, il était issu d’une des juments qui m’ont accompagnée dans la Nièvre après mon mariage. Par bonheur, nous avons gardé un certain nombre de femelles de cette très bonne souche. »

L’un des mousquetaires de Robert Fougedoire. Si durant les années 90, nous avons connu les mousquetaires de la marquise de Moratalla, un peu plus tard, il y a eu ceux de Robert Fougedoire avec Al Capone II (Italic) et El Paso III. À l’âge auquel Al Capone II participait à ses premières grandes joutes, son compagnon d’entraînement chez Bernard Secly effectuait ses débuts en plat, gagnant à Compiègne. Puis il a remporté le Prix d’Estruval (Gr3 AQPS) et conclu deuxième du Prix de Craon (Gr1 AQPS). Dès ses premiers pas sur les obstacles, il a gagné le Prix Vertige à Auteuil. À l’âge de 5ans, avec peu d’expérience, El Paso III a remporté le Prix Hypothèse (Gr3). Barré ensuite sur les haies, il a débuté victorieusement en steeple en 1998, année au cours de laquelle il a remporté le Prix William Head (L). Par la suite, il a enlevé le Prix Murat, deux fois les Drags (Grs2), deux fois le Héros XII (Gr3), la Haye Jousselin et le Grand Steeple-Chase de Paris (Grs1) 2002 sur tapis vert. Fâché avec la rivière des tribunes, en fin de carrière, le géant noir a terminé sa carrière par un succès dans le Prix Claude Le Lorrain (L) 2004 avec Christophe Pieux, l’un de ses jockeys, en compagnie de Benoît Gicquel, Laurent Métais et Jean-Yves Beaurain, entre autres.

El Paso III a décroché 22 victoires et 23 places en cinquante-trois courses, faisant donc l’arrivée à 45 reprises en 53 sorties, soit 85 % de sorties dans l’argent. Il a conclu sa carrière avec 1.335.004 €, ce qui a fait de lui l’un des sauteurs les plus riches de l’histoire.