GRAND PRIX DE LA VILLE DE NICE - PRIX BERNARD SECLY (GR3) (STEEPLE) - Achour et Rasango offrent le jumelé à François-Marie Cottin

Courses / 06.01.2019

GRAND PRIX DE LA VILLE DE NICE - PRIX BERNARD SECLY (GR3) (STEEPLE) - Achour et Rasango offrent le jumelé à François-Marie Cottin

CAGNES-SUR-MER, DIMANCHE

Le Grand Prix de la Ville de Nice - Prix Bernard Secly (Gr3) 2019 a été à l’image du meeting cagnois, à savoir une bataille entre François-Marie Cottin, premier et deuxième grâce à Achour (Limnos) et Rasango (Astarabad), et Yannick Fouin, quatrième et cinquième avec Pinson du Rheu (Al Namix) et My Maj (Majorien). Achour a signé la meilleure performance de sa carrière en gagnant son premier Gr3 dans ce Grand Prix. Comme The Reader (Lando) en 2018, il est passé par les réclamers et les handicaps pour reprendre du moral. Arrivé en forme et au top mentalement pour ce Gr3, Achour s’est imposé de bout en bout.

Disparition de The Reader. Malheureusement, cette épreuve a été marquée par la lourde chute de The Reader au second passage de la haie amovible, alors qu’il galopait derrière l’animateur, Achour… The Reader ne s’est pas relevé, ce qui a jeté un voile de tristesse sur cette réunion de gala. The Reader a été le premier vainqueur de Groupe de son jeune entraîneur, Mickaël Seror, lors du Grand Prix 2018. Il tenait donc une place particulière dans le cœur de son entourage. Il avait débuté sa carrière sous l’entraînement de Jean-Paul Gallorini et les couleurs de son éleveur, Pierre Goral, terminant sixième du Prix Wild Monarch (L) 2012. Placé de Groupe et de Listeds, notamment deuxième du Prix Romati (L) 2014, il avait ouvert son palmarès à 7ans dans le Prix Solitaire. En 2017, il avait fait ses débuts pour Mickaël Seror, lui offrant quelques mois plus tard son premier Groupe dans le Grand Prix de la Ville de Nice 2018.

En cheval dur. Achour a rapidement pris les devants de l’épreuve et le peloton l’a laissé faire. Il a très bien sauté et, entre les deux derniers obstacles, le sauteur de l’écurie Centrale s’est relancé pour contrer les assauts et l’emporter de deux longueurs devant Rasango. Ce dernier a toujours été accompagné dans le parcours, mais il a tracé une superbe ligne droite pour arracher la deuxième place, aidé par la distance de 4.600m. Grand Départ (Astarabad) a longuement galopé en dernière position. Fautif sur la dernière haie de la ligne d’en face, il a malgré tout trouvé les ressources pour revenir finir troisième à l’issue d’une belle fin de course. Pinson du Rheu et My Maj ont complété l’arrivée. Parmi les chevaux en vue, Prince Philippe (Denham Red) n’a jamais pu quitter la seconde moitié du peloton.

Un premier Groupe pour Dylan Ubeda. Le jeune jockey Dylan Ubeda participe au meeting de Cagnes pour François-Marie Cottin en priorité et il a décroché son premier Groupe dans cette épreuve. Il a réagi en ces termes à ce premier succès au meilleur niveau : « Je ne suis pas surpris de la victoire d’Achour. Il nous a fait plaisir. Son cavalier d’entraînement m’avait dit qu’il était au top. Il a pris beaucoup de moral en gagnant un réclamer en début de meeting. J’ai pu faire ce que j’ai voulu avec des bons chevaux derrière. C’est mon premier Groupe. Je suis content de l’avoir gagné pour François-Marie Cottin qui m’a fait confiance pour ce meeting. » Bon cheval de Listed depuis le début de sa carrière, Achour avait évolué à un niveau nettement inférieur durant la saison 2018… pour finalement revenir à son top-niveau sous le soleil cagnois.

La grande performance de François-Marie Cottin. L’entraîneur cantilien François-Marie Cottin a réalisé un grand dimanche en prenant les deux premières places du Grand Prix avec Achour et Rasango, mais en gagnant aussi la Grande Course de Haies de Cagnes (L) avec Côte d’Azur (Poliglote). L’autre exploit du professionnel est d’avoir élevé Achour et Côte d’Azur.

Pedigree / http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Achour.pdf

La famille de Cross in Hand. Élevé par François-Marie Cottin, Achour est un fils de Limnos et de Jolie Menthe (Bateau Rouge), troisième du Prix Beaurepaire à Auteuil et gagnante à réclamer en haies et en steeple. C’est le frère de Menthe Poivrée (Buck’s Boum), lauréate à deux reprises. Jolie Menthe a été élevée par la Scuderie Centrale, l’entité italienne, alors que la deuxième mère d’Achour, Mante Jolie (Beyssac), était déjà une élève de François-Marie Cottin. Elle avait gagné sur les haies de Merano, Grosseto, Pise… Mante Jolie a produit Sainte Mante (Saint des Saints), mère des bons Cross in Hand (Silver Cross) et Tommy Silver (Silver Cross).

 

 

 

Woodman

 

 

Hector Protector

 

 

 

 

Korveya

 

Limnos

 

 

 

 

 

Shirley Heights

 

 

Lingerie

 

 

 

 

Northern Trick

ACHOUR (H8)

 

 

 

 

 

 

Red Sunset

 

 

Bateau Rouge

 

 

 

 

Last Gunboat

 

Jolie Menthe

 

 

 

 

 

Beyssac

 

 

Mante Jolie

 

 

 

 

Miss du Chesnay