L’Italie perd son Gr1 mais sauve les meubles

International / 25.01.2019

L’Italie perd son Gr1 mais sauve les meubles

Le galop italien a perdu son dernier Gr1, le Premio Lydia Tesio. Pourtant, on peut dire que le pire a été évité. Les professionnels de la Péninsule attendent le verdict de l’European Pattern Committee avec inquiétude. Il sera annoncé en début de semaine. Le scénario d’une rétrogradation de l’Italie de la partie 1 du Blue Book reste possible mais, pour l’instant, les Groupes et les Listeds italiens restent à leur place et seront donc indiqués en gras dans les catalogues. Selon nos sources, l’European Pattern Committee, qui a apprécié les efforts du nouveau ministre de l’Agriculture, formulera des demandes précises à l’autorité italienne concernant plusieurs points faibles. Il faudra apporter des réponses concrètes et non de simples promesses. Il ne s’agit pas uniquement de veiller au paiement régulier des allocations. Le vrai effort portera sur le fait que les courses italiennes doivent être organisées avec la même exigence que les courses des autres pays.

L’Italie, sans son Gr1, peut néanmoins se consoler avec la promotion du Premio Dormello, l’équivalent du Prix Marcel Boussac, qui retrouve niveau de Gr2, 32 ans après sa rétrogradation comme Gr3. Le Presidente della Repubblica (Gr2), qui était en danger, maintient son statut encore cette année. Les autres grandes courses, qui les unes après les autres ont perdu le titre de Gr1, sont en phase avec le rating attendu pour un Gr2. La balle est maintenant dans le camp italien : il faut des actes, pas des mots…