Le haras de Gélos ouvre ses portes le 2 février

Élevage / 23.01.2019

Le haras de Gélos ouvre ses portes le 2 février

Après six saisons sous la bannière de Sorelis, Catherine de Lartigue prend le relais à Pau, au désengagement de la coopérative d’insémination. Le 2 février, veille de la dernière belle réunion du meeting palois, le haras ouvrira ses portes à partir de 9 h 30.

Les plus matinaux seront accueillis avec un café. Chacun pourra ensuite tenter sa chance en déposant un bulletin dans les urnes pour le tirage au sort des saillies gratuites. La présentation des étalons se déroulera en fin de matinée, vers 11 h 15, dans la cour du haras bicentenaire.

Il sera ensuite procédé au tirage au sort, qui sera suivi du traditionnel verre de l’amitié.

La journée portes ouvertes du haras est un moment privilégié pour recevoir les éleveurs et leur présenter les nouvelles recrues pour la saison 2019. Un défi : réussir à se renouveler, tout en restant compétitif grâce à la qualité des étalons, à l'exigence à maintenir un haut niveau de prestations, en restant toujours dans un excellent rapport qualité/prix.

Scalo pour l’obstacle. Le haras de Gélos aura deux recrues de choix pour 2019, avec deux multiples vainqueurs de Groupes, chacun sacré meilleur 3ans dans son pays respectif. Au sujet de Scalo (Lando), gagnant de cinq Groupes, dont le Preis von Europa (Gr1), Catherine de Lartigue explique : « C’est un prospect parfait pour la production de chevaux d’obstacle : une origine solide et polyvalente, une carrière exceptionnelle et longue, gage de solidité, une dureté en course, avec une belle pointe de vitesse, et, cerise sur le gâteau, il ne produira que bai (testé génétiquement). J’encourage vraiment les éleveurs à utiliser Scalo pour l’obstacle, car beaucoup d’étalons du même calibre passés dans le Sud-Ouest, qui se sont révélés  d’excellents étalons, ont ensuite été "exportés" vers les régions phares de l’obstacle. » Annoncé à 2.200 € H.T. poulain vivant, il sera par ailleurs proposé à prix spécial pour le croisement.

Un bon fils de Dubawi. Worthadd (Dubawi), lauréat de cinq Groupes, s’est classé deuxième des Lockinge Stakes (Gr1) de Canford Cliffs (Tagula). Catherine de Lartigue détaille : « C’est le seul miler par le top-étalon Dubawi (Dubai Millennium) à faire la monte en France. Double lauréat de Gr2 à 3ans, dont le Derby italien, il fut aussi le meilleur miler et le meilleur 3ans de sa génération. Ses premiers produits sont gagnants et lui procurent des statistiques remarquables. Les propriétaires de Worthadd  vont le soutenir fortement en envoyant dès la fin janvier leurs juments à Gélos. Très actifs outre-Rhin, ils ont d’ailleurs acquis récemment Jimmy Two Times (Kendargent), qui fera la monte au Gestüt Hofgut Heymann. »

Deux pur-sang arabes. Al Tair (Amer), excellent performer, aura ses premiers produits en piste en 2020. Il est proposé à 1.500 € H.T. poulain vivant. L’année 2019 sera décisive pour Josco du Cayrou (Munjiz) car sa première génération va débuter. Il a toujours beaucoup de succès auprès des éleveurs, en France comme à l’étranger. L’étalon est très soutenu par son propriétaire, les écuries royales d’Oman. Il fait la monte à 1.500 € H.T. poulain vivant.

Quatre anglo-arabes. Fairplay du Pecos (Freeland) revient à Gélos en tant qu’étalon confirmé, déjà père de nombreux gagnants, notamment en obstacle. Il fait la monte à 1.000 € H.T. poulain vivant. Frisson du Pecos (Hasa), acquis récemment, surfe sur le succès de ses premiers 3ans comme le Prix du Ministère des 37,5 % (Frisson Bleue) ou le Grand Prix des Pouliches à 37,5 % (Galaxias Up). Il a déjà un gagnant en obstacle, Frascati Lagarde (deuxième de la Coupe des Anglo-Arabes). Son prix de saillie est 1.000 € H.T. poulain vivant. Shrek (Full of Gold), doté d’un papier prisé pour l’obstacle, est gagnant du Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp. Ses premiers foals sont très signés, avec des aplombs parfaits, des dos et arrière-mains particulièrement puissants. Il officie à 1.000 € H.T. poulain vivant.