LE MOT DE L'AFAC - Meilleurs vœux

30.01.2019

LE MOT DE L'AFAC - Meilleurs vœux

Voici une année qui se termine et qui génère de nombreuses incertitudes pour l’année 2019. La conjoncture économique française, les baisses du résultat du chiffre d’affaires du PMU qui financent nos allocations, la restructuration inéluctable de notre filière galop/trot sont autant d’éléments qui peuvent inquiéter. Sans parler des prochaines élections de France Galop pour lesquelles nous aurons besoin de tout votre soutien afin d’intégrer les instances de l'Institution et faire valoir nos intérêts.

Toutefois, au milieu de ces légitimes questionnements pour l’avenir, une filière d’exception fraie son chemin et affiche son dynamisme. Cette filière, c’est la nôtre, celle du pur-sang arabe de course.

Grâce à nos généreux sponsors toujours plus actifs dans chaque pays à travers le monde, notre sport se développe, nos élevages se sont diversifiés et notre discipline est chaque année plus visible. Quel chemin parcouru !

À nous, Français, bien souvent précurseurs dans le monde des pur-sang arabes de course, de faire briller la richesse de nos élevages et d’encourager les propriétaires et éleveurs du monde entier à traverser les océans pour venir chercher en France une souche pour leur élevage.

Nous devons développer encore et encore notre vente de Saint-Cloud organisée en partenariat avec Arqana. Il faut s’ouvrir au monde et développer des passerelles avec des pays émergents dans la filière du pur-sang arabe de course. Pour cela nous devons soutenir nos éleveurs, ils doivent continuer à offrir cette diversité de lignées et transmettre leur passion à leur entourage.

Le danger de notre réussite réside dans la disparition de nos petits éleveurs face aux géants de l’élevage. Avec l’Afac, nous souhaitons vous encourager à vivre cette aventure extraordinaire, faire naître un cheval qui pourra parcourir le monde et porter haut les couleurs de votre élevage.

Les grands sponsors l’ont aujourd’hui bien compris, il faut aider la base de notre élevage pour qu’elle ne disparaisse pas.

Une mention particulière peut être accordée à Abu Dhabi qui va augmenter son sponsoring en France en 2019. Ce sponsoring ciblera justement les allocations de nombreuses courses de petits hippodromes régionaux. L’Afac souhaite que les hippodromes qui ont subi la baisse d’allocations de France Galop en 2018 puissent bénéficier de cette augmentation afin d’avoir en France une allocation minimum correcte offerte pour une course de pur-sang arabes.

Nous sommes dans l’attente de la concrétisation de nouveaux sponsorings et j’espère avoir de bonnes nouvelles à vous apporter prochainement.

Cette année, nous allons faire évoluer notre programme de courses afin de toujours nous adapter à la nouvelle donne du programme premium Français.

Nos très fameux Breeders’ Challenges (Grs II PA) pour 3 ans vont intégrer la grande journée du Sud-Ouest et deviendront ainsi des préparatoires aux Qatar Trophies de Saint-Cloud.

Le Breeders’ Challenge Sprint (Gr. II PA) sera avancé afin de ne plus être en concurrence avec la Jewel Crown d’Abu Dhabi (Gr. I PA). La Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Breeders’ Challenge Classic (Gr. I PA) sera repoussée de quelques jours afin d’offrir une meilleure récupération aux chevaux ayant couru la World Cup (Gr. I PA). Elle se disputera aussi sur un nouvel hippodrome à Bordeaux.

Ces changements n’impactent pas le nombre de Groupes PA courus en France : il s’agit juste d’une optimisation de notre programme de courses.

Mélanie Vanlemberghe et moi-même, ainsi que toute l’équipe de l’Afac, nous vous réservons aussi de nombreuses surprises festives avec l’organisation de nouveaux rendez-vous conviviaux sur les hippodromes.

Nous vous présentons tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

Axelle Nègre de Watrigant

Présidente