Le mot de la fin - Ferrure

Le Mot de la Fin / 22.01.2019

Le mot de la fin - Ferrure

La British Horseracing Authority a décidé de rendre la ferrure de quatre pieds obligatoire pour tous les partants en obstacle au 1er février, et cela ne plaît pas à tout le monde ! Cette nouvelle réglementation a déjà été appliquée au plat en avril 2016. Elle doit être étendue à la discipline de l’obstacle dans quelques semaines pour des raisons de sécurité. Ferrer les quatre pieds des chevaux réduit le risque de glissade, mais certains entraîneurs d’obstacle britanniques estiment que c’est un vrai danger. C’est le cas de Mick Easterby, qui prévient que les fers postérieurs vont entraîner une forte hausse des accidents comme les tendons sectionnés. Il estime aussi que c’est plus risqué pour les jockeys quand ils viennent à tomber, et donc éventuellement à être piétinés par les chevaux. Il a même affirmé qu’il continuerait à envoyer ses chevaux aux courses non ferrés, même s’il doit payer une amende. La National Trainers’ Federation a demandé à la B.H.A. de revoir cette règle suite aux arguments de différents professionnels qui s’y opposent. Rupert Arnold, directeur de la Fédération des entraîneurs en Grande-Bretagne, a déclaré : « Depuis que nous avons communiqué aux entraîneurs le changement de réglementation concernant la ferrure des chevaux d’obstacle, plusieurs d’entre eux ont exprimé leur inquiétude à ce sujet. Par conséquent, et parce qu’aucun cas de glissade dans l’enquête de la B.H.A. ne concernait des chevaux déferrés aux postérieurs, nous sommes retournés voir la B.H.A. pour lui demander de revoir sa décision de modifier la règle en attendant d'autres discussions à ce sujet. » Affaire à suivre… Rappelons qu’en France, les chevaux (en plat comme en obstacle) doivent être ferrés des quatre pieds.