LE SPORT PAR LE TEMPS - Pegasus World Cup : les dollars plus que la performance

International / 28.01.2019

LE SPORT PAR LE TEMPS - Pegasus World Cup : les dollars plus que la performance

Ce samedi avait lieu à Gulfstream Park la troisième édition de la Pegasus World Cup (Gr1), dotée de 9 millions de dollars. Au cours de la même réunion et pour la première fois, se déroulait également son équivalent sur le turf, récompensé de 7 millions de dollars. Outre cette pluie de dollars, la journée a été marquée par un déluge venu du ciel, occasionnant une piste en dirt détrempée et un gazon souple.

City of Light, au nom du père. La Pegasus World Cup s’annonçait comme un match entre Accelerate (Lookin at Lucky), le gagnant de la Breeders’ Cup Classic (Gr1), et City of Light (Quality Road), vainqueur de son équivalent sur le mile. Très bien sorti de sa stalle 3, City of Light a bien voyagé, calé le long de la corde. Dans le même temps, Patternrecognition (Adios Charlie) menait à un rythme correct. Les premiers 800m ont été couverts en 46’’84, les premiers 1.200m en 1’10’’80. Dans la ligne droite, une courte lutte s’est engagée entre les deux favoris mais elle a vite tourné à l’avantage de City of Light, qui a passé le poteau cinq longueurs trois quarts devant Accelerate, incapable de rivaliser. Il s’impose dans le temps de 1’47’’71, assez loin du record d’Arrogate (Unbridled's Song) de 1’46’’83, mais dans des conditions atmosphériques bien différentes. Les deux chevaux ont terminé leur carrière de course sur cette sortie. Ils vont désormais rejoindre le même haras de Lane’s End. City of Light est un fils de Quality Road (Elusive Quality), qui remporta cette même course en 2010, lorsqu’elle portait le nom de Donn Handicap et réunissait en début de saison les meilleurs chevaux de dirt. Quality Road y avait réalisé un rating Equibase de 130, bien plus élevé que le timide 118 attribué à son fils.

Les temps des trois derniers lauréats de la Pegasus World Cup et celui de Quality Road

Année Nom 800m 1.200m 1.800m Écart Equibase rating
2019 City of Light 46’’84 1’10’’80 1’47’’71 5 3/4 118
2018 Gun Runner 46’’71 1’10’’21 1’47’’41 2 1/2 128
2017 Arrogate 46’’40 1’09’’80 1’46’’83 4 3/4 124
2010 Quality Road 46’’02 1’09’’87 1’47’’49 12 3/4 130


Chad Brown sort un lapin de son chapeau.
Cette année, Franck Stronach a innové en proposant une version turf de l’épreuve. Malgré l’allocation attractive (financée elle aussi par les droits d’entrée payés par les propriétaires), les candidatures européennes n’ont pas été très nombreuses. Et c’est le grand spécialiste du turf, Chad Brown, qui a remporté cette édition inaugurale. Sur les 1.900m de la piste en gazon (épargnée en début de réunion par le transfert de deux courses sur le dirt), la course est partie sur des bases régulières, les premiers 800m étant parcourus en 47’’93 et les premiers 1.200m atteints en 1’11’’60. Bricks and Mortar (Giant’s Causeway), issu d’une souche Strawbridge, a patienté en sixième ou huitième position avant de passer à l’offensive dans la ligne droite. Il s’est imposé de deux longueurs et demie dans le temps de 1’54’’59. Logiquement, et vu l’état de la piste, les derniers 400m ont été assez lents. Ce cheval, âgé de 5ans, n’a couru qu’à huit reprises. Il a été arrêté d’octobre 2017 à décembre dernier en raison d’ennuis de santé. Il venait de rentrer victorieusement dans l’équivalent d’une Listed. Il remporte ici son premier Gr1 et sa sixième course. Magic Wand (Galileo) termine honorablement, à la deuxième place.