Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

MAGIC MILLION GOLD COAST - Les acheteurs étrangers font le record

International / 09.01.2019

MAGIC MILLION GOLD COAST - Les acheteurs étrangers font le record

BUNDALL (AU), MERCREDI

Quatre yearlings ont été adjugés à plus d’un million de dollars lors de la première session de la Magic Millions Gold Coast Yearling Sale. Cette première vente de la saison australienne a affiché des chiffres records. Le chiffre d’affaires a bondi de 29,4 % à 50,71 millions de dollars australiens (31,27 millions d’euros), alors que le prix moyen a atteint 253.575 AU$ (166.000 €) avec une hausse de 17,8 %. Deux cents lots, soit 83,7 % des chevaux, ont été vendus. Ce chiffre est en progression par rapport à 2018. Les acheteurs étrangers ont fortement contribué à cette réussite. D’après les résultats officiels, 29 yearlings ont été achetés par des étrangers pour un total de 9,15 millions. C’est-à-dire 18 % du chiffre d’affaire.

La force de la Chine. Trois des quatre millionnaires ont été acheté par des clients internationaux. Le top price, un mâle par Redoute’s Choice (Danehill), demi-frère du gagnant de Gr1 Stratum Star (Stratum) a été adjugé 1,6 millions à une association entre Phoenix Thoroughbreds et Aquis Farm. L’achat est enregistré sous le nom de cette dernière entité, mais le haras, qui est basé en Australie, appartient au Chinois de Hongkong Tony Fung. Le top price des pouliches, une fille d’I Am Invincible (Invincible Spirit), a affiché un million tout rond (623.000 €). Elle a été acquise par Yulong Investments, la société australienne du Chinois Zhang Yuesheng. L’acheteur du troisième millionnaire est Asian Bloodstock, l’agence de Marie Yoshida, qui a posé une enchère d’un million de dollars australiens pour s’assurer un Medaglia d’Oro (El Prado), deuxième produit de la lauréate de Gr1 Peggy Jean (Myboycharlie). Si l’on ajoute les trois achats de China Horse Club en association avec Newsgate Bloodstock, soit une pouliche par Hinchinbrook (Fastnet Rock) dénichée par l’Américain Jon Kelly et un mâle par Snitzel (Redoute’s Choice) acheté par Katsumi Yoshida, les étrangers se sont emparés de huit des dix top-lots.

Un effet de la hausse des allocations. La faiblesse relative du dollar australien ne suffit pas à expliquer la grande réussite de la vente. En plus des clients hongkongais, qui sont une force sur le marché depuis des années, il y a des investisseurs étrangers qui ont décidé d’augmenter leur présence en Australie suite à la hausse progressive des allocations. John Messara, le patron d'Arrowfield Stud et homme fort du galop australien, a déclaré au TDN : « Dans le passé, les gens disaient qu’acheter un cheval était un investissement. Cela n’était pas vrai, il s’agissait d’acheter pour se faire plaisir alors qu’avec de plus grandes allocations, nous pouvons vraiment penser à investir dans un cheval. »

Zoustar très populaire. La première session a confirmé la grande popularité d’I Am Invincible, dont 19 sujets ont été vendus pour un prix moyen de 421.053 AU$ (262.000 €), presque huit fois son prix de saille en 2016, qui était alors de 55.000 AU$. Snitzel est aussi très recherché et il a affiché un prix moyen de 396.667 AU$ (247.000 €), alors que le jeune Zoustar (Northern Meteor), qui fait la navette cette année chez Twinhills, compte sur dix vendus pour un prix moyen de 372.500 AU$ (232.000 €). Ses yearlings ont été conçus à un tarif de 44.000 AU$.

Le frère de Siyoushake à 260.000 AU$. Le propre frère de Siyoushake (Siyouni) a été vendu 260.000 AU$ (162.000 €) à Bennelong Bloodstock. Nous avons aussi de bonnes nouvelles pour les éleveurs français qui ont fait confiance à Exosphère (Lonhro) lors de sa saison 2017, au haras du Logis. L’étalon Darley a enregistré quatre lots vendus à un prix moyen de 150.000 AU$ (93.800 €). Son prix de saillie en France était de 6.000 €.