NEW ZEALAND NATIONAL YEARLING SALE - Savabeel, le patron d’un marché à la baisse

International / 30.01.2019

NEW ZEALAND NATIONAL YEARLING SALE - Savabeel, le patron d’un marché à la baisse

L’excellente réussite des chevaux de Nouvelle-Zélande ne s’est pas traduite par de bons résultats sur le ring de Karaka. Le chiffre d’affaires du book 1 des National Yearling Sales a reculé de presque 20 %, à 67,2 millions de dollars néo-zélandais (42,12 M€) et le prix moyen a perdu 11,3 % en se fixant à 137.437 NZ$ (86.141 €). Le pourcentage des vendus est passé de 83 % à 77 %. La seule bonne nouvelle est celle du top price, un poulain par le champion sire Savabeel (Zabeel) adjugé 1,4 million (877.000 €) au propriétaire local David Ellis qui s’est assuré 41 lots pour 7,82 millions (4,9 M€). Les yearlings seront syndiqués ensuite par Te Akau Racing, l’entité de David Ellis.

L’export, c’est la moitié du marché. Le marché de Karaka est toujours lié à l’exportation. Cette année, les étrangers (dont les Australiens) ont acheté 263 yearlings pour 35,3 millions (22,12 M€), c’est-à-dire 52,5 % de chiffre d’affaires. L’année dernière, ils avaient pris 334 sujets pour 51,8 millions (32,4 M€), soit 62 %. L’Australie reste le pays de référence, mais ses propriétaires ont acheté 192 yearlings, presque 50 en moins, et ils ont réduit d’un tiers leurs investissements. La clientèle de Hongkong a effectué 43 achats, presque 10 % de la vente mais aussi avec un recul sur 2018, alors que les propriétaires de Singapour, après la chute des allocations, sont passés de 20 à 10 yearlings.

Les produits de Savabeel ont dominé la vente. L’étalon de Waikato Stud a eu 47 vendus pour un chiffre d’affaires de 13,96 millions de dollars, soit 20 % du total, alors que son rival, Tavistock (Montjeu), est arrivé à 66 yearlings pour 9 millions (5,64 M€). Parmi les étalons qui font la navette et qui officient ou ont fonctionné en France, il faut noter qu’Exosphere (Lonhro) a eu une pouliche adjugée 350.000 NZ$ (219.000 €), Toronado (High Chaparral), un mâle à 250.000 NZ$ (156.000 €), et Reliable Man (Dalakhani) a enregistré un prix moyen de 51.000 NZ$ (32.000 €) pour douze vendus.