PEGASUS WORLD CUP (GR1) - City of Light s’allume, Accelerate cale

International / 27.01.2019

PEGASUS WORLD CUP (GR1) - City of Light s’allume, Accelerate cale

GULFSTREAM PARK (USA), SAMEDI

On pouvait s’attendre à mieux avec neuf millions de dollars d’allocations, dont six millions sont sortis directement des poches de propriétaires. Les turfistes qui ont défié la pluie pour assister à la Pegasus World Cup (Gr1) ont eu droit à une course humide, sur un terrain glissant, déjà décidée dans le dernier tournant, quand City of Light (Quality Road), après avoir passé le leader, Patternrecognition (Adios Charlie), a démarré sous le nez du favori, Accelerate (Lookin at Lucky). La course vivait sur le match entre le lauréat du Breeders’ Cup Dirt Mile et celui de la Breeders’ Cup Classic. Les 1.800m de Gulfstream Park sont beaucoup plus favorables à un miler mais on pouvait quand même s’attendre à un peu de résistance de la part d’Accelerate. Quand son rival a allumé la course, le favori s’est éteint. Il a gardé la troisième place parce que les autres ont trotté. City of Light a gagné de cinq longueurs et Seeking the Soul (Perfect Soul), qui l’avait déjà suivi dans la Breeeders’ Cup, a décroché la deuxième place devant Accelerate. Le mexicain Kukulkan (Point Determined), avec Lanfranco Dettori, a réussi à devancer un adversaire. Son propriétaire a reçu 200.000 $ et il en avait payé 500.000 $. Il s’est fait plaisir avec 300.000 $ de perte.

Ils seront étalons dans le même haras. City of Light et Accelerate ont tiré ainsi leur révérence. Les deux sont attendus à Lane’s End où ils officieront respectivement à 35.000 $ et 20.000 $. William et Suzanne Warren, les propriétaires de City of Light, ont dit adieu à leur champion qui doit son nom à Paris, la Ville Lumière. Le propriétaire a dit : « J’avais quelques inquiétudes mais mon entraîneur, Michael McCarthy, m’a détendu. Le terrain glissant était un point d’interrogation mais City of Light s’en est bien sorti et Javier Castellano a monté une super course. » City of Light quitte les pistes avec six victoires et 5,66 millions de dollars de gains (4,96 millions d’euros) alors qu’Accelerate est à 6,69 millions (5,86 millions d’euros).

Moins d’enjeux que d’allocations. Le Stronach Group ne peut pas être trop heureux de sa grande journée. Le mauvais temps a joué son rôle et il y a des excuses, dont les trois courses qui sont passées du gazon au dirt. Les enjeux au P.M.H. ont baissé d’assez peu, à 4,12 millions (3,61 millions d’euros) mais le total des enjeux en simulcasting recule de 10 % à 37,78 millions (33,12 millions d’euros). La Pegasus World Cup sur le dirt a généré un cumul de 8,38 millions et celle sur le turf de 4,01 millions, c’est-à-dire beaucoup moins que les allocations offertes.

Le meilleur produit de Quality Road. City of Light a été vendu 710.000 $, yearling, à Keeneland Septembre et il est l’un des neuf lauréats de Gr1 issus de Quality Road (Elusive Quality), et il officie à Lane’s End au tarif de 150.000 $. Sa mère, Paris Notion (Dehere), n’a pas couru et a donné sept gagnants, dont deux ont décroché des places black types. Le meilleur produit de cette souche est Cacoethes (Alydar), un demi-frère de la deuxième mère, Fabulous Notion (Somethingfabulous), qui a gagné le Turf Classic (Gr1) après avoir pris la deuxième place dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1).