PRIX DE GRAMONT (HAIES) - Sainte Pétronille montre son vrai visage

Courses / 17.01.2019

PRIX DE GRAMONT (HAIES) - Sainte Pétronille montre son vrai visage

PAU, JEUDI

Arrêtée lors de ses débuts en compétition, sur ce même parcours, le mois dernier, Sainte Pétronille (Saint des Saints) a montré un tout autre visage ce jeudi, puisqu’elle a remporté ce Prix de Gramont de plaisante manière. La pouliche de Pierre de Maleissye Melun a d’abord patienté en dernière position à plusieurs longueurs du peloton, avant de commencer à se rapprocher à mi-parcours. Progressant à l’extérieur, elle s’est retrouvée en troisième position au bout de la ligne d’en face. Sainte Pétronille a ensuite accéléré côté corde dans la dernière ligne droite et a su résister jusqu’au bout à l’attaque de Ferronnière (Network), qui venait de conclure troisième lors de leurs débuts communs. Une longueur et demie a séparé les deux pouliches au passage du poteau, et c’est l’autre pensionnaire de David Cottin, Saint Beauty (Saint des Saints), qui termine troisième, à nette distance. Quant à la favorite, Amour du Mathan (Saint des Saints), elle était encore en tête dans le tournant final, mais a chuté à la réception de l’avant-dernier obstacle.

Sa première course était à effacer. David Cottin, entraîneur de la lauréate, a confié au micro d’Equidia : « Nous étions plutôt confiants lors de ses débuts, mais elle a malheureusement beaucoup tiré ce jour-là et n’avait rien appris. Aujourd’hui, nous lui avions bouché les oreilles. Son jockey l’a montée vraiment dans le calme et cela a porté ses fruits. »

La sœur d’un black type sur les haies d’Enghien. Élevée par son propriétaire, Sainte Pétronille est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de Palmeria (Great Palm), placée à 2ans. C’est la sœur de plusieurs éléments utiles en obstacle : Pesant d’Or (Gold Away), vainqueur de trois courses sur le steeple et deuxième du Prix Dominique Sartini (L), Lovely Tender (Great Pretender), gagnante sur les haies de Compiègne et quatrième du Prix Christian de Tredern (L, à l’époque), Actium (Medaaly), lauréat à sept reprises sur les haies, Pantxoa (Daliapour), qui a passé le poteau en tête en haies, steeple et cross, et Bellenos (Apsis), vainqueur de quatre courses et quatrième de Gr3 sur le steeple d’Aintree. Sainte Pétronille est aussi la sœur de Palmériade (Kouroun), laquelle a donné Palinodie (Doctor Dino), lauréate du Prix Charles Laffitte (L) et placée de Groupe aux États-Unis.

La deuxième mère, Garmeritte (Garde Royale), n’a pu s’illustrer en compétition, mais a très bien produit. Elle a notamment donné Trait de Génie (Diamond Prospect), vainqueur de six Listeds et deuxième du Prix Gontaut-Biron et du Grand Prix de Vichy (Grs3), et Bonne Gargotte (Poliglote), lauréate du Prix Panacée (L) et deuxième du Prox Corrida (Gr3). C’est une souche riche en éléments black types, à l’image de Syrita, Gargotière, Salamalikoum, etc.

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

SAINTE PÉTRONILLE (F4)

 

 

 

 

 

 

Manila

 

 

Great Palm

 

 

 

 

Hat Tab Girl

 

Palmeria

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Garmeritte

 

 

 

 

Salamba