PRIX JOSEPH COLLIGNON (CLASSE 1) - Isalys fait parler la classe

Courses / 19.01.2019

PRIX JOSEPH COLLIGNON (CLASSE 1) - Isalys fait parler la classe

CAGNES-SUR-MER, SAMEDI

Isalys (Panis) était la plus titrée du lot de ce Prix Joseph Collignon (Classe 1), épreuve menant au Prix de la Californie (L), et il lui a fallu de la qualité pour s’imposer car elle n’a pas eu un parcours évident. Elle s’est bien élancée, avec le 8 sur 8 dans les stalles, et s’est retrouvée, dans un premier temps, piégée en épaisseur, le nez au vent. Alexandre Gavilan l’a reprise pour la placer à l’arrière-garde. Mais, au bout de la ligne d’en face, elle a été un peu jetée vers l’extérieur par le très brillant High Cliff (French Fifteen). Ce dernier lui a aussi donné un petit coup de tampon à l’entrée de la ligne droite. Isalys s’est rééquilibrée et est venue s’imposer d’une demi-longueur devant Walhaan (Dark Angel). Ce dernier conserve de justesse la deuxième place, Helcia (Olympic Glory) finissant vite en pleine piste pour échouer d’une courte tête pour la deuxième place. High Cliff est quatrième tout près, d’un nez.

Sur la bonne voie. Représentante de M’Hammed Karimine et de l’écurie Jarlan, Isalys est une bonne pouliche. La pensionnaire de Didier Guillemin est black type, puisqu’elle a pris la deuxième place du Critérium du Béquet - Vente Osarus (L). Isalys a eu des combats face aux bons 2ans l’an passé, prenant aussi la cinquième place dans les Prix d’Aumale et du Bois (Grs3). Elle reste sur deux victoires sur la fibrée, après un léger break à l’automne. Isalys arrivait à Cagnes après un succès dans le Prix de Montfort (Classe 2), au début du mois de décembre à Deauville.

Alexandre Gavilan, son jockey, a expliqué : « La pouliche fait quelque chose aujourd’hui. Il faut venir assez tardivement car on sait qu’elle a tendance à se reprendre un petit peu une fois en tête. Pour le Prix de la Californie, Didier Guillemin décidera. »

La souche de Danseuse d’Étoile. Élevée par son copropriétaire, l’écurie Jarlan, Isalys est une fille de Panis (Miswaki), étalon au haras des Faunes. Elle est le premier produit de sa mère, Ipshanda (Siyouni), qui n’a pas couru. La deuxième mère, Watch Out (Rock of Gibraltar), a gagné deux courses à Bordeaux. Elle est la sœur de Danseuse d’Étoile (Highest Honor), gagnante à ParisLongchamp et deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1), elle-même mère de Lelouch (Zenno Rob Roy), lauréat de Gr2 au Japon.

La troisième mère, Latifolia (Dancing Brave), est une sœur de Marble Maiden (Lead on Time), gagnante des All Along Stakes (Gr2), du Buena Vista Handicap et du Prix de Sandringham (Grs3). Cette dernière a produit Vernoy (Forty Niner), gagnant du Prix Omnium II (L) et deuxième du Prix de la Porte Maillot (Gr3). Latifolia est aussi la sœur de Temirkanov (In the Wings), vainqueur de plusieurs Listeds en République tchèque.

Isalys est issue de la même souche maternelle que Sheikhzayedroad (Dubawi), lauréat des Northern Dancer Turf Stakes (Gr1).

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Miswaki

 

 

 

 

Hopespringseternal

 

Panis

 

 

 

 

 

Doonesbury

 

 

Political Parody

 

 

 

 

Urakawa

ISALYS (F3)

 

 

 

 

 

 

Pivotal

 

 

Siyouni

 

 

 

 

Sichilla

 

Ipshanda

 

 

 

 

 

Rock of Gibraltar

 

 

Watch Out

 

 

 

 

Latifolia