Un Al Shaqab Racing chez Arnaud Chaillé-Chaillé

Courses / 25.01.2019

Un Al Shaqab Racing chez Arnaud Chaillé-Chaillé

L’ancien espoir classique Alhadab (Camelot) pourrait bien être le premier partant sous les couleurs Al Shaqab Racing en obstacle. Ce serait alors un moment historique et encourageant pour ceux qui veulent casser les barrières existant entre le plat et l’obstacle. Le poulain de 4ans, encore entier, a quitté les boxes d’André Fabre pour ceux d’Arnaud Chaillé-Chaillé, suivant le même itinéraire que Matfog (Style Vendôme) il y a quelques mois. Vainqueur de son maiden en débutant puis deuxième d’une Classe 1, ce dernier était ensuite parti chez le professionnel charentais, évoluant sous les couleurs de Mohammed Saad Al Romaihi, associé à Al Shaqab Racing, qui en a gardé 90 %. Matfog a gagné sur les haies de Royan en débutant, dans un bon style, puis il a terminé deuxième de l’important Prix des Platanes à Auteuil, à une demi-longueur de Pic d’Orhy (Turgeon). Il est encore bien tôt pour savoir si Alhadab suivra la même voie, mais une chose est sûre, il pourra faire parler sa classe de plat !

Une origine polyvalente. Acheté 180.000 € par Al Shaqab Racing à la vente Arqana en août 2016, Alhadab a fini deuxième du Prix de Crèvecœur et du Critérium de Lyon (L). À 3ans, il a conclu deuxième du Prix Noailles (Gr3) et troisième du Prix Greffulhe (Gr2). Côté origines, Alhadab a de qui tenir et il possède des références d’obstacle. Ce petit-fils de Montjeu (Sadler’s Wells) est issu de Grace Lady (Muhtathir), lauréate du Prix Corrida (Gr2) et un petit-fils de Parcelle de Sou (Ajdayt), troisième du Prix Sagan (Listed à l’époque). Il est aussi le neveu de Darwins Fox (Kahyasi), lauréat de Groupe sur les obstacles outre-Manche, et il appartient à la famille de Geluroni (Antarctique), lauréat des Prix Edmond Barrachin et La Périchole (Grs3), et de Horabora Has (Turgeon), gagnante du Prix Roger Saint (L).

Les vertus des gagnantes en obstacle au haras. Ce n’est pas la première fois qu’une famille ayant fait ses preuves en obstacle donne de bons résultats en plat. On se souvient que Funny Féerie (Prix Finot et Christian de Tredern, L) avait produit Full of Gold (Critérium de Saint-Cloud, Gr1) et Fuissé (Prix du Moulin de Longchamp, Gr1). En remontant dans l’histoire, les férus de généalogie savent que la deuxième mère, Lyphard (Prix Jacques Le Marois et Prix de la Forêt, Grs1), mais aussi celle de Sea Bird (Prix de l’Arc de Triomphe, Derby, Prix Lupin et Grand Prix de Saint-Cloud, Grs1)… avaient gagné en obstacle ! Et une fois au haras, ils ont tous les deux produit des gagnants du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) !