Une page se tourne pour David Morisson

Courses / 06.01.2019

Une page se tourne pour David Morisson

Le 28 décembre, David Morisson a monté son dernier partant. Et c’est sur une victoire, en selle sur sa pensionnaire Atout Cœur (Penny’s Picnic), qu’il a terminé une carrière de jockey riche de plus de 650 succès dans l’Hexagone. Depuis les années 1990, il a monté beaucoup de bons chevaux, aussi bien chez les pur-sang arabes (Magic de Piboul, Dorwan du Cayrou, Lahib, Vulcain du Clos…), que chez les anglo-arabes (Family…) ou les pur-sang anglais (Golden Bridge, Galizano…).

Le Palois va désormais se consacrer totalement à son nouveau métier : l’entraînement. Pour sa première saison, en 2018, il a fait forte impression avec douze victoires. Trois de ses pensionnaires se sont particulièrement distingués. Croucracq (Fairplay du Pecos), un élève et représentant de la famille Bellot, a été l’un des meilleurs anglo-arabes de l’année, avec quatre victoires et une deuxième place dans le Prix du Ministère de l’Agriculture à 37,5 %. Cartabianca (Vision d’État), acquise à réclamer, s’est imposée dans le Prix Petite Étoile (L) sous les couleurs d’Ambre Vayre avant d’être vendue aux États-Unis. Enfin, Hind (Mahabb) a gagné les Shadwell Arabian Stallion Stakes (L PA). Celui qui a longtemps travaillé pour Jean-Claude Rouget, François Rohaut et Charles Gourdain ne pouvait rêver d’un meilleur départ pour sa seconde carrière. Au mois de décembre, dans le cadre de The French Purebred Arabian, nous lui avions consacré un reportage. Pour le lire: http://www.jourdegalop.com/Account/Download-fpa/2018/_/FPA56_DEC2018.pdf/47156