APOLLO STAKES (GR2) - Winx entame sa tournée d’adieu

International / 14.02.2019

APOLLO STAKES (GR2) - Winx entame sa tournée d’adieu

APOLLO STAKES (GR2)

Winx entame sa tournée d’adieu

Tout est prêt pour la tournée d’adieu de Winx (Street Cry). La reine des courses australiennes fera sa rentrée samedi, façon Rolling Stones, à Royal Randwick dans les Apollo Stakes (Gr2, 1.400m). Son programme prévoit ensuite les Chipping Norton Stakes (Gr1) dans deux semaines, les George Ryder (Gr1) le 23 mars et enfin les Queen Elizabeth Stakes (Gr1) le 13 avril. Winx avait suivi le même chemin en 2017, alors qu’en 2016, Chris Waller lui avait fait finir le cycle dans le Doncaster Mile (Gr1). L’année dernière, Winx avait été plus longue à se préparer et l’entraîneur avait fait l’impasse sur les Apollo. Chris Waller est très confiant après deux barrier trials, un galop public et un dernier breeze ce jeudi : « Elle a très bien travaillé et lorsqu’on la voit, on comprend qu’elle s’amuse à faire le job. Le seul petit souci est l’ambiance des courses, parce qu’il s’agit quand même d’une rentrée après quatre mois d’absence. »

Un pari à 225.000 $ pour en gagner 20.250. Seulement sept adversaires ont accepté d’affronter Winx et parmi eux, cinq sont entraînés par Chris Waller. Les vrais adversaires sont Happy Clapper (Teofilo), qui l’année dernière avait conclu deuxième de la championne dans les George Ryder, et la pouliche Aloisia (Azamour), lauréate de Gr1 à 3ans, mais moins percutante cette saison. Les matelassiers ont déjà fait leurs jeux avant le tirage au sort des places à la corde, Winx était alors proposée à 0,17/1. Depuis, la cote a baissé à 0,09/1 et jeudi, un nouveau parieur a mis 225.000 AUD (141.000 €) pour en gagner…20.250.

Les trois risques. Dominic Beirne, l’un des analystes les plus importants d’Australie, a fait remarquer à ses clients qu’il existait trois risques : Winx a signé ses deux ratings les plus bas au cours des trois dernières saisons sur 1.400m, elle est toujours un peu endormie au départ lors de ses courses de rentrée et enfin le très probable manque de train. Le conseil de Beirne est de ne pas mordre à l’hameçon d’un pari sur un large succès. À propos du risque de manque de train, Chris Waller a annoncé qu’en accord avec les propriétaires, Tom Melbourne (Dylan Thomas) prendra les devants de l’épreuve.