AUJOURD’HUI AUX COURSES - Pau

Courses / 02.02.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - Pau

16 h 07 • PAU • GRAND CROSS DE PAU REVERDY-PRIX GASTON DE BATAILLE-1re ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP

Listed - Cross-Country - 6ans et plus - 6.300m – 75.000 €

Une des plus belles éditions de l’histoire

Première étape de la Crystal Cup, le Grand Cross de Pau (L) 2019 est de très haute volée. Il s’agit d’une des meilleures éditions de l’histoire et nous pouvons même dire qu’il s’agit d’un des meilleurs plateaux de Grand Cross, tous hippodromes confondus. Il y aura en lice deux anciens vainqueurs, Uroquois (Passing Sale), le tenant du titre et Saying Again (Califet), gagnant en 2016, mais aussi Parc Monceau (Trempolino), vainqueur du Grand Cross de Craon (L) 2017 et spécialiste de Pau et bien sûr Bucéfal (Pistolero), lauréat de la Crystal Cup 2018. Cependant, tous les autres partants seront aussi de très bons chevaux, qui ont des références en terrain lourd et à Pau, ce qui leur donne la possibilité de surprendre. C’est aussi ce qui fait que l’épreuve s’annonce si excitante.

Uroquois, favori logique. Uroquois s’est imposé lors de ses deux sorties paloises de l’hiver. Il a montré qu’il n’avait rien perdu de ses moyens et pouvait espérer signer le doublé. D’autant que son entourage a axé toute sa préparation sur ce Grand Cross. Il vient de remporter le Prix Mortimer de Lassence aisément. Une nouvelle fois, il va aller devant et il faudra galoper pour aller le chercher, s’il ne fait pas de fautes majeures. Son principal rival sera certainement Parc Monceau. Reparti à Dragey après sa démonstration dans le Prix John Henry Wright, il va se présenter avec plein d’atouts dans son jeu. Il adore le terrain lourd et le Pont-Long, connaît le cross palois et il est en forme. Parc Monceau a du fond, ayant gagné le Grand Cross de Craon sur une piste copieusement arrosée. Il peut donc l’emporter. Il ne faut pourtant pas oublier qu’Uroquois et Parc Monceau vont généralement devant à bonne allure et s’il se coupe la gorge, il pourrait faire le jeu d’autres chevaux. Bucéfal a terminé troisième du Grand Cross palois 2018, en terrain lourd, mais il a moins de références sur ce type de sols. Il suit le programme établi de longue date par son entraîneur Gabriel Leenders. Il vient de terminer troisième du Mortimer de Lassence, nettement dominé par Uroquois et Baldaquin (Shaanmer). Mais, même si ses meilleures sorties ont eu lieu en bon terrain, comme son succès dans l’Anjou-Loire Challenge (L), il fait partie des meilleurs chevaux de cross en France. Saying Again est toujours aussi performant à 13ans. Il vient de se balader dans le Prix Fairplay, de quatre longueurs et demie. Le lot était plus faible. Sur le papier, il est un ton en dessous des chevaux précités. Mais il a conservé une bonne partie de ses moyens.

Les concurrents en embuscade. Les autres partants ont des chances régulières. Âgé de seulement 7ans, Carefree (Al Namix) a le profil pour devenir un très bon élément en cross. Il a terminé deuxième du Mortimer de Lassence et se sort du terrain lourd. Il peut paraître tendre puisqu’il n’en sera qu’à sa cinquième sortie en cross. Mais il a la qualité pour faire l’arrivée. Baldaquin arrive frais sur ce Grand Cross, il a de la tenue et fera partie des chances régulières, tout comme Chicname de Cotte (Nickname), quatrième de la dernière édition et associé à Felix de Giles. Vainqueur du Grand Cross de Corlay, Uniment (Goldneyev) vient de bien courir à Pau et peut accrocher la cinquième place à l’instar de Carlota Roque (Nickname), tendre en cross, mais double gagnante sur le cross palois.

16 h 45 • PAU • 132e GRANDE COURSE DE HAIES DE PAU-PRIX MAX DE GINESTET

Listed – Haies – 5ans et plus – 4.100m – 75.000 €

Carriacou face à Forthing, vers un match ou un cavalier seul ?

La 132e Grande Course de Haies de Pau (L) 2019 s’annonce passionnante. D’un côté, nous aurons le roi de Pau, Forthing (Barastraight), et de l’autre le champion Carriacou (Califet). Sur le papier, Carriacou, troisième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2017, sera le favori. Il vient de faire une rentrée victorieuse à Pau, gagnant de neuf longueurs devant de très bons éléments. Avant de retrouver les Groupes à Auteuil, avec le Grand Steeple comme toile de fond, le pensionnaire d’Isabelle Pacault peut rester invaincu sur les haies paloises. Il en sera cependant à sa deuxième sortie après absence et il n’a pas de solides références sur une piste pénible. Forthing peut donc garder l’espoir de le battre, d’autant qu’il a quasiment tout gagné à Pau et adore le terrain lourd. Auteur du doublé Grand Prix-Grande Course de Haies en 2017, lauréat du Grand Prix 2018, du Prix Antoine de Palaminy (L), il survole les différents meetings palois. Une nouvelle fois, il est capable d’un exploit à Pau. Ancien très bon élément à Enghien, deuxième du Grand Steeple de Compiègne (Gr2), à l’aise en bon terrain comme en lourd, Polipa (Poliglote) s’est imposé nettement sur les haies paloises et peut être un bon arbitre dans le match entre Carriacou et Forthing. Très à l’aise en terrain lourd, Le Rocher (Saint des Saints) avait gagné le Future Champions Finale Juvenile Hurdle Race (Gr1) à Chepstow en 2013, mais il n’évolue plus à ce niveau. Reste qu’il a encore de beaux restes, suffisants pour faire l’arrivée. Frais en cette fin de meeting et très performant en lourd, Argentier (High Rock) peut parfaitement conclure dans les trois premiers. All Together (Zambezi Sun), gagnant d’une préparatoire, a déjà bien fait en lourd, à l’inverse de Fauburg Rosetgri (Sageburg), très régulier à Pau cet hiver. Quatrième de Carriacou, Straying (Tagula) paraît barré au papier.

15 h 32 • PAU • PRIX ANTOINE DE PALAMINY-PRIX HARAS DE SAINT-VINCENT

Listed - Steeple-Chase - 4ans - 3.900m – 65.000 €

Royan versus Saint Augustin

Avancé d’une quinzaine de jours, le Prix Antoine de Palaminy-Haras de Saint-Vincent (L) a bénéficié de ce changement de calendrier puisqu’il y aura plus de partants que les années précédentes (11) et un lot de valeur. Sur le papier, on peut facilement envisager un duel entre Guillaume Macaire et François Nicolle. Le premier nommé présentera Fiumicino (Sageburg), désormais endurci et gagnant de ses deux préparatoires, et Thrilling (Network), lauréate aussi de deux préparatoires. Les deux ne sont pas confirmés en terrain lourd et Thrilling risque de payer son allant naturel sur ce genre de surface. Mais en théorie, ils ont la classe pour briller. François Nicolle va seller le bien né Altus (Saint des Saints), récent vainqueur sur le steeple palois et Powder Path (Coastal Path), qui tarde à confirmer sa qualité. Altus a peu de métier et en terrain lourd, cela peut être gênant. Uniketat (Vision d’État) s’est imposé dans un bon style et son entraîneur Hector de Lageneste l’a préservé depuis. En débutant, il avait fini deuxième en terrain lourd et peut surprendre pour la victoire. Invaincu en deux sorties en steeple, et vainqueur à Pau en lourd, Bi Beach (Buck’s Boum) est en pleine progression. La surface ne va pas le gêner et si son manque de métier ne lui fait pas défaut, il peut l’emporter. Doctor Squeeze (Doctor Dino) est tombé dès le deuxième obstacle pour ses débuts en steeple, mais il fait partie des meilleurs 3ans français sur les haies. Sunday à Paris (Sunday Break), Brazil de l’Orme (Blue Brésil), deuxième du Prix Christian de l’Hermite (L), Faro des Malberaux (Linda’s Lad) et Feeling Fast (Martaline), qui vient d’ouvrir son palmarès peuvent surprendre sur ce genre de terrain.

17 h 15 • PAU • PRIX GASTON PHOEBUS

Steeple-Chase - 5ans et plus - 4.700m – 45.000 €

Une opportunité pour Winneyev

Lauréat du Grand Prix de Pau (Gr3) 2016, Winneyev (Goldneyev) est un sauteur de classe, jugé digne de courir le Grand Steeple. Il vient de faire une bonne rentrée sur les balais, se classant deuxième de Carriacou. S’il répète sa valeur, il ne sera pas loin du compte. D’autant qu’un cheval comme Shakapon (Deportivo), troisième du Prix Renaud du Vivier (L) avant d’éviter le Grand Prix, n’est pas confirmé en terrain lourd. Celtino (Doctor Dino) reste sur un succès plaisant à Pau et comptera sur sa fraîcheur pour aller loin. Amirande (Astarabad) pourrait tout à fait renouer avec la victoire car il fait très bien Pau, a conclu quatrième du Grand Prix et adore le lourd. Arlequin d’Allier (Voix du Nord) a terminé troisième du Grand Prix, réalisant la meilleure valeur de sa carrière. Il essaiera de faire aussi mieux, mais ce ne sera pas simple. Buiseness Sivola (Archange d’Or) retrouvera le steeple et le terrain lourd. Il a les capacités pour surprendre. Crack Math (Vendangeur) est très régulier, mais va croiser cette fois la route de chevaux de Groupe.

13 h 42 • PAU • PRIX DE L’ASSOCIATION DES PP

Steeple-Chase - 5ans - 4.000m – 33.000 €

Un sérieux test pour Enjeu d’Arthel

Lauréat de trois de ses quatre sorties, Enjeu d’Arthel (Saddler Maker) vient de s’imposer plaisamment pour ses débuts en steeple à Pau. C’est un cheval d’avenir, mais il faudra voir ce qu’il sera capable de faire sur une piste très lourde. Si son manque d’expérience ne joue pas contre lui, il peut l’emporter. Mais il tombera cette fois sur des chevaux comme El Gringo (Kamsin), récent lauréat sur le steeple palois et très performant sur le steeple, Alpha Joa (Kentucky Dynamite), gagnante en terrain lourd et vainqueur de Listed sur les balais d’Auteuil, Lady de Roche (Soave) et Émir des Places (Muhtathir), un cheval tardif mais doué. Sur sa meilleure valeur, Solidam (Saint des Saints) pourrait tout à fait l’emporter d’autant qu’il apprécie le terrain lourd.