Bloqué, Darren Weir risque quatre ans de suspension

International / 04.02.2019

Bloqué, Darren Weir risque quatre ans de suspension

Le nom de Darren Weir va disparaître des programmes de courses pour une très longue période. Si le R.A.D, le tribunal des courses de l’État de Victoria, répond favorablement à la demande des commissaires du Racing Victoria, il risque quatre ans de suspension. L’entraîneur a plaidé coupable des charges à son encontre, à savoir l’utilisation de dispositifs à impulsion électrique et le fait d’avoir terni l’image des courses. Les commissaires ont donc renvoyé le dossier au tribunal des courses en suggérant de le suspendre pour quatre ans. Le tribunal rendra sa décision dans les prochaines semaines, mais en attendant, Weir ne pourra ni engager, ni déclarer partant ses chevaux. Les sujets qui ont été engagés avant cette décision pourront toutefois passer chez un autre entraîneur, après agrément des commissaires. Darren Weir, qui, comme beaucoup d’entraîneurs en Australie, est aussi associé sur un certain nombre de chevaux, doit céder ses parts avant qu’un cheval concerné ne participe à une épreuve. Si le tribunal accepte la demande des commissaires, l’écurie de Darren Weir, si puissante qu’elle compte entre 700 et 800 chevaux, sera démantelée. Cependant, cela ne se fera pas dans l’immédiat, quand bien même plusieurs propriétaires de chevaux de haut niveau ont déjà transféré leurs effectifs chez d’autres professionnels. Prudents, les commissaires ont aussi bloqué l’issue de secours que constituait la solution… “à l’italienne’’, via un prête-nom.

Le rôle de l’assistant McLean. Jarrod McLean, titulaire d’une licence d’entraîneur et assistant de Weir, avec la responsabilité des écuries de Warrnambool, a pour sa part contesté les charges. Son dossier a été remis au tribunal des courses. En attendant, il peut poursuivre son travail mais avec une restriction : les chevaux enregistrés sous l’entraînement Weir au 30 janvier ne peuvent pas passer chez son assistant. Cette saison, McLean a enregistré neuf victoires avec 95 partants. Jamie Stier, le super-commissaire de Racing Victoria, a déclaré à l’issue d’une séance qui a duré plus de dix heures : « C’est un cas très compliqué. Dans l’attente de la décision du R.A.D, nous avons posé des conditions très strictes, aussi bien pour Darren Weir que pour Jarrod McLean. Il faut noter aussi que l’enquête suit son cours et si celle-ci nous apporte de nouveaux indices, nous nous réservons le droit d’agir en conséquence. »