Gazwan et The Blue Eye prêts à défendre leur titre à Doha

International / 21.02.2019

Gazwan et The Blue Eye prêts à défendre leur titre à Doha

Jeudi matin, le tirage des places à la corde de deux principales épreuves du Festival de l’Emir's Sword, a eu lieu à Doha. Au programme de ce samedi : H.H. The Emir's Trophy (Gr1 local), l’épreuve phare du programme local pour les pur-sang anglais et H.H. The Emir's Sword (Gr1 PA), une des meilleures épreuves au monde chez les pur-sang arabes. Dans le cœur des locaux, c’est l’épreuve des pur-sang arabes qui reste le sommet de la compétition. Pour battre les chevaux entraînés au Qatar, il faut un crack. Sur les dix dernières éditions, un seul sujet entraîné à l’étranger s’est imposé. Il s’agit d’Al Mourtajez (Dahess) qui était alors sous l’entraînement de Thomas Fourcy. Compte tenu du niveau de la compétition et des tensions politiques actuelles, peu de chevaux basés dans les autres pays du Golfe tentent leur chance dans la grande épreuve de Doha. De ce fait, Rijm (Azadi), un représentant d’Al Shaqab Racing entraîné à Royan par Thomas Fourcy, sera le seul étranger au départ. C’est un bon cheval, il est en forme et a tiré un bon numéro (le 4), mais son rating officiel (116) est révélateur de la différence de classe qui le sépare de Gazwan (128), actuellement codétenteur de la meilleure valeur au monde, mais aussi de Yazeed (127) et d’Ebraz (126).

Gazwan veut entrer dans l’histoire. Al Shahania a certes une jumenterie exceptionnelle, mais aussi et surtout une des équipes les plus aguerries de toute la filière internationale des pur-sang arabes, tant au haras qu’à l’entraînement. Julian Smart sait parfaitement comment préparer ses meilleurs chevaux en vue d’un objectif précis, comme l’Emir's Sword, en les faisant venir en progression. Tout le monde a forcément été déçu de voir Gazwan battu dans la Qatar Arabian World Cup. Mais il est de retour, remportant notamment la préparatoire au Groupe qatari avec facilité. Il s’élancera de la stalle 6 pour tenter d’être le premier à remporter trois fois l’Emir's Sword. Dean Lavy, manager d’Al Shahania, a déclaré : « À l’âge de 8ans, la fin de sa carrière approche. Nous espérons tous le voir gagner. Sa dernière sortie est très bonne et le cheval est au top à l’entraînement. Samedi, il sera dans la meilleure condition depuis longtemps. L’Emir's Sword, c’est LA course à gagner pour un propriétaire qatari. » 

Qui peut le battre ? Comme souvent ces dernières années, si Gazwan doit se méfier de deux concurrents, c’est bien de Yazeed (Munjiz), qui a tiré le numéro 3, et d'Ebraz (Amer), qui s’élancera de la stalle numéro 1. Tayf (Amer) est extrêmement près et son entourage annonce qu’il est en mesure de créer la surprise. Il a hérité du 9 la corde. Alban de Mieulle, l’entraîneur de Yazeed et Tayf, a dit : « La course va être de haut vol. Le nombre de partants est réduit, mais avec le leader d’Al Shahania, nous sommes assurés d’avoir du train et aucun problème de trafic. C’est ce que tout le monde veut. Le meilleur doit gagner. »

Avec Hunting Horn, la chasse est ouverte. C’est le cheval dont tout le monde parle. Hunting Horn (Camelot) s'est classé sixième du Qipco Prix du Jockey Club avant de gagner un Gr3 à Ascot. Deuxième du Qatar Prix Niel (Gr2), il a ensuite couru le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe et le Breeders' Cup Turf (Grs1). Fin janvier, ce pensionnaire d'Aidan O'Brien est monté sur le podium des W.L. McKnight Stakes (Gr3, 2.400m) aux États-Unis. Son entourage annonce qu’il est en grande forme et que son premier entraînement au Qatar s’est bien déroulé. Reste à savoir quel est son réel état de forme après une série de combats à haut niveau. Avec le numéro 6 à la corde, toutes les options lui sont ouvertes. La chasse au million de dollars est donc ouverte.

Royal Julius, pour une première. Il sera le premier partant de Jérôme Reynier au Qatar. Royal Julius (Royal Applause) a hérité du numéro 8 et son entraîneur a déclaré : « Le parcours lui convient et il a montré de bonnes valeurs en 2018 en Europe. Le cheval est en forme et nous visons cette course depuis un moment. Nous sommes satisfaits du numéro 8 et souhaitons le courir caché. Il est arrivé il y a quelques jours. Son travail du matin est bon. Nous croisons donc les doigts. La course aura probablement du rythme. » Sur le papier, French King (French Fifteen), un pensionnaire d’Henri-Alex Pantall, semble en-dessous du niveau des chevaux les plus en vue. The Blue Eye (Dubawi), le tenant du titre, s’élancera à l’extérieur, mais il est capable de produire des valeurs élevées sur cette piste et sa victoire de l’année dernière était très impressionnante. Il est le plus en vue des locaux.

Ils viennent du monde entier. Noor Al Hawa (Makfi) est un vrai cheval de Groupe en Europe et son mentor, Georges Mikhalides, a déclaré : « Il peut bien faire. Ce cheval s’est bien adapté au Qatar depuis deux mois. Ses dernières performances le prouvent. Il ne sera pas dérangé par son numéro à la corde. Sa condition est optimale. » Richard Hannon a envoyé Raymond Tusk (High Chaparral) qui aura fort à faire depuis la stalle 15. Sa victoire dans le Gran Premio del Jockey Club Italiano (Gr2) lui donne un des meilleurs ratings de la course. Liam the Charmer (Smart Strike) n’est pas venu des États-Unis pour faire du tourisme. C’est un vrai cheval de Groupe. Reste à savoir s’il a 2.400m dans les jambes à ce niveau. Son numéro 5 à la corde lui ouvre beaucoup de possibilités.

# Corde Cheval Propriétaire Entraîneur Jockey
1 8 AALEY AL MAGAM (M7)   Al Shahania Stud    Julian Colin Smart   J.-P Guillambert  
2 2 AL WALID (H6)   Al Shaqab Racing    Alban de Mieulle   Faleh Bughanaim  
3 1 EBRAZ (M6)   S.A. cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani    Julian Colin Smart   Maxime Guyon  
4 6 GAZWAN (M8) S.A. cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani    Julian Colin Smart   Theo Bachelot  
5 7 JABAL ARAMOON (M6) Ali Khalfan Mohammed Ali Sheban Al Suwaidi    Zuhair Mohsen Zuhair Maki   Gérald Avranche  
6 4 RIJM (M5)   Al Shaqab Racing    Thomas Fourcy Julien Augé  
7 5 SPAGHETTI (M7)   Khalifa bin Sheail Al Kuwari    Jassim Mohammed Ghazali Jahromi   Harry Bentley  
8 9 TAYF (M7) Umm Qarn    Alban de Mieulle   Ronan Thomas  
9 3 YAZEED (M6) Umm Qarn    Alban de Mieulle   Olivier Peslier  
10 10 EASTER DE FAUST (F5)   Khalifa bin Sheail Al Kuwari    Jassim Mohammed Ghazali Jahromi   Oisin Murphy  
H.H THE EMIR'S TROPHY (Gr1 local)
4ans & plus, 2.400m, 1.000.000 $
# Corde Cheval Propriétaire Entraîneur Jockey
1 10 THE BLUE EYE (M7)   Khalifa bin Sheail Al Kuwari    Jassim Mohammed Ghazali Jahromi   Harry Bentley
2 7 DUKE OF DUNDEE (H7) Umm Qarn    Alban de Mieulle  Adrie de Vries
3 12 NOOR AL HAWA (M6) Al Wasmiyah Farm    Georges Mikhalides   Maxime Guyon
4 11 PAZEER (M5) Abdulatif Hussain M Z Al Emadi    Ibrahim Saeed Ibrahim Al Malki   Eduardo Pedroza
5 14 VERANDA (M5) S.A. cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani    Stefano Ibido   Cristia Demuro
6 2 ES’HAIL (M4) Khalid Rashid G K Al Mohannadi    Rashid Mohammed S A Al Jehani   Gérald Avranche
7 4 AL SHAMAN (M5) S.A. cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani    Julian Smart Théo Bachelo  
8 8 ROYAL JULIUS (M6) Jade Prescillia Jérome Reynier Gérald Mosse
9 3 ALHAZM (M4) Al Shaqab Racing Alban de Mieulle Ronan Thomas
10 13 GUISEPPE GARIBALDI (M4) Hassan Ali A M Alabdulmalik    Ahmed Mohamad Kobeissi   Ryan Curatalo
11 1 HESHEM (M6) Al Shaqab Racing    Alban de Mieulle Faleh Bughanaim
12 5 LIAM THE CHARMER (H6) Madaket Stables LLC    Michael W. McCarthy Tyler Gaffalione
13 6 HUNTING HORN (M4) Magnier, Tabor & Smith Aidan O’Brien Ryan Moore
14 15 RAYMOND TUSK (M4) Middleham Park Racing Richard Hannon Jamies Spencer
15 9 FRENCH KING (M4) S.A. cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani    Henri-Alex Pantall Olivier Peslier