La cavalerie Weir attend son nouveau général

International / 05.02.2019

La cavalerie Weir attend son nouveau général

Il est fort probable que l’entraîneur australien Darren Weir écope de quatre ans de suspension. Pour autant, sa puissante entreprise, qui faisait tourner entre 700 et 800 chevaux par an, ne sera pas à l’arrêt. En effet, Mick Leonard, directeur administratif et financier de l’écurie, a reçu l’autorisation de poursuivre l’activité en attendant que soit nommé un nouvel entraîneur de haut niveau. Leonard a envoyé un mail aux propriétaires, assurant que des négociations étaient en cours pour trouver un successeur à Darren Weir. Il ajoute également que le travail au quotidien dans l’établissement de Forest Lodge, à Ballarat, continue : « Le personnel s’occupe des chevaux avec application et le même sens de l’effort que d’habitude, quand bien même nous n’avons ni le droit de déclarer partants nos chevaux, ni celui de les faire courir des barrier trials. Nous avons reçu le soutien des propriétaires, ce qui est très important pour garantir les emplois. »

En réalité, l’entreprise Weir dispose de 150 employés. Une fermeture aurait coûté plus de deux millions de dollars australiens (soit 1,26 M€) en indemnités de licenciement et charges. D’après la presse australienne, le favori pour remplacer Weir, à Forest Lodge, serait Ciaron Maher. Ce dernier est associé à David Eustace et a déjà reçu un des meilleurs chevaux de Weir, Extra Brut (Domesday), lauréat du Victoria Derby (Gr1), mais également d’autres gagnants de Gr1 comme Voodoo Lad (I Am Invincible) et Land of Plenty (Stratum)