La jeune garde d’Arnaud Chaillé-Chaillé dans la lignée des précédentes - Par Christopher Galmiche

Courses / 22.02.2019

La jeune garde d’Arnaud Chaillé-Chaillé dans la lignée des précédentes - Par Christopher Galmiche

La jeune garde d’Arnaud Chaillé-Chaillé dans la lignée des précédentes

Après avoir étudié les 3ans des écuries Nicolle et Macaire, nous poursuivons avec leur voisin royannais, Arnaud Chaillé-Chaillé. Il possède une réussite quasi insolente avec ses 3ans, comme l’a démontré le nouvel étalon Beaumec de Houelle (Martaline). Et cette année 2019 ne devrait pas déroger à la règle.

Par Christopher Galmiche

Beaumec de Houelle, le meilleur 3ans de la saison 2018 dans ses boxes. Parmi les cinq meilleurs éléments de l’écurie Chaillé-Chaillé en 2018, deux sont des 3ans : Beaumec de Houelle (Martaline) et Listenmania (Martaline). Soit le meilleur 3ans de l’année, Beaumec de Houelle, vainqueur des Prix Cambacérès (Gr1), Georges de Talhouët-Roy (Gr2), Stanley et Robert Lejeune (Ls), et l’une des meilleures pouliches, Listenmania, lauréate du Prix d’Iéna (L), deuxième du Prix Sagan (Gr3) et troisième du Prix Bournosiennne (Gr3). En plus de ces deux éléments, Arnaud Chaillé-Chaillé a sorti plusieurs 3ans qui avancent en 2018 comme Shahina du Berlais (Saint des Saints) ou encore Alna Top (Al Namix). Liste non exhaustive !

Des 3ans de Groupe chaque année. Sur les six dernières années, de 2013 à 2018, Arnaud Chaillé-Chaillé a sorti des 3ans de Groupe tous les ans. En 2017, son fer de lance dans cette promotion a été Spinozzar (Spider Flight), vainqueur du Prix Général de Saint-Didier (Gr3), sans oublier Evidence Madrik (Sageburg), lauréate du Prix Roger de Minvielle (L). En 2016, Castle du Berlais (Saint des Saints) a remporté cette même Listed à Enghien et il est désormais étalon au haras du Lion. Triana du Berlais (Presenting) a enlevé le Prix Bournosienne (Gr3) 2015, un an avant son succès dans le Prix The Fellow (Gr3). Et en 2013, il a pu s’appuyer sur le regretté Bonito du Berlais (Trempolino), vainqueur du Prix Cambacérès (Gr1)… Arnaud Chaillé-Chaillé est adroit avec toutes les catégories de chevaux et fait partie de nos meilleurs préparateurs en obstacle, mais il vise souvent juste avec ses 3ans.

Quatre-vingt-quatre pour cent de réussite avec les 3ans. En 2018, le professionnel charentais a eu un taux de réussite exceptionnel de 84 % avec ses 3ans. Il a couru 31 chevaux et 26 d’entre eux ont pris une allocation au moins… Soit des chiffres dans les clous par rapport aux années précédentes. En 2015 et 2017, il avait obtenu son meilleur ratio avec les jeunes, 85 % de ses 3ans ayant couru ont terminé dans l’argent. Le 21 février à la mi-journée, 69 chevaux sont déclarés sous son entraînement sur le site de France Galop, dont 16 sujets de 3ans. Sur ses 38 propriétaires, 11 ont des 3ans. Des chiffres en augmentation par rapport à 2018.

Les propriétaires fidèles. Arnaud Chaillé-Chaillé peut s’appuyer sur une fidèle équipe de propriétaires, dont de nombreux professionnels du monde du trot. Avec ces derniers, il a d’ailleurs connu de grandes joies comme avec Franck Leblanc, propriétaire de Beaumec de Houelle ou encore Jean-Michel Bazire, dont les couleurs ont brillé dans le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) 2003 avec Ice Mood (Turgeon), Sébastien Guarato et Jacques Bruneau… Il a dans son effectif notamment des chevaux de Damien Bonne, Franck Leblanc et Louis Baudron actuellement déclarés à l’entraînement. En ce qui concerne les deux derniers, il dispose de 3ans avec des pedigrees de haute volée. D’ailleurs, deux d’entre eux font partie de nos cinq coups de cœur. Parmi les autres propriétaires fidèles à Arnaud Chaillé-Chaillé, il faut citer Richard Corveller, qui a vécu de beaux moments avec l’entraîneur charentais grâce à Perfect Impulse (Poliglote), Listenmania, Fiestine (Martaline), Dayladam (Cyborg)... Il a quatre 3ans à Royan, tous très bien nés, parmi lesquels il est dur de choisir. Hubert Mauillon a lui aussi placé de très bons 3ans chez Arnaud Chaillé-Chaillé, alors qu’Olivier Tricot, l’éleveur de Perfect Impulse, lui a envoyé Perpétuel Movment (Martaline), la nièce d’Oculi (Denham Red) et de Jeu St Éloi (Saint des Saints).

Des nouveaux venus. Nous n’avons pas en mémoire des chevaux de Jacques Détré entraînés par Arnaud Chaillé-Chaillé ces dernières années. Mais en 2019, la casaque grise et grenat sera présente dans les boxes charentais avec Fenrir (Saint des Saints), la sœur d’Al Bucq (Goldneyev), vainqueur du Prix Georges Courtois (Gr2) et de Gorilla (Goldneyev), lauréat du Grand Steeple-Chase de Nantes (L). Parmi les nouveaux venus, il y aura aussi Hamel Stud qui a envoyé Chata Joana Has (Dream Well), fille de la bonne Chegei Has (Kahyasi), mais également Louis Baudron, dont nous avons déjà parlé, et Thierry Cyprès.

Des papiers estampillés "Chaillé-Chaillé". Arnaud Chaillé-Chaillé va travailler avec des 3ans dont il connaît très bien les origines, ce qui est un avantage. La famille Séguinotte lui a envoyé Blackfield (Great Pretender), une fille de Shekira (Medaaly) avec laquelle il a remporté le Prix Renaud du Vivier (Gr1) 2007. Le haras des Sablonnets a placé chez lui Grakownia (Barastraight), propre sœur de Baie des Iles (Barastraight) qu’il a entraînée en début de carrière. En ce qui concerne les 3ans de Richard Corveller, il a eu sous sa responsabilité plusieurs frères, oncles, neveux de leurs familles, c’est aussi le cas d’Hubert Mauillon et de Franck Leblanc qui a lui a confié Be It de Houelle (Poliglote), sœur de Beaumec de Houelle.

Nos cinq coups de cœur

GRAKOWNIA (F3)

(Barastraight & Malownia, par Smadoun)

Pr./Él. : haras des Sablonnets

Entr. : A. Chaillé-Chaillé

Le pedigree de Grakownia attire l’attention puisque cette AQPS est la propre sœur de la bonne Baie des Iles (Barastraight), gagnante du Prix des Drags (Gr2) pour l’irlandais Ross O’Sullivan. Mais avant de partir pour l’Irlande, la belle jument grise était entraînée par Arnaud Chaillé-Chaillé, elle aussi. Pour ce dernier, elle avait terminé troisième du Prix Congress (Gr2) après avoir gagné en haies et en steeple à Auteuil. Précoce et capable de bien vieillir, deux qualités de Baie des Iles qui nous incitent à voir en Grakownia une pouliche en mesure de briller dès ses 3ans.

LORADAME (F3)

(Muhtathir & Gloirez, par Saumarez)

Pr. : R. Corveller, J. Bruneau, M. Bézier, Mme C. Précy-Baroni

Él. : R. Corveller

Richard Corveller a une belle brigade de 3ans chez Arnaud Chaillé-Chaillé de laquelle on peut ressortir Loradame (Muhtathir). Provenant d’une bonne famille Bader, cette pouliche est la sœur de Fiestine (Martaline), gagnante du Prix Roger Saint (L), qui n’a fait que progresser de 3 à 4ans. Fille de Muhtathir, dont la réussite est aussi bonne en plat qu’en obstacle, Loradame sera intéressante à suivre.

BE IT DE HOUELLE (F3)

(Poliglote & Zandalee, par Trempolino)

Pr./Él. : F. Leblanc

Entr. : A. Chaillé-Chaillé

C’est LA grande attraction chez les 3ans d’Arnaud Chaillé-Chaillé ! Il s’agit de la sœur du champion Beaumec de Houelle, le meilleur 3ans de la saison 2018, qui va rejoindre le haras de Montaigu pour sa nouvelle carrière d’étalon. Fille de Poliglote, un autre étalon confirmé dans la discipline de l’obstacle, Be It de Houelle est donc une fille de Zandalee (Trempolino), lauréate du Prix d’Essai des Pouliches à Enghien. Elle a tous les éléments dans son papier pour être précoce et bonne. Affaire à suivre !

NIRVANA DU BERLAIS (M3)

(Martaline & Katioucha, par Mansonnien)

Pr. : H. Mauillon

Él. : J.-M. Lucas & Mme C. Pousin

Hubert Mauillon a des 3ans très intéressants chez Arnaud Chaillé-Chaillé et nous avons choisi Nirvana du Berlais (Martaline), un poulain encore entier, qui a tous les atouts au papier pour être bon. C’est le frère d’Aubusson (Ballingarry), vainqueur de Gr3 sur les claies et deuxième du Grand Prix d’Automne (Gr1) et de Triana du Berlais** (Presenting), gagnante des Prix The Fellow et Bournosienne (Grs3). Il est aussi le neveu d’une pléiade de bons éléments comme Ma Filleule** (Turgeon), Mon Parrain (Trempolino), Kophinou (Mansonnien), Katioucha (Mansonnien) et Korean (Villez). C’est la souche de Klark (Mansonnien), Madame Stella (Snurge), Katoune (Snurge) et Samson (Snurge)… Les références ne manquent pas dans la famille de Nirvana du Berlais dont le nom pourrait être prédestiné.

KING EDWARD (M3)

(Martaline & Kotkari, par Ballingarry)

Pr. : L. Baudron & NBB Racing

Él. : L. Baudron

King Edward (Martaline) appartient lui aussi à une belle souche puisque sa quatrième mère, Kotkie (Rheffic), a donné Katko (Carmarthen) et Kotkijet (Cadoudal), cinq Grand Steeple à eux deux. Il est le premier produit de sa mère, gagnante sur les haies d’Enghien à 4ans. Sa deuxième mère, Kotkita (Subotica), a gagné le Prix Cambacérès (Gr1) et elle a notamment produit Kotkikova (Martaline), quadruple lauréate de Groupe dont le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1).

LES 3ANS DÉCLARÉS À L’ENTRAÎNEMENT CHEZ ARNAUD CHAILLÉ-CHAILLÉ

Propriétaire principal Cheval Fait marquant origine

J. Détré Fenrir Sœur d’Al Bucq et Gorilla

T. Séguinotte Blackfield Fille de Shekira

T. Cyprès Getafe Sœur de Figue

Haras des Sablonnets Grakownia Sœur de Baie des Iles

O. Tricot Perpétuel Movment Nièce d’Oculi & Jeu St Éloi

R. Corveller Elmadam Frère de Polidam & Dayladam

Kozadame Nièce de Djakadam & Sambremont

Loradame Sœur de Fiestine

Swapolie du Mathan Nièce d’Odeillo du Mathan

Hamel Stud Chata Joana Has Fille de Chegei Has

P. Noue Great du Large Neveu de Princesse Kap & Prince Pretender

F. Leblanc Be It de Houelle Sœur de Beaumec de Houelle

H. Mauillon Bartalin Petit fils de Bénéfique & neveu de Bébé Star

Harold du Berlais Fils de Royale Athénia & Frère de Castle du Berlais

Nirvana du Berlais Frère de Triana du Berlais & Aubusson

L. Baudron King Edward Petit fils de Kotkita & neveu de Kotkikova