Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin - Diamant turc

Le Mot de la Fin / 11.02.2019

Le mot de la fin - Diamant turc

Une poulinière Juddmonte, c’est comme un diamant. Le jeune éleveur turc Cem Ozbelge a trouvé son diamant dans les catalogues de Keeneland, en novembre 2017, qui proposaient 4.147 sujets. Il a choisi Sheba Queen, le lot 1.972, une fille d’Empire Maker et de la gagnante du Prix de la Forêt Étoile Montante. Une belle page de catalogue, sauf tout en bas, où apparaît la production. Dans l’ordre : une gagnante par Harlan’s Holiday, un poulain mort, une pouliche vendue, une autre qui avait couru une fois, un 2ans exporté en Angleterre où il a galopé lentement, et, à suivre, un yearling et un foal par Hard Spun. Murat Sancal, un entraîneur turc installé au Kentucky, a posé l’enchère gagnante à 7.500 $, soit 12.500 $ de moins que le prix de saillie de Flintshire, dont elle était pleine. Sheba Queen est partie pour la Turquie où elle a pouliné le 14 mai un mâle. Le 26 janvier, Hidden Scroll, l’un des deux fils de Hard Spun, a gagné de 14 longueurs pour ses débuts, lors de la réunion de la Pegasus World Cup. Tous les analystes américains parlent du poulain comme du prochain Justify, un cheval de Kentucky Derby. Cem Ozbelge a donc un demi-frère du lauréat du Kentucky Derby en puissance et sa mère. Les offres vont bientôt arriver.

Éric Puerari avait déniché en Turquie Mandalara, la mère de la très bonne gagnante de Gr1 Mandesha qui était yearling quand la poulinière avait été vendue 16.000 € à Deauville, en 2004. Deux ans après, le Japonais Noboutaka Tada l’a payée 1,7 million, pleine de l’étalon turc Dnyeper sur le même ring. Les agents de Coolmore sont allés plus loin, en Inde, pour récupérer Sun Shower, la mère de leur étalon Excelebration. Le gagnant de Gr1 Lancaster Bomber leur a donné raison.