Les courses reprennent en Angleterre… Mais sous conditions

International / 12.02.2019

Les courses reprennent en Angleterre… Mais sous conditions

La British Horseracing Authority (B.H.A.) avait prévenu dans la journée de lundi : aucune décision sur la reprise des courses dès ce mercredi ne serait prise avant 22 h 30 (heure locale) le même soir. Les professionnels et amoureux des courses ont donc pris leur mal en patience. À 22 h 30 (donc 23 h 30 en France), toujours rien. À 22 h 45, toujours rien… Et ainsi de suite. De quoi faire monter la pression et craindre une mauvaise nouvelle. Finalement, l’annonce est tombée vers 23 h 20 (donc 00 h 20 en France) : les courses vont reprendre ce mercredi, après six jours de shutdown. Alleluia ! Mais sous conditions… et cela fait grincer quelques dents.

Un risque catégorisé par entraînement et des vaccins dans les six mois. Parmi les mesures prises par la B.H.A., il y a la catégorisation des entraînements : certains vont être estimés comme ayant plus de risques d’avoir été en contact avec la grippe équine. Selon le niveau de risque estimé défini par la B.H.A., les entraîneurs seront autorisés à courir ou non. La B.H.A. doit contacter les différents entraîneurs dans la matinée de mardi pour leur annoncer dans quel cas ils se trouvent. En tout, dix cas positifs à la grippe équine ont été identifiés : six chez Donald McCain et quatre chez Simon Crisford. On peut se douter que les chevaux de ces deux entraîneurs ne seront pas autorisés à courir dans l’immédiat.

L’autre mesure prise concerne la biosécurité. Ainsi, tout cheval n’ayant pas été vacciné contre la grippe équine dans les six derniers mois – au lieu des traditionnels douze mois – ne sera pas autorisé à être engagé ou déclaré partant. Un certificat de bonne santé devra être présenté pour chaque cheval lors de l’arrivée sur un hippodrome. Cette obligation de vaccination durant les six derniers mois fait grincer des dents : certains entraîneurs ont ainsi une bonne partie – ou l’ensemble – de leurs chevaux dans l’impossibilité de courir pour une semaine supplémentaire. Ces entraîneurs regrettent l’annonce tardive de la B.H.A. sur ce changement de règle. La B.H.A. avait conseillé à l’ensemble des professionnels, le 25 janvier dernier, de faire vacciner à nouveau les chevaux qui ne l’avaient pas été dans les six derniers mois. Mais cela restait de l’ordre du conseil.

Les principales courses annulées ont été reprogrammées. La B.H.A. a par ailleurs reprogrammé les principales courses qui ont été annulées depuis jeudi dernier. Ainsi, Ascot proposera neuf courses ce samedi, dont le Denman Chase et le Betfair Hurdle, qui se disputent traditionnellement à Newbury. Notons par ailleurs que l’Irlande a levé, lundi après-midi, l’interdiction de courir des concurrents britanniques sur son territoire.