Les soldes Godolphin donnent un second souffle au marché

Institution / Ventes / 01.02.2019

Les soldes Godolphin donnent un second souffle au marché

TATTERSALLS FEBRUARY SALE

Sans le vouloir, le succès dans l’Al Shindagha Sprint (Gr3) de Drafted (Field Commission), acheté pour moins de 10.000 € aux soldes Godolphin à Dubaï, a constitué un joli coup de marketing. En effet, ce vendredi, dans le grand froid de Newmarket, le cheikh Mohammed Al Maktoum proposait vingt-neuf chevaux à l’entraînement, qui ont tous trouvé preneur. Ce n’est pas un hasard si le top price, à 105.000 Gns (126.000 €), a été acheté par l’ex-jockey devenu courtier Ted Durcan, pour Satish Seemar, l’un des entraîneurs les plus en vue à Dubaï. Le choix s’est porté sur Magic Illusion (Dubawi), un hongre de 3ans encore maiden après trois sorties. Il a décroché un rating de 85. « C’est trop tard pour ce carnaval mais il peut faire un bon cheval pour la saison prochaine. En plus, les produits de Dubawi se comportent bien à Meydan », a expliqué Durcan, lequel a payé 65.000 Gns (78.000 €) pour un autre Dubawi, le 4ans Recordman, gagnant d’une course et pris en valeur 86. Le Fabre-Godolphin Glockenspiel (Teofilo) a affiché 42.000 Gns (50.500 €). Dorénavant, il sera entraîné par Tom George, avec une carrière sur les claies en perspective.

Les bleus ont engendré 28,7 % du chiffre d’affaires. Les vingt-neuf Godolphin ont engendré un chiffre d’affaires de 805.000 Gns (966.000 €). Si l’on ajoute les sept femelles vendues jeudi, Godolphin a encaissé 901.000 Gns (1,08 M€), soit 28,7 % du total des ventes, qui a atteint 3,13 millions (3,76 M€). Comparer cette vente avec celle de l’an passé (où le chiffre d’affaires avait atteint 8,03 millions) est franchement impossible, compte tenu de la différence de qualité de l’offre. Lorsque la vente est passée sur deux sessions, la February Sale a reculé de 45,35 % par rapport à 2017 mais elle affiche tout de même une progression par rapport à 2016 de 15,3 %. Le prix moyen s’est fixé à 10.753 Gns (12.906 €), quasiment le même qu’en 2016.  Après une première session catastrophique, le marché a repris de la vigueur avec les chevaux à l’entraînement. En revanche, on peut s’inquiéter sur la santé du troisième tiers des yearlings.  

Runnymede, de Pornichet à Munich. Combien vaut un 3ans gagnant d’une course à Pornichet et pris en valeur 38 ? Les propriétaires de Stall Salzburg ont posé l’enchère gagnante à 75.000 Gns (89.250 €) pour s’assurer Runnymede (Dansili), un élève du prince Khalid Abdullah. Il s’était promené le 23 janvier dans un maiden sur 1.700m. Le poulain quittera donc l’écurie d’Henri-François Devin pour rejoindre celle de Sarah Steinberg à Munich. La Stall Salzburg avait déjà connu une belle réussite avec une jument élevée par Juddmonte, Distain (Champs Élysées), achetée pour 68.000 Gns. Elle a gagné un Groupe et a été vendue au Japon par la suite.