Même la reine d’Angleterre en rêve…

Courses / 20.02.2019

Même la reine d’Angleterre en rêve…

Sa Majesté la reine d’Angleterre, comme chaque propriétaire passionné, n’a pu résister et a engagé son poulain Space Walk (Galileo), encore inédit, dans le Qipco Prix du Jockey Club et dans le Juddmonte Grand Prix de Paris, pour respectivement 3.050 € et 1.800 €. La grande saison de plat est très proche et, ce mercredi, France Galop a validé les engagements aux classiques et à deux des trois Grs1 pour les 3ans de la première mi-saison. Surprise : les engagements sont au nombre de 921, comme l’année dernière !

Par Franco Raimondi

Le Jockey Club à la hausse. Une chose a changé par rapport à 2018 : la répartition des poulains et des pouliches dans les six courses. Les propriétaires verseront 1.904.450 € à la poule, soit 26.950 € en plus par rapport à l’année dernière. Le Qipco Prix du Jockey Club atteint son meilleur score depuis 2016 avec 187 engagés et il a encaissé 570.350 €, alors que le Prix de Diane a attiré une pouliche de plus qu’en 2018 pour 472.500 €. Dans le classement par ordre de versement, c’est le Juddmonte Grand Prix de Paris qui occupe la troisième place avec 147 candidats (14 en plus) et 264.600 €.

La tendance à la baisse se confirme pour les Emirates Poules d’Essai avec cinq pouliches (134) et quatre poulains (119) en moins sur l’année précédente. Autre surprise : les engagements des quatre classiques sont aussi égaux à 2018 : 629. Miracles de l’arithmétique…

Engagements classiques (plus Saint-Alary et Grand Prix de Paris) : l’historique

Année Poule Poulains Poule Pouliches Saint-Alary Jockey Club Diane G.P. de Paris Total
2019 119 134 145 187 189 147 921
2018 123 139 165 173 188 133 921
2017 135 143 158 180 190 135 941
2016 145 148 171 221 231 188 1104
2015 147 157 150 206 193 158 1011
2014 117 116 138 200 169 161 901
2013 141 144 173 219 226 178 1081
2012 113 131 181 188 221 145 979
2011 105 125 155 174 198 168 925
2010 138 135 134 228 187 161 983
2009 128 125 112 232 166 176 939
2008 152 143 176 222 247 160 1100
2007 134 134 145 222 221 183 1039
2006 112 132 147 182 201 148 922
2005 113 138 161 195 231 136 974
2004 133 132 156 179 209 173 982
2003 132 146 169 204 241 179 1071
Évolution 2018 à 2019
Poule Poulains Poule Pouliches Saint-Alary  Jockey Club Diane G.P. Paris
- 3,25 % - 3,59 % - 12,12 % + 8,09 % 0,53% + 10,52 %

Pour consulter les engagements de…

- The Emirates Poule d’Essai des Poulains : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Poule-d-essai-Poulains.pdf

- The Emirates Poule d’Essai des Pouliches : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Poule-d-essai-Pouliches.pdf

- Qipco Prix du Jockey Club : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Jockey-Club-1.pdf

- Prix de Diane : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Prix-de-Diane.pdf

- Juddmonte Grand Prix de Paris : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/GP-Paris.pdf

- Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/St-Alary.pdf

Aucune pouliche dans le Jockey Club. La place de Saltarelle (Vertugadin), dernière pouliche lauréate du Prix du Jockey Club (en 1874), n’est pas en danger. Cette année, aucune femelle n'a été engagée face aux mâles, alors qu'en 2018, cinq pouliches étaient inscrites. C’est assez logique puisque, depuis le raccourcissement du Jockey Club, il n’y a plus la tentation de faire un test sur 2.400m avec une pouliche de tenue.

En revanche, deux allemandes de Darius Racing, Apadanah (Holy Roman Emperor), qui a ouvert son palmarès à Angers, et l’inédite Ormuz (Mamool), figurent sur la liste du Grand Prix de Paris. Les deux pouliches confirment l’impression précédente puisque leur propriétaire s’est offert deux tickets : celui du Prix Saint-Alary sur 2.000m et l’autre pour le Grand Prix de Paris. Il a en revanche fait l’impasse sur le Prix de Diane.

Vingt engagés en plus. Les engagements restent égaux sur l’ensemble, mais le nombre de 3ans individuels est supérieur. Ils sont 521, soit vingt de plus qu’en 2018. Les "triplistes", avec les tickets "Poule - Saint-Alary - Diane" ou "Poule - Jockey Club - Paris", sont au nombre de 92. Les pouliches sont en large majorité (67) et c’est bien logique : la différence de distance est de 500m… Pour les poulains, il s’agit de passer de 1.600m à 2.400m. Les 3ans avec un seul engagement sont au nombre de 213. Sept pouliches ont le seul ticket du Prix Saint-Alary, sans être dans le Diane. Les mâles engagés dans le Grand Prix de Paris, mais pas dans le Jockey Club, sont plus nombreux (37) et, encore une fois, c’est logique : il y a six semaines entre les deux courses et 300m de différence.

Les 3ans jugés par leurs entraîneurs comme des purs milers, donc avec le seul engagement dans les Poules d’Essai, sont au nombre de 97 avec une quasi parité : 49 mâles et 48 femelles. Les pouliches possédant uniquement un seul ticket pour le Diane sont 38, alors que pour 34 des poulains, c’est "le Jockey Club ou rien".

Le grand retour du prince Abdullah. Coolmore domine chez les propriétaires, comme en 2018. Les Irlandais – avec plusieurs associés et dix-huit formules différentes – comptent sur 145 engagements, soit onze de moins qu’en 2018. Godolphin vient ensuite avec 104 engagements, dont 62 de l’escadron Fabre. Vingt-huit sont entraînés par Charlie Appleby, 13 par Saeed bin Suroor et un, Dark Vision (Dream Ahead), l'est par Mark Johnston. Le nombre de sujets appartenant au prince Abdullah a plus que doublé : il avait 19 engagés l’an dernier et en a 39 cette année, tandis qu’Al Shaqab baisse, de 41 à 21. Les propriétaires avec plus de dix engagements sont treize, un de plus qu’en 2018, mais leur poids est réduit, passant de 548 à 491 inscriptions. Trois propriétaires qui avaient moins de dix engagements en 2018 ont franchi ce cap en 2019 : Ballymore Thoroughbred, le cheikh Ahmed Al Maktoum et le cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum.

Les propriétaires dans les engagements classiques (avec Saint-Alary et Grand Prix de Paris)

Propriétaire Engagements 2019 2018 Écart
Coolmore & associés 145 156 -11
Godolphin 104 126 -22
Son Altesse l'Aga Khan 45 44 1
Wertheimer & Frère 42 42
Khalid Abdullah 39 19 20
Al Shaqab Racing 21 41 -20
Hamdan Al Maktoum 21 22 -1
Gérard Augustin-Normand 18 25 -7
Flaxman Stables Ireland & associés 15 13 2
Ballymore Thoroughbred 11 moins de 10
Cheikh Ahmed Al Maktoum 10 moins de 10
Cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum 10 moins de 10
Écurie Jean-Louis Bouchard 10 20 -10

Fabre baisse mais domine. Les entraîneurs avec dix engagements ou plus sont passés de dix-sept à vingt-deux. Ceux qui ne figuraient pas dans la liste en 2018 sont au nombre de sept, dont trois Français : Francis-Henri Graffard (26), Fabrice Vermeulen (15) et Pia Brandt (12). André Fabre et Jean-Claude Rouget ont baissé respectivement de 23 et 24 leurs engagements, mais le Cantilien est encore largement en tête avec 152 engagés, soit 17 longueurs d’avance sur Aidan O’Brien. Vingt-deux entraîneurs sont responsables de 694 engagements, soit 75,35 % du total.

Les entraîneurs dans les engagements classiques (avec Saint-Alary et Grand Prix de Paris)

Entraîneur Engagements 2019 2018 Écart
André Fabre 152 175 -23
Aidan O'Brien 135 139 -4
Jean-Claude Rouget 49 73 -24
Freddy Head 21 44 -23
Charlie Appleby 28 34 -6
Alain de Royer Dupré 33 30 3
John Gosden 32 24 8
Pascal Bary 16 20 -4
Fabrice Chappet 19 20 -1
Christophe Ferland 15 19 -4
Dermot Weld 16 15 1
Carlos Laffon- Parias 17 14 3
François Rohaut 16 14 2
Mikel Delzangles 15 12 3
Roger Varian 20 10 10
Fabrice Vermeulen 15 moins de 10
Francis-Henri Graffard 26 moins de 10
Pia Brandt 12 moins de 10
Richard Hannon 15 moins de 10
Ralph Beckett 13 moins de 10
Saeed bin Suroor 13 moins de 10
William Haggas 16 moins de 10

Les étrangers passés au crible

Comme détaillé précédemment, Coolmore et ses associés sont bien présents dans les engagements classiques 2019. Godolphin aussi, avec le contingent Fabre, mais aussi les pensionnaires de Charlie Appleby et Saeed bin Suroor. Focus sur les étrangers ayant un œil sur les classiques français.

Par Anne-Louise Échevin

Aidan O’Brien, Mister 33 %. En tout, 405 chevaux entraînés hors de France ont été engagés dans les classiques, plus le Juddmonte Grand Prix de Paris et le Saint-Alary, soit 43,9 % du total. Sur les 405 étrangers, on note qu’Aidan O’Brien est – comme toujours – celui qui a engagé le plus massivement : 135 engagements en tout, soit 33 % du total des étrangers. Aidan O’Brien a un peu moins engagé qu’en 2018 : 135 contre 139 mais, à ce niveau-là, c’est anecdotique…

Les engagements étrangers (cinq engagés ou plus)

Entraîneur Tous engagements Classiques uniquement
A. O'Brien 135 89
J. Gosden  32 22
C. Appleby 28 17
R. Varian 20 15
W. Haggas 16 11
D. Weld 16 13
R. Hannon 15 12
R. Beckett 13 11
S. bin Suroor 13 9
S. Crisford 9 6
A. Balding 8 6
C. Hills 6 4
E. Walker 7 4
J. O'Brien 7 4
R. Charlton 7 5
K. Burke 6 5
M. Meade 5 4

John Gosden passe devant Charlie Appleby. Charlie Appleby a fait feu de tout bois en France en 2018 et a promis de revenir en 2019. L’entraîneur de Godolphin a cependant moins engagé dans les classiques (plus Grand Prix de Saint-Cloud et Saint-Alary) cette année : 28 engagés contre 34 l’an passé (- 17,6 %). Chez les étrangers, il est le troisième entraîneur le plus représenté puisque John Gosden passe devant lui avec 32 engagés, contre 24 l’an passé (+ 33 %). Parmi les stars de John Gosden, on note la présence de Too Darn Hot (Dubawi), dans The Emirates Poule d’Essai des Poulains et le Qipco Prix du Jockey Club, ou encore de Calyx (Kingman) dans la Poule.

Côté ratings… Les 2ans français n’ont pas brillé en 2018 et le plus haut rating pour un poulain entraîné dans l’Hexagone est le 114 de Persian King ** (Kingman). Nous avons fait le point sur les différents 2ans entraînés à l’étranger avec un rating supérieur ou égal à 114 pour voir où ils ont été engagés.

Les engagements des meilleurs 2ans européens en 2018 (114 et + mâles, 111 et + pouliches)

Cheval Rating Poule Poulain Poule Pouliche Jockey Club Diane Saint-Alary G.P. Paris
Too Darn Hot 126 x x
Quorto 121 x x x
Ten Sovereigns 120 x x
Advertise 119 x
Anthony Van Dick 118 x x
Jash 118 x
Pretty Pollyana 116 x
Calyx 116 x
Madhmoon 115 x x
Royal Meeting 115 x x x
Hello Youmzain 114 x
Line of Duty 114 x x x
Signora Cabello 114
Skitter Scatter 114
Soldier's Call 114
Iridessa 113 x x x
Fairyland 112 x x x
Just Wonderful 111 x x x
The Mackem Bullet 111 x

Parmi les meilleurs 2ans européens de l’an dernier, seuls trois n’ont pas été engagés dans les classiques français : ce sont les "petites bombes". Soldier’s Call (Showcasing), troisième du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1), ne dépassera probablement pas les 1.200m. Pretty Pollyanna (Oasis Dream) et Signora Cabello (Camacho) ont formé le jumelé du Darley Prix Morny (Gr1). Elles auraient pu être engagées dans The Emirates Poule d’Essai des Pouliches mais leur entourage a choisi de faire l’impasse sur le classique français. Et le Rowley Mile est encore moins évident. Signora Cabello a par ailleurs montré ses limites sur la distance l’an passé, dans le Fillies’ Mile (Gr1), où les 200 derniers mètres ont été compliqués. Pour Soldier’s Call, Signora Cabello ou encore Pretty Pollyanna, leur classique pourrait plutôt être la Commonwealth Cup (Gr1) à Royal Ascot. Notons que l’entourage de Skitter Scatter (Scat Daddy), la lauréate des Moyglare Stud Stakes (Gr1), n’a pas engagé la pouliche dans la Poule d’Essai.

De dix à quatre. Pour les meilleurs mâles de 2ans en 2018 qui ont été engagés dans les classiques, la logique est simple : plus on monte en distance, moins on trouve d’engagés. Dix des onze meilleurs mâles ont été engagés dans la Poule d’Essai des Poulains : l’exception est Anthony van Dyck (Galileo), inscrit dans le Jockey Club et le Grand Prix de Paris mais boudant la Poule d’Essai, ce qui est un peu surprenant. Sur les onze meilleurs mâles de 2ans de notre classement, sept ont été engagés dans le Qipco Prix du Jockey Club (Too Darn Hot, Quorto, Ten Sovereigns, Anthony van Dyck, Madhmoon, Royal Meeting et Line of Duty) et seuls quatre apparaissent dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Quorto, Anthony van Dyck, Royal Meeting et Line of Duty)… La tenue serait donc chez Coolmore ou Godolphin, du côté des meilleurs 2ans étrangers.

Chez les meilleures pouliches de 2ans, la tendance est plutôt au tout ou rien. Pas de Signora Cabello, Pretty Pollyanna ou Skitter Scatter, mais Iridessa (Ruler of the World - 1re Fillies Mile, Gr1), Fairyland (Scat Daddy) ou Just Wonderful (Dansili - 1re Shadwell Rockfel Stakes, Gr2) ont toutes été engagées dans la Poule, le Saint-Alary et le Diane. À noter un petit mercato concernant Fairyland : ancienne pensionnaire de Wesley Ward, elle apparaît maintenant dans les effectifs d’Aidan O’Brien, elle qui n’a pas réussi à briller aux États-Unis.

Qui est The Mackem Bullet ? Petite surprise à la lecture des engagés, avec une pouliche américaine et pas forcément celle que l’on aurait pu attendre. Chad Brown aurait pu engager Newspaperofrecord (Lope de Vega) dans les classiques français, en plan B au cas où tout ne se passe pas idéalement en vue des 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1). Mais la pouliche n’apparaît pas dans la liste. Wesley Ward a en revanche engagé The Mackem Bullet (Society Rock). Elle figure dans notre liste des meilleurs 2ans en 2018 puisqu’elle a débuté sa carrière en Angleterre, chez Brian Ellison. Deuxième des Juddmonte Cheveley Park Stakes (Gr1) et des Lowther Stakes (Gr2), elle avait été achetée par Katsumi Yoshida après cette dernière épreuve, en vue du Gr1 de Newmarket puis du Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) survolé par Newspaperofrecord. The Mackem Bullet concluait à une longueur et demie d'East (Frankel), deuxième. Engager n’est pas courir, mais considérer… Ce qui est plutôt surprenant, puisqu'en rejoignant les boxes de Wesley Ward, l’idée était plutôt de laisser la pouliche faire carrière aux États-Unis.

Et une… ukrainienne ! C’est l’invitée surprise de ces engagements classiques : une pouliche nommée Elanchiya, fille de Tchavsar et d’Equestria (Red Ransom) et entraînée par un certain O. Gotlib pour les couleurs de Grygoriy Lishchuk. Elanchiya est donc ukrainienne… Et encore un peu mystérieuse ! L’enquête est en cours…