Osarus tire le bilan de l’année 2018 devant les éleveurs du Sud-Ouest

Institution / Ventes / 07.02.2019

Osarus tire le bilan de l’année 2018 devant les éleveurs du Sud-Ouest

Le week-end, lors l’Assemblée générale du Sud-Ouest, Arnaud Leraitre est revenu sur l’année 2018 pour l’agence Osarus, dont il est le directeur Bloodstock. Nous vous proposons une synthèse de son intervention.

« Sands of Mali (Panis), élevé par Simon Urizzi, reste sur sa superbe victoire dans le British Champions Sprint (Gr1, 1.200m). Con Marnane a aussi acheté sa sœur par Kheleyf (Green Desert) pour 70.000 €, en 2017. Il y a également Fatale Béré (Pedro the Great), élevée par le haras de la Haie Neuve, gagnante de Gr1 aux États-Unis. L’association autour de cette pouliche a également acheté son propre frère par l’intermédiaire de Mandore Agency, en 2018. Lorsque l’on est satisfait de ce qu'on y trouve, on y revient...  On remarquera aussi la belle saison de Master Dino (Doctor Dino), élevé par la famille Campos. Il a gagné trois Grs1 et le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Autre motif de satisfaction pour Osarus : la championne de Willy Mullins Laurina (Spanish Moon) est sûrement à l’aube d’une grande performance à Cheltenham. La vente de yearlings 2017 a donné 53 gagnants individuels à 2ans. Il faut noter que lors de la vacation 2017, 256 yearlings ont été présentés sur le ring. Ce ratio sort vraiment de l’ordinaire et il est dû à des chevaux conformes aux exigences que demande l’exploitation d’un cheval de course, notamment à 2ans.

La Teste en augmentation. L’an passé, le nombre de chevaux présentés était de 258 yearlings, deux de plus qu’en 2017. Plus de 82 % d’entre eux ont été vendus, pour un chiffre d’affaires de 4.457.500 €, soit une augmentation de 11,4 %. Le prix moyen augmente à 23.000 €. Encore une fois, ce n’est pas forcément le top price qu’il faut souligner, mais les 36 yearlings vendus entre 120.000 € et 35.000 €. Cela démontre la consistance de cette vente et la concurrence que se fait notre clientèle pour acheter de très beaux poulains (…) Pour attirer de nouveaux clients grâce à ces bons résultats, le Sud-Ouest doit toujours penser au renouvellement de sa jumenterie. La région doit également soutenir cette vente organisée localement, et notamment y placer ses meilleurs éléments. Au premier rang des acheteurs, nous trouvons la MAB Agency, qui s’est portée acquéreur de 11 lots pour 377.000 € de chiffre d’affaires. Il devance le haras du Saubouas et Jean-Claude Rouget. Le haras de Grandcamp a vendu 14 lots. Du côté des vendeurs, il devance le haras de l’Hôtellerie et HSV Agency-Haras de Saint-Vincent.

De bons résultats pour la breeze up. Nous avons réalisé  un chiffre d’affaires d’un peu plus d’un million d’euros, ce qui représente une progression de 57,17 % par rapport à 2017. Le prix moyen affiché est de 24.000 €. Le pourcentage de vendus est en-dessous des 57 %. Il sera en augmentation lorsque l’offre sera plus riche en éléments de qualité (…) Nous devons ces bons résultats à Golconda (Planteur), qui a été le top price de la vente à 105.000 €, et qui, depuis, est devenue black type (…) Cette année, la breeze up est avancée de quelques jours. Elle aura lieu le 11 avril, date qui vient en amont de la plupart des premières courses de 2ans. Pour la première fois, et après avoir sondé quelques acteurs, nous allons effectuer les canters la veille de la vente, à 14 h 30, ce qui permettra des visites le matin de la vente en toute décontraction. Mais aussi de faire examiner les jeunes chevaux par le vétérinaire plus facilement. Il sera aussi possible visionner les canters en replay plus longtemps que les autres années (…) Nous devrions avoir entre 90 et 100 lots. »

Maisons-Laffitte et sa vente 100 % obstacle. Pour la seconde année, nous avons organisé une vente d’obstacle (…) Cette vacation a vu son chiffre d’affaires augmenter de 16,82 %, pour un total de transactions de 1.614.000 €, une moyenne de 20.570 € et une médiane identique à celle de l’année dernière, soit de 17.000 €. Trente-cinq 2ans étaient présentés, contre 25 en 2017, pour un prix moyen de 22.444 € et un pourcentage de mâles vendus proche de 80 %. Il y avait 34 foals présentés et la moyenne par poulain vendu était de 16.450 € contre 17.131 € l’année dernière. Notons que le pourcentage de vendus est en augmentation. Le lot de yearlings était moins conséquent cette année, avec seulement 44 sujets, mais avec une qualité supérieure puisque le prix moyen est en augmentation de 3,3 %. Les yearlings mâles se sont vendus en moyenne 19.294 €. Cette vente sera reconduite en 2019. Elle aura lieu le jeudi 31 octobre.

Les améliorations pour 2019. Une haie a été plantée tout le long de l’écurie Durepaire et de la zone technique de l’hippodrome de La Teste. Nous avons aussi changé plus de 100m de clôture en bois tout en optimisant les aires de marche. Nous nous réjouissons que l’hippodrome de La Teste ait commencé la rénovation de la cour bleue. Nous allons continuer à équiper en tapis de caoutchouc des cours (…) L’amélioration de la restauration aura toute notre attention. L’année dernière, pendant la vente de yearlings, nous avons utilisé le salivarium de l’hippodrome et nous avons attaché une personne pour réceptionner le maximum de dossiers vétérinaires et faciliter le travail des praticiens. En 2019, nous espérons recueillir de nombreux dossiers cohérents qui facilitent les échanges pour les chevaux de valeur (…) J’espère aussi que le test de la piroplasmose sera effectué sur un maximum de yearlings en amont (…) Nous allons continuer à faire évoluer notre site internet après avoir changé son look en 2018. »