Pierre Talvard n’a pas encore fait le tour du Cadran - Par Adrien Cugnasse

Élevage / 15.02.2019

Pierre Talvard n’a pas encore fait le tour du Cadran - Par Adrien Cugnasse

Pierre Talvard n’a pas encore fait le tour du Cadran

À la manière des grands chefs, ils ont leurs secrets pour élaborer les champions de demain… Jour de Galop vous propose une immersion dans les cuisines des principaux éleveurs de plat et d’obstacle, qui ont bien voulu nous dévoiler leurs plans de monte pour la saison 2019. Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Pierre Talvard, du haras du Cadran.

Par Adrien Cugnasse

Alors que la vente mixte de février touchait à sa fin, Pierre Talvard nous a expliqué : « Deux choses sont difficiles à dénicher, les bonnes terres et les bonnes juments. La valeur de ces dernières a considérablement augmenté ces dernières années, tout le monde a bien compris leur importance pour produire des chevaux de course. » En compagnie de trois associés, il a cassé sa tirelire pour s’offrir Night Music (Sea the Stars) à Arqana, en décembre dernier, pour 700.000 €. La jument a gagné le Gran Premio di Milano et le Premio Frederico Tesio (Grs2). Compte tenu de l’investissement, les associés n’ont pas hésité à consentir un second effort de taille au moment du choix de la saillie. Pierre Talvard nous a confié : « Elle va à Siyouni (Pivotal) afin de reproduire le croisement de Laurens (Siyouni × Cape Cross). En règle générale, nous ne dépassons pas les 40.000 € de prix de saillie. Mais pour celle-là, nous pouvions faire un effort particulier. J’accorde beaucoup d’importance aux ratings des juments et celle-ci est créditée de 111 par Timeform. » Night Music est la sœur de quatre black types dont Night Magic (Sholokhov), lauréate du Preis der Diana et du Grosser Preis von Baden (Grs1). Sa mère est une fille de Monsun (Königsstuhl) qui, avec la grande souche allemande des "N", a donné Novellist (Monsun), gagnant des King George VI & Queen Elizabeth Stakes, du Grand Prix de Saint-Cloud, du Grosser Preis von Baden et du Gran Premio del Jockey Club (Grs1). Autre allemande, Shivajia (Adlerflug) a gagné un Gr2 dans son pays de naissance : « Elle vient de me donner une pouliche par Kodiac (Danehill) et va à Muhaarar (Oasis Dream). C’est une famille allemande, donc il faut lui apporter de la vitesse. La jument est très belle avec du cadre. »

Refaire le croisement de Qemah. Les victoires de Qemah (Danehill Dancer) outre-Manche dans les Coronation Stakes (Gr1) et dans les Duke of Cambridge Stakes (Gr2), mais aussi dans le Prix Rothschild (Gr1), ont attiré l’attention internationale sur le Cadran. Alors que la pouliche est à la reproduction pour Al Shaqab Racing et que sa mère a quitté le haras, c’est au tour de sa sœur d’assurer la pérennité de la famille chez Pierre Talvard. Il nous a expliqué : « Niedziela (Henrythenavigator) est pleine de Charm Spirit (Invincible Spirit) et elle va à Mastercraftsman (Danehill Dancer), pour reproduire le même croisement que sa sœur Qemah. Mastercraftsman, je l’ai beaucoup utilisé, tout comme mes clients. Il nous a donné plusieurs bons chevaux comme Esteve (Derby du Languedoc, L) ou The Grey Gatsby (Irish Champion Stakes & Prix du Jockey Club, Grs1). Les produits de Mastercraftsman ne sont pas les plus commerciaux. C’est cependant un sire qui produit des chevaux de classe et qui me convient très bien. »

De la vitesse pour Réponds Moi. Troisième du La Sorellina (L), Réponds Moi (More than Ready) est une fille de Pas de Réponse (Danzig), lauréate des Cheveley Park Stakes (Gr1), mais également sur le podium des Prix de l’Abbaye de Longchamp et du Prix Morny (Grs1). Il s’agit d’une souche Wertheimer très solide (Green Tune, Dicton…). Au sujet de Réponds Moi, Pierre Talvard explique : « Elle est pleine d’Iffraaj (Zafonic) et va rencontrer Almanzor (Wootton Bassett). Je suis très content d’avoir gardé son 2ans par Intello (Galileo). C’est un cheval qui s’est mal présenté aux ventes. Il était énervé, mais dès qu’il est entré au haras, il s’est calmé et remarchait très bien. Confié à Carlos et Yann Lerner, il est magnifique à l’entraînement. Cette famille Wertheimer est formidable. J’ai utilisé Iffraaj pour apporter de la vitesse. J’en ai parlé avec Pierre-Yves Bureau qui m’a dit que c’était une famille à laquelle il fallait apporter de la vitesse. Réponds Moi est une jument de taille moyenne, assez épaisse avec une jolie tête. Elle a beaucoup d’os et Almanzor devrait bien lui convenir. »

Elles ont rencontré Almanzor. L’étalon du haras d’Étreham a également sailli Lucky Look (Teofilo). Pierre Talvard précise : « Cette jument de tenue a un beau yearling par Dark Angel (Acclamation) et elle va à Anodin (Anabaa). » Au sujet de Zvalinska (Sea the Stars), deuxième du Critérium de l’Ouest (L) et issue de la famille de Pétroleuse (Habitat), il ajoute : « C’est une petite jument, mais elle produit vraiment très bien. Sa fille par Siyouni est à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget. Et elle est estimée. La jument a un yearling par Fastnet Rock (Danehill) et elle est pleine d’Almanzor. En 2019, nous allons la faire saillir par Camelot (Montjeu). C’est Alain Jathière qui a choisi son dernier croisement. Elle est petite et l’étalon devrait lui apporter une certaine taille, de l’envergure et de la tenue. C’était une jument assez précoce. » Anazone (Anabaa), dont le père de mère est Verglas, a couru sous la casaque Séroul, remportant notamment le Prix de Saint Cyr (L) : « Elle un joli 2ans issu de Siyouni chez Jean-Claude Rouget. Elle est pleine d’Almanzor et va à Camelot. Le croisement de Montjeu sur Danzig, c’est un croisement classique. Un étalon de 2.400m sur une jument de 1.600m, cela fait sens. »

De juments à Ribchester et Harry Angel. Lui aussi issu de la lignée mâle d’Iffraaj, le débutant Ribchester (Al Shaqab Lockinge Stakes, Queen Anne Stakes, Prix Fresnay le Buffard Jacques Le Marois & Qatar Prix du Moulin de Longchamp, Grs1) fut un cheval de course très dur, multipliant les combats de haut niveau. Pierre Talvard, ses associés et ses clients vont lui envoyer de très bonnes juments. C’est notamment le cas d’Absolutely True (Westerner). Cette descendante d’Allez France (Sea Bird) a déjà produit pour Jean-Claude Séroul Allons Y (Soldier Of Fortune), gagnant du Prix Panacée - Fonds Européen de l’élevage (L), et Absolute City (Elusive City), lauréate du Prix Yacowlef (L). Pierre Talvard détaille : « Absolutely True est pleine de Wootton Bassett et elle va à Ribchester. Elle a gagné les Marettes de cinq longueurs, ce qui n’est pas une performance anodine. Mais elle est très commune physiquement et il faut lui amener un peu de classe. Et je pense que Ribchester peut l’améliorer sur ce point. Son prix de saillie est compétitif. »

Nymeria (Soldier Hollow) est montée sur le podium du Badener Meile (Gr2), des German 1.000 Guineas (Gr2), du Prix Allez France (Gr3) et de l’Hamburger Stuten - Meile (Gr3). À son sujet, Pierre Talvard précise : « C’est une jument que j’ai achetée, avec des associés, à Monsieur Putsch. Elle m’a fait un bon yearling par Vadamos. Elle est pleine de Ribchester et va à Harry Angel. Il n’y aura pas beaucoup de poulains français par cet étalon. Je lui en envoie deux, elle et Mint Julep qui était un peu tardive et adore le terrain souple. Mint Julep est une Mastercraftsman issue de la famille d’un gagnant de Breeders Cup, Will Co. Elle avait un peu de tenue, grande, un peu légère avec beaucoup d’air sous le ventre et je pense que Harry Angel va améliorer tout ça. » Autre jument de classe acquise à Arqana, Happy Approach (New Approach) s’est classée troisième du Prix Allez France (Gr3). L’homme du Cadran a expliqué : « Elle nous a donné une très belle pouliche de Caravaggio (Scat Daddy) et va à Ribchester. C’est une jument un peu courte et qui manque légèrement de physique. Ribchester a un dos plus long et il est épais. La jument a besoin de vitesse, car elle est par New Approach (Galileo). Là encore, l’étalon peut lui apporter ce qui lui manque. »

Le Brexit, même pas peur ! Certains haras anglais croyaient que le Brexit allait restreindre l’envie des éleveurs français de leur envoyer des juments. Pourtant, les meilleurs vont continuer à faire voyager certaines de leurs meilleures juments. C’est le cas d’Avenue Gabriel (Champs Élysées), qui s’est placée à de multiples reprises au niveau Groupe, notamment dans les Debutante Stakes (Gr2) : « Elle est pleine de Muhaarar et va à Roaring Lion (Kitten’s Joy). C’est un excellent cheval de course avec un pedigree intéressant et un physique qui l’est encore plus. Nous lui envoyons deux juments cette année. Avenue Gabriel est par Champs Élysées, donc avec Roaring Lion, cela va faire un croisement Sadler’s Wells (Northern Dancer) sur Danehill (Danzig). »

Cracksman (Frankel) a atteint les sommets au niveau de son rating et cela n’a pas échappé à Pierre Talvard : « Holy Dazzle (Sunday Break) est pleine de Le Havre (Noverre), car j’adore son fils Roman Candle. Elle va à Cracksman, qui a un très bon rating. C’est une jument facile à croiser. Elle est issue de la famille de Chichicastenango (Smadoun), lequel aurait pu devenir un très bon étalon s’il n’était pas parti au Japon. Cette souche est intéressante. Sa 2ans qui est chez Rouget semble aller bien. » Placée des Réservoirs (Gr3), Nova Step (Dubawi) a donné un yearling par Intello (Galileo) qui s’est vendu 130.000 € : « Elle a un foal de Toronado (High Chaparral) et va à Cracksman. C’est une jument qui était archi précoce, petite, très Dubawi. Cracksman peut lui apporter un peu d’envergure, il va aussi lui amener un peu de tenue, sans en avoir de trop puisque c’est un cheval de 2.000m. Sa sœur, Lady Bering (Bering), est vide et va aussi à Cracksman. Elle a déjà donné Neguev (So You Think). »

Direction l’Irlande. Tout le monde se souvient du succès de Trixia (Siyouni) dans le Prix des Réservoirs (Gr3). La très bonne pouliche de Jean-Claude Séroul va traverser la Manche :

« Elle a un yearling de Lope de Vega et elle est pleine de Wootton Bassett. Le premier était très réussi et elle retourne à Lope de Vega. Elle est vraiment magnifique. C’est une des bonnes juments de Monsieur Séroul. » Mikkwa (Elusive Quality) — de la famille de Maximova, comme The Grey Gatsby — est en Irlande. Pierre Talvard explique : « Son deuxième produit, Alhazm (Acclamation) s’est classé troisième de Classe 1 en France avant d’être exporté au Qatar où il a battu le lauréat du Derby local. Elle est vide. Nous l’avons fait saillir avant-hier par Australia (Galileo). C’est un étalon qui étonne tout le monde. Le fait qu’il produise aussi bien avec ses 2ans, alors qu’on ne l’attendait pas sitôt, est de bon augure pour sa génération de 3ans qui arrive en piste. Je n’étais pas un fan de lui au départ, mais ses premiers 2ans m’ont convaincu. » Guérande (Diesis), mère d’Hyper Hyper (Fastnet Rock), placée du Critérium de Vitesse (L) est pleine de Charm Spirit. Elle va à Belardo (Lope de Vega).

Elles restent en France. Le plan de monte 2019 du haras du Cadran est un mélange de saillies françaises et étrangères. Iron Lips (Iron Mask) est lauréate du Prix Eclipse (Gr3) et sœur du classique Falco (Pivotal). Pierre Talvard confie : « Elle a donné une très belle pouliche par Belardo, elle est pleine de Charm Spirit et va à Recoletos (Whipper). C’est le croisement de Mr Prospector sur Danzig, comme Oriental (Smart Strike), j’essaie de retrouver cette alliance de sangs en me disant que si ça fait un bon poulain, Carlos Laffon-Parias pourrait me l’acheter ! » Miss Cato (Lope de Vega) est placée de Gr3 aux États-Unis : « Je place de grands espoirs en elle. Malheureusement, elle n’a pas eu de chance jusqu’à présent. Un de ses premiers produits, qui était superbe, est mort à l’entraînement. Elle a ensuite avorté. Heureusement, sa fille est à l’entraînement chez Nicolas Clément. Il l’estime. La jument est pleine de Churchill (Galileo) et elle va être saillie par Shalaa (Invincible Spirit) cette année. Compte tenu de l’originalité de son pedigree, on peut la croiser facilement»