Pilarski et Candalex à la découverte de l’Italie

International / 16.02.2019

Pilarski et Candalex à la découverte de l’Italie

PISE (IT), DIMANCHE

CORSA SIEPI NAZIONALE (Gr1)

Le crack du trot Bold Eagle (Ready Cash) n’a jamais couru en Italie mais la casaque de son copropriétaire, Pierre Pilarski, peut enregistrer un premier succès ce dimanche à Pise dans la Corsa Siepi Nazionale (Gr1) avec Candalex (Alex the Winner). Le pensionnaire de Guillaume Macaire a remporté deux succès en trois sorties depuis son achat par Pierre Pilarski. Il doit se méfier pourtant du tracé de dimanche, avec des haies qu’il faut sauter en vitesse, et également des trois représentants de la Scuderia Aichner. Le premier jockey, Jo Bartos, a choisi Morning Star (Silvano), qui a progressé en vieillissant et a gagné son premier Gr3 à 9ans, il y a trois semaines, sur 3.500m dans la Gran Corsa Siepi di Pisa. Les 500 mètres de plus ne le dérangeront pas. Les deux autres représentants Aichner sont les français Karelcytic (High Rock), troisième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) sur le steeple d’Auteuil, et Nando (Hernando), placé de Gr2 à Auteuil dans sa jeunesse. Ils sont les meilleurs en classe pure mais ce sont deux chevaux qui ont déjà beaucoup donné en piste.

PISE (IT), DIMANCHE

CRITERIUM D’INVERNO (Gr2)

Athena du Berlais change de sport

Guillaume Macaire a des statistiques de premier plan en Italie : 15 victoires sur 44 partants. Mais ses chevaux ont couru exclusivement à Merano. Pise sera donc une découverte pour le professionnel royannais. Ce dimanche, Athena du Berlais (Martaline) revient en Italie, où elle a gagné le Gran Criterium D’Autunno (Gr1). Elle fera son retour sur les haies après deux sorties en steeple dans le Criterium d’Inverno (Gr2). La représentante de nos confrères Gilles Barbarin, Guillaume Luycks et Gianni Caggiula sera peut-être un peu étonnée de se retrouver à sauter des petites choses sur un parcours qui favorise l’agilité. Mais, sur sa classe, elle peut confirmer, même avec un kilo et demi de surcharge. À Merano elle avait déjà devancé, dans les mêmes conditions, le "FR" Leonardo da Vinci (Style Vendôme) et Imperial Red (Zoffany). Les deux ont l’avantage d’avoir déjà couru cette année, dans la Corsa Siepi dei 4 Anni (L), avec Imperial Red, qui a battu Leonardo da Vinci, plutôt fautif. Raffaele Romano, entraîneur et jockey, a gardé la confiance en Leonardo da Vinci mais il présente aussi le français de naissance Mensch (Silver Frost), qui avait terminé sa saison de 3ans avec un succès impressionnant dans le Premio Giulio Berlingieri (Gr2) à San Siro. Le parcours milanais, avec ses longues diagonales qu’il faut avaler en puissance, et celui de Pise représentent deux sports différents.