PRIX HENRY BASSIE (STEEPLE-CHASE) - Étoile du Berger brille pour son retour sur le steeple bordelais

Courses / 23.02.2019

PRIX HENRY BASSIE (STEEPLE-CHASE) - Étoile du Berger brille pour son retour sur le steeple bordelais

BORDEAUX-LE BOUSCAT, SAMEDI

Quatrième en dernier lieu sur le steeple palois, Étoile du Berger (Network) a réalisé une véritable démonstration dans ce Prix Henry Bassie. Elle avait déjà montré de la qualité en s’imposant en haies et en steeple et avait prouvé son aptitude au parcours puisqu’elle s’était classée deuxième sur ce tracé au mois de novembre. La représentante de l’écurie Patrick Klein a longtemps galopé en troisième position et a bénéficié d’un parcours fluide, sautant à la perfection tous les obstacles. Gagnant un rang au franchissement de l’open-ditch du tournant, elle a abordé la dernière ligne droite avec d’évidentes ressources. La future lauréate a pris le meilleur entre les deux derniers obstacles et s’est détachée très facilement sur le plat, s’imposant de cinq longueurs devant Enqarde (Kapgarde), lequel a effacé ses deux derniers échecs sur le steeple palois. La troisième place est revenue seize longueurs plus loin à la favorite, Black Luna (Soldier of Fortune), qui a été constamment prise de vitesse et qui aurait sans doute préféré une piste plus lourde.

Un parcours limpide et un vrai changement de vitesse. Angelo Zuliani, jockey de la gagnante, a dit au micro d’Equidia : « Tout s’est très bien passé, je n’ai pris aucun coup. J’ai eu une bonne course, tout simplement. Ma jument a mis un très bon coup de rein pour se détacher. Elle a un vrai changement de vitesse. »

La nièce de Kario de Sormain. Élevée par Jean-Louis Berger, Étoile du Berger est une fille de Network (Monsun) et de Tinapalo (Epalo), dont elle est le premier produit. C’est la sœur de Fan Fan La Tulipe (Cokoriko), auteur de débuts victorieux en plat à Saint-Malo l’été dernier avant son exportation en Irlande.

La deuxième mère, Bialystok (Saint Henri), a gagné deux courses en plat. Elle a donné la très bonne Kario de Sormain (Gunboat Diplomacy), lauréate des Prix Georges Courtois (Gr2), Héros XII (Gr3) et Général Donnio (L). Bialystok est l’aïeule de plusieurs bons chevaux tels que Do Not Disturb (Apsis), vainqueur du Prix Bango (Gr3 AQPS), Drôle d’Histoire (Lucarno), gagnante du Prix Achille Fould (L), ou encore Énée (No Risk At All), troisième du Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS) et cinquième du Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS). 

 

 

 

Konigsstuhl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Network

 

 

 

 

 

Reliance

 

 

Note

 

 

 

 

Nicotiana

ÉTOILE DU BERGER (F5)

 

 

 

 

 

 

Lando

 

 

Epalo

 

 

 

 

Evening Kiss

 

Tinapalo

 

 

 

 

 

Saint Henri

 

 

Bialystok

 

 

 

 

Havane II