TAK

Le Mot de la Fin / 13.02.2019

TAK

Quand il fut présenté, quelques heures avant la Dubai World Cup 2007, comme l’architecte en charge de la construction de Meydan, Teo Ah King ne connaissait rien des courses. Le champ de courses du futur a vu le jour avec un petit retard, suite à la crise économique qui avait bloqué beaucoup de projets à Dubaï, mais, finalement, Teo Ah King a pu terminer le job. C’est à Dubaï, en fréquentant le cheikh Mohammed, que l’architecte, devenu grand entrepreneur, a attrapé le virus des courses. TAK, comme il est surnommé par ses collaborateurs, s’est lancé comme propriétaire et il a développé le projet du China Horse Club, un vrai club de millionnaires. Il a gagné le Derby avec Australia (Galileo), en association avec Coolmore, et le Kentucky Derby avec Justify (Scat Daddy). Le China Horse Club possède des chevaux de haut niveau, seul ou en association dans tous les continents. Teo Ah King a un rêve qui galope dans sa tête : gagner la Dubai World Cup, sur l’hippodrome qu’il a inventé et fortement voulu. Samedi 30 mars, il aura deux partants : les américains Yoshida (Heart’s Cry) et Audible (Into Mischief), sur lesquels il est associé avec WinStar Farm et deux autres propriétaires. TAK a beaucoup appris en douze ans…